La Société marocaine des tabacs approuve la hausse prévue de la TIC

221

Le PLF 2019 prévoit une augmentation de la TIC (taxe intérieure sur la consommation) pour les prix des paquets de cigarettes. La Société marocaine des tabacs (SMT) manifeste son consentement à cette décision étatique.
«La SMT adhère pleinement à la volonté de l’Administration d’améliorer les recettes fiscales, à travers une réforme pertinente et étudiée des dispositions relatives à la taxe intérieure de consommation liée à ce produit», peut-on lire ce matin dans les colonnes du quotidien Aujourd’hui le Maroc, rapportant les réactions de responsables de la SMT.
Pour l’instant, aucune déclaration officielle à ce sujet n’a été énoncée par la concurrence, même si le quotidien rapporte que certains opérateurs auraient émis des doutes sur le sérieux de l’analyse du PLF2019, évoquant des conséquences considérables en termes de contrebandes et commerce informel.
Lire aussi : PLF 2019: le prix des cigarettes va encore augmenter
Pour rappel, la libéralisation du marché de la distribution des cigarettes date de 2010, faisant perdre à la SMT son monopole. Le marché du tabac connaît dès lors une rude concurrence, spécialement dans le domaine de sa distribution.
Les responsables de la MST ont souligné dans ces mêmes déclarations l’importance de la protection des producteurs du pays dans l’élaboration du système fiscal, à l’instar de nombreux pays à travers le monde.
Lire aussi : PLF 2019: le gouvernement augmente de 50% les taxes sur certaines boissons gazeuses
Concernant le prix d’achat effectif pour les consommateurs, les  cigarettiers ont calculé sur la base des nouvelles dispositions du PLF2019 une hausse de 7 DH pour les paquets les moins chers, pouvant aller jusqu’à 10 DH pour les paquets dits «premium». Pour le moment, l’ex-Régie des Tabacs affirme  que les rumeurs autour de l’augmentation du prix de ses produits n’est que «simples assertions et spéculations».