La revue de presse du vendredi 18 décembre

2683
DR.

Lancement du portait Al Moukawala, le Polisario recardé par les Nationalistes basques, La violence contre les femmes toujours acceptées… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi: 

Aujourd’hui le Maroc

Le Parti nationaliste basque recadre le polisario.

Nouveau revers pour les séparatistes du polisario . Le Parti nationaliste basque (PNV) a demandé à l’entité fantoche de revenir à la raison. « Le monde a beaucoup changé ces dernières années. Ainsi, il faut faire comprendre au polisario ce qui est maintenant possible et ce qui est impossible » pour le règlement de la question du Sahara, a affirmé le porte-parole du PNV au Congrès des députés espagnol, Aitor Esteban. «Du point de vue géostratégique, le polisario a perdu (…) donc il doit chercher une solution dans le cadre du possible» pour régler ce différend, a-t-il insisté lors d’un débat tenu en présence du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et de plusieurs membres de l’exécutif. «Nul ne peut nier l’importance géostratégique de plus en plus affirmée du Maroc, dans la lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale et d’autres domaines», a relevé M. Esteban. Dans ce sens, le porte-parole du PNV a mis l’accent sur l’impératif de préserver une bonne relation avec le Maroc, «un pays important» pour l’Espagne et l’UE.

Le Matin

Almoukawala.ma pour appuyer les entrepreneurs.

Le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration (MEFRA) a lancé, jeudi à Rabat, le « Portail national d’appui à l’entrepreneuriat », regroupant l’ensemble des offres d’appui public aux entrepreneurs. Ce portail, qui se veut un « guichet unique » des instruments d’appui public dédiés à l’entreprise, a pour objet principal de renforcer la visibilité et la communication, dans les différentes régions du Royaume, autour des instruments de soutien à l’entreprise, particulièrement auprès des porteurs de projets, des entrepreneurs et des autres parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial. Le portail « www.almoukawala.gov.ma » qui regroupe et consolide les liens électroniques des différentes institutions et plateformes dédiées à l’écosystème entrepreneurial, offre également une multitude d’informations et fonctionnalités spécialement conçues pour l’entrepreneur telles que le calendrier des évènements majeurs liés à l’entreprenariat, l’actualité économique, la foire aux questions et le glossaire de l’entreprenariat.

Akhbar Al Yaoum

La violence à l’égard des femmes, toujours acceptée par la société.

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a souligné que les violences faites aux femmes sont toujours très répandues au Maroc. En effet, selon les données du Haut commissariat au plan (HCP), 7.6 millions de femmes âgées entre 15 et 74 ans, ont subi au moins une forme de violence durant les 12 mois précédant l’enquête du HCP, soit 57% des femmes marocaines. Malgré les mesures prises par les autorités, depuis 2002, pour lutter contre ce phénomène, à travers notamment différents plans et programmes et la mise en place d’un cadre juridique spécial, entré en vigueur en 2018, le CESE relève que « toutes ces mesures n’ont pas eu d’effets palpables sur les efforts visant à éliminer ce phénomène, faisant savoir que « la violence à l’égard des femmes demeure toujours acceptée, voire justifiée dans notre société », un constat fait par le HCP.

Al Massae

Open Data: me Maroc classé 1er en Afrique et 40e mondial.

Le Maroc, représenté par le Haut-commissariat au Plan (HCP), par référence aux niveaux de qualité et de désagrégation des données publiées dans sa plateforme centrale de diffusion des données a été classé 1er en Afrique et 40ème au niveau mondial parmi 178 pays évalués selon l’Indice d’ouverture des données (Open Data Inventory – ODIN) en 2020/2021. Le Royaume, qui était au 3ème rang sur le continent africain lors du cycle précédent 2018/2019, a ainsi amélioré son classement mondial à 65 points dans cet indice, réalisé par l’Observatoire des Données Ouvertes (Open Data Watch, ODW), indique le HCP dans un communiqué. Cette performance au niveau mondial et continental traduit les efforts engagés par le HCP en matière de collecte et de diffusion des données qu’il produit, souligne la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Violences contre les femmes: plus de 11.500 époux poursuivis en 2019.

Les droits des femmes, une priorité stratégique. Le Maroc est au premier rang des pays qui considèrent les questions des femmes et leurs droits parmi les priorités stratégiques, a indiqué le ministre de la justice Mohamed Benabdelkader, notant, toutefois, que la constitution et les garanties juridiques nécessitent davantage d’efforts pour offrir une meilleure protection pour les femmes contre les violences qu’elles subissent. Intervenant à l’ouverture du 3ème forum panarabe sur les mesures à prendre pour lutter contre la violence à l’égard des femmes pendant la pandémie du Covid-19, le ministre a fait savoir que les tribunaux du Royaume ont traités en 2019 19.019 affaires liées à la violence contre les femmes, dont ont été victimes 19.617 femmes, relevant que 20.355 personnes ont été poursuivies dans ces affaires, dont 56% étaient des époux, soit 11.563. Par rapport à 2018, les affaires liées aux violences faites aux femmes ont augmenté de 11%, a-t-il ajouté.