L'ADM a perdu des millions à cause des fraudeurs

à 19:30

La société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a enregistré d'énormes pertes cette année. Cela est malheureusement dû aux infractions relatives au non paiement des péages. Les fraudeurs risquent gros. Les détails. 

Les pertes de la société nationale des autoroutes du Maroc s’élèvent à 30 millions de dirhams, cette année. L’ADM a enregistré plus de 5400 infractions depuis le début du mois de janvier, soit 400 cas de plus par rapport à l’année dernière.

Tout cela est à cause des fraudeurs des péages. Ces derniers ont pris l'habitude de fuir les points de contrôle en utilisant différentes méthodes. Ils se placent, le plus souvent, derrière une voiture qui va payer et attendent l’ouverture de la barrière pour accélérer et prendre la fuite.

Le nombre des fraudeurs ne cesse pas d’augmenter, surtout après l’installation de points de contrôle automatiques, Jawaz. La situation devient de plus en plus ingérable et l'ADM compte sévir contre les fraudeurs.

L'article 184 relatif au code de la route stipule: "Est punie d’une amende de sept cents (700) à mille quatre cents (1.400) dirhams, toute personne qui a commis une infraction de la première classe".

 

Lire aussi: Péages d'autoroutes: le gouvernement adopte un projet de décret contre les fraudeurs

 

Les usagers d'autoroutes risquent la saisie de leurs biens et même la prison s'ils ne s'acquittent pas de leurs amendes. Notons que les caméras, fixées à la sortie des péages, permettent d'identifier les visages des automobilistes et l'immatriculation de leur véhicule.