Laftit ne sera pas l' »interlocuteur » des enseignants contractuels

DR

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a assuré que le gouvernement n’entend pas déléguer le dossier des enseignants contractuels au ministère de l’Intérieur. 

Lors du point de presse suivant le Conseil du gouvernement, le porte-parole du gouvernement a démenti la délégation du dossier des enseignants contractuels ou les cadres des académies régionales d’éducation et de formation des professeurs à un autre ministère, au lieu du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Khalfi répondait à des informations faisant état de la prise en charge du ministère de l’Intérieur de ce dossier.  « Le dossier est toujours entre les mains du ministère de l’Éducation nationale en la personne du ministre chargé du secteur », a assuré El Khalfi lors de son point de presse hebdomadaire.

Lire aussi: Enseignants «contractuels»: comment en est-on arrivé là ?

El Khalfi a déclaré que le gouvernement attend avec impatience le prochain dialogue entre le ministère de l’Éducation nationale et les professeurs contractuels la semaine prochaine, afin de trouver une issue à cette crise et garantir la stabilité professionnelle et fonctionnelle des enseignants.

Il est à noter que la Coordination nationale des professeurs contractuels a prolongé sa grève d’une semaine après les récentes déclarations du ministre Amzazi, soulignant que l’option d’intégration dans la fonction publique n’était pas du tout à l’ordre du jour.