L’ambassadeur allemand à Rabat, désormais persona non grata au Maroc?

Götz Schmidt-Bremme, ambassadeur d’Allemagne au Maroc./DR

La nomination d’un nouvel ambassadeur d’Allemagne au royaume serait imminente. Un nom aurait déjà été soumis à Rabat, mais cette brigue permettra-t-elle de crever l’abcès entre Rabat et Berlin ? 

Götz Schmidt-Bremme, ambassadeur d’Allemagne au Maroc serait sur le départ selon des sources concordantes. Un nom aurait même déjà été soumis à Rabat pour son remplacement avant l’été, indique Africa Intelligence.

Il s’agirait de Thomas Peter Zahneisen, actuel directeur de l’aide humanitaire au sein du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, un nom également évoqué par Le360. Thomas Peter Zahneisen a occupé de nombreux postes dans différentes ambassades allemandes, notamment au Rwanda, en République Démocratique du Congo, en Afghanistan, au Pakistan et en France.

Des déclarations de l’actuel ambassadeur auraient déplu à Rabat. Ce dernier affirmait en janvier que «le plan d’autonomie marocain n’est pas la seule solution au conflit», bien qu’elle «reste la solution la plus réaliste et la plus pratique».

 

Lire aussi: Sahara, Deutsche Welle, Libye… ces sujets qui fâchent le Maroc avec l’Allemagne

 

Un manque de positionnement clair, de la part de l’ambassadeur et du gouvernement allemand qui selon les experts a conduit le Maroc à «suspendre tout contact avec l’ambassade d’Allemagne à Rabat, évoquant de «profonds malentendus» avec l’Allemagne au «sujet de questions fondamentales pour le Maroc».

Outre la question du Sahara, la position clairement pro-Polisario de la chaîne publique allemande, Deutsche Welle, la mise à l’écart du Maroc d’une conférence sur la Libye ou encore le cas du salafiste Mohamed Hajib, exilé en Allemagne, seraient les principaux points de discorde.