La revue de presse du vendredi 20 novembre

2260
DR.

23 millions de Marocains seront vaccinés contre le covid, des compagnies refusent de rembourser les tests PCR, bientôt une université internationale à Essaouira… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 20 novembre:

L’Economiste

Vaccin anti-Covid-19: Sputnik V arrive aussi au Maroc.

Figurant aussi dans les starting-blocks, le vaccin contre la covid-19, Sputnik V sera bientôt disponible au Maroc. Selon les derniers résultats, le vaccin délivré en deux doses à 21 jours d’intervalle, affiche un taux d’efficacité de 92%. Il est aussi le premier à être soumis au programme de pré-qualification de l’OMS.

Test PCR: des compagnies refusent de rembourser.

Contrairement à l’annonce de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) selon laquelle « les frais de tests Covid sont bien remboursables, sous réserve d’une prescription médicale » des compagnies continuent de rejeter les dossiers maladie liés au Covid ainsi que les frais engagés dans les tests PCR. Parmi les arguments avancés par ces compagnies, la mention: « Test PCR non remboursable », ou encore: « Risque exclu de la garantie ».

Aujourd’hui le Maroc

Une liaison maritime entre le port de Tarfaya et les Îles Canaries?

Le ministère de l’Équipement, du Transport et de la Logistique vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour l’exploitation d’une future ligne maritime de transport mixte (fret et passagers) reliant le port de Tarfaya à un port des Îles Canaries. Selon le ministère, «cette liaison directe contribuera au développement économique et social des provinces du Sud du Royaume et va fluidifier davantage les flux de marchandises et de passagers. Elle va par ailleurs réduire la durée des transits par voie maritime entre le Maroc et les Îles Canaries». L’autorisation sera d’une durée de cinq années alors que la caution, pour les soumissionnaires, est fixée à un million de dirhams. La date limite de dépôt des dossiers, quant à elle, a été fixée au 26 janvier 2021.

L’Opinion

Bientôt une Université Internationale à Essaouira.

Une réunion consacrée au suivi et à l’accompagnement du projet de réalisation de l’Université Internationale d’Essaouira, notamment l’aspect relatif à l’achèvement des procédures inhérentes à l’assiette foncière qui abritera cet important établissement, a été tenue, mardi au siège de la préfecture de la province, en présence de tous les acteurs et parties prenantes. Dans un mot de circonstance, le gouverneur de la province d’Essaouira, Adil El Maliki, a fait part de sa grande satisfaction des actions déjà entreprises et des étapes franchies pour la réalisation de ce projet de grande envergure.

Al Massase

Promotion de la production nationale: nécessité de réviser la politique fiscale.

Au-delà des 300.000 postes d’emploi proposés sur le Marché en 2020, la crise pandémique a fait perdre au Maroc pas moins de 600.000 nouveaux emplois, a indiqué Omar El Kettani, professeur à l’université Mohamed V de Rabat. Par voie de conséquence, entre 900.000 à 1 million d’emplois seront perdus, a-t-il déploré, appelant l’Etat à se mobiliser davantage pour faire face à la récession économique et ce, en révisant la politique fiscale, l’une des composantes les plus importantes pour encourager la production nationale.

Al Yaoum Al Maghribi

Lancement à Rabat d’un projet de Lutte contre la radicalisation en ligne des jeunes.

Un projet de lutte contre la radicalisation en ligne des jeunes au Maroc a été lancé par la Rabita Mohammadia des Oulémas, avec pour objectifs de lutter contre les discours de haine et sensibiliser les jeunes sur les dangers que peuvent présenter internet et les réseaux sociaux. L’accord de réalisation de ce projet, financé par le gouvernement du Japon en partenariat avec le Programme des Nations Unis pour le développement, a été signé par l’ambassadeur du Japon au Maroc, Takashi Shinozuka, le Représentant Résident du PNUD au Maroc, M. Edward Christow, et le secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas, Ahmed Abbadi. « Ce projet vise non seulement à protéger les adolescents et les jeunes des fléaux de l’extrémisme violent, que ce soit sur le terrain ou dans leur dimension numérique, mais aussi à les immuniser et à les prévenir contre le discours de la haine en les accompagnant pour acquérir la compétence d’influencer sur Internet pour inspirer ses homologues » a déclaré M. Abbadi à cette occasion. Le projet s’inscrit dans le cadre de la durabilité afin d’aider les jeunes à acquérir les outils et les compétences nécessaires pour lutter contre l’extrémisme de toutes sortes, a-il-indiqué, soulignant que le succès de ce projet dépend principalement de la préparation de contenus attractifs et accrocheurs pour les jeunes.

Al Ahdath Al Maghribiya

Plus de 23 millions de Marocains seront vaccinés contre le Coronavirus.

Le comité scientifique consultatif a fixé 12 semaines pour vacciner 65% des citoyens, soit 23,4 millions de personnes. Le vaccin sera ainsi administré à raison de 220.000 personnes par jour, sur deux phases. L’administration de ce genre de vaccin se déroule en double inoculation, qui nécessite deux injections du même vaccin à intervalle de 21 jours. Le ministère de la Santé va recourir à deux vaccins Covid-19, celui développé par le laboratoire chinois Sinopharm CNBG et celui d’AstraZeneca.