La vitesse de propagation du covid enfin à la baisse

3278

Bonne nouvelle. Le taux de reproduction (R0) du Covid-19 affiche une légère et continue amélioration avec une stabilisation à 0,80, lundi dernier, a indiqué le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane Belfkih.

Présentant mardi à Rabat, le bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, Meziane Belfkih a souligné que cette amélioration est le fruit des efforts consentis et des mesures prises en la matière et respectées par les citoyens, espérant à cet égard faire baisser le taux de reproduction du virus à moins de 0,7 dans les prochains jours.

Il a également indiqué que la courbe épidémiologique hebdomadaire relative au Covid-19 au Maroc a connu une baisse de 26% jusqu’au 3 janvier.

Cette tendance à la baisse a été observée dans dix régions, à savoir Darâa-Tafilalet (-48,9%), l’Oriental (-43%), Guelmim-Oued Noun (-38,9%), Rabat-Salé-Kénitra (-33,3%), Casablanca-Settat (-29,3%), Souss-Massa (-25,6%), Fès-Meknès (-24,2%), Marrakech-Safi (-23,2%), Laâyoune-Sakia El Hamra (-20,2%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (-10%).

La courbe épidémiologique hebdomadaire nationale a, en revanche, évolué en hausse dans la région de Beni Mellal-Khénifra (+2,5%).

Quant à la courbe de décès, elle a enregistré une baisse de 13,4%, jusqu’au 3 janvier, a-t-il poursuivi.

Sur le plan mondial, le nombre de cas positifs s’élève à 85.736.076 au 4 janvier, soit un taux d’incidence cumulé de 1.100/100.000 habitants.

Le nombre de décès enregistré s’est établi à 1.854.854, soit un taux de létalité de 2,2%, a-t-il fait observer, précisant que le nombre de personnes guéries a atteint environ 60.643.553, soit un taux de guérison de 70,7%.

Le responsable a, dans ce sens, mis en avant l’importance de respecter les mesures sanitaires préventives qui sont de nature à limiter la propagation du virus, notamment le port des masques de protection, le lavage régulier des mains, la distanciation physique et l’utilisation de l’application Wiqaytna.

D’autre part, le bilan bimensuel du ministère a abordé les faits marquants relevés jusqu’au 4 janvier, en lien avec la situation épidémiologique, en particulier la poursuite des préparatifs et les dernières retouches pour la mise en œuvre du programme national de vaccination contre la Covid-19 et l’augmentation du nombre des test antigénique rapide (TAR).