L’Algérie lance la construction d’une base militaire à la frontière marocaine

6004

Les tensions bilatérales entre le Maroc et l’Algérie prennent une dimension supérieure. Après la décision de Rabat de lancer la construction d’une base militaire à Jerada, Alger riposte par un projet similaire, accusant au passage son rival « d’espionnage ». 

L’Algérie s’apprête à lancer le projet de construction d’une base militaire « stratégique et importante » à la frontière ouest du pays, plus précisément près de la frontière avec le Maroc, a rapporté mardi le quotidien algérien Echorouk.

Cette décision intervient, selon le média, comme une « réponse des autorités algériennes à la décision du Maroc, annoncée le mois de mai dernier, de construire une base militaire à quelques kilomètres de la frontière avec l’Algérie ».

Et alors que les Forces armées royales (FAR) ont démenti la construction d’une « base », parlant seulement d’une « caserne destinée à accueillir les militaires dans la région de l’Oriental », l’Algérie ne voit pas la chose du même œil. Le quotidien TSA (Tout sur l’Algérie) rapporte qu’Al Mouradia affirme que le projet, « mené avec l’aide des Israéliens, est destiné à accueillir des structures d’espionnage électronique, selon la même source. La base marocaine se trouve à seulement 37 kilomètres de la frontière algérienne ».