La revue de presse du vendredi 19 juin

3820
DR.

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin 

Gaz nature: Chariot Oil & Gas en discussions avec l’ONEE.

Chariot Oil & Gas cherche des partenaires commerciaux pour le gaz issu de ses actifs marocains. La compagnie britannique d’exploration gazière et pétrolière annonce, dans son rapport annuel 2019, qu’elle a eu des entretiens avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) au sujet de l’approvisionnement en gaz à partir de sa licence offshore «Lixus» au Nord du Maroc. Concernant les prix de vente, Chariot Oil & Gas table sur 8 dollars par volume de 1.000 pieds cubes vendu à l’Office, contre une fourchette allant de 8,5 à 9 dollars pour Sound Energy. Au total, Chariot table sur près de 150 millions de dollars de revenus annuels sur la base d’une livraison quotidienne de 1,5 million de mètres cubes à l’office.

L’Économiste 

Tourisme interne: Sauver la saison!

Les 12 régions du Royaume affûtent leurs armes pour relancer l’industrie touristique post-covid-19 via le levier du tourisme interne. Les préparatifs vont bon train afin de concocter des offres et des promotions alléchantes destinées au touriste marocain. Chaque région misera sur ses atouts et mettra en avant son potentiel afin d’attirer une clientèle qui sort tout juste d’un confinement de plus de 3 mois. Les présidents des conseils régionaux de tourisme apportent actuellement les dernières retouches à leurs plans de relance pour cette saison qui démarre en juillet prochain. Ils doivent remettre leurs copies à l’ONMT lundi 22 juin, afin de bénéficier de son appui financier à cette opération.

L’Opinion

Les médecins retournent à leurs activités normales.

Après trois mois d’émotion et de crise sanitaire, le personnel de santé reprend son souffle, suite à l’annonce officielle, le 13 juin, du regroupement des cas positifs à la Covid-19 dans deux structures sanitaires spécialisées, localisées à Benslimane et à Benguérir. Avant de vaquer à leurs activités principales et traiter les autres pathologies qui continuent de tuer, des médecins sont mis en quarantaine pendant quatorze jours, depuis la date de transfert des derniers cas aux deux hôpitaux précités. En effet, “plus de 85% des activités des centres hospitaliers ont été convertis au traitement des cas de contamination confirmés, contre seulement 15 % des activités restées intactes, notamment les services des urgences”, affirme Dr El Mountadar Alaoui, secrétaire général du Syndicat Indépendant des Médecins du Secteur Public (SIMSP).

Al Ahdath Al Maghribiya 

Coronavirus: Les scénarios plausibles.

Pour éviter toute mauvaise surprise, le ministère de la Santé a analysé plusieurs hypothèses après la reprise de l’activité économique et commerciale. Dans un rapport interne, le ministère prévoit que le nombre de contaminations à la Covid-19 se chiffrerait à 25.000 cas à fin juillet en plus des cas déjà diagnostiqués. Dès lors, la répartition des villes (zones I et II) se basera sur le taux de reproduction du virus (R0) qui devrait être inférieur à 0,7% alors que le nombre de cas actifs ne devrait pas dépasser 5 cas pour chaque 100.000 habitants par semaine. Le ministère prévoit également de réaliser 1.975.000 tests de dépistage du Coronavirus vers la fin du mois de juillet, ajoute le rapport, notant qu’il exclut une 2ème vague de contamination

Al Ittihad Al Ichtiraki 

Benchaâboun diffuse une circulaire relative à la mise en œuvre du droit d’accès à l’information.

Le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a diffusé une circulaire relative à la mise en œuvre du droit d’accès à l’information, incitant les administrations et les institutions concernées, tant au niveau central ou déconcentré, à se conformer aux dispositions de la loi n°31.13 relatives au droit d’accès à l’information. Selon un communiqué du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration- département de la réforme de l’administration-, cette circulaire précise les procédures et les mesures que ces administrations et institutions doivent respecter pour la mise en œuvre de cette loi, et ce au niveau de gestion des informations, de la publication proactive, de la réception et du traitement des demandes d’informations, ainsi que de la sensibilisation et de l’accompagnement.