La revue de presse du vendredi 13 mars

DR.

Plan de sauvetage pour le cheptel, Baisse attendue des prix des carburants, Déjà les premiers feux de forêts, La CIN obligatoire dès 16 ans… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi. 

L’Economiste
Le plan de sauvetage du cheptel lancé

Le gouvernement s’est enfin décidé à déployer un plan de sauvetage de l’élevage. Outre la situation, jugée très critique, des cultures céréalières, les éleveurs font face à la rareté de l’aliment du bétail. Intervenant devant la Commission parlementaire des secteurs productifs, Aziz Akhannouch a indiqué que le montant de 55 millions de DH débloqués constitue une première tranche du plan de sauvetage du bétail. L’opération sera gérée par les directions régionales de l’agriculture. Pour ce qui est des communes rurales reculées, le transport sera assuré. Et pas moins de 82 centres seront ouverts à la vente d’orge subventionnée.

Carburants: Baisse des prix attendue

Avec la chute du cours du pétrole, une baisse importante du prix de l’essence et du gasoil est attendue durant les prochains jours. Cette baisse pourrait dépasser les 0,70 voire 0,75 DH le litre pour les deux produits dans les stations-services. Depuis lundi dernier, le pétrole a accusé une spectaculaire chute de son cours. Mercredi, le baril de WTI, référence américaine du brut, pour livraison en avril, cédait 1,22%, à 33,94 dollars.

L’Opinion
ALE Maroc-Turquie: Les orientations structurantes de l’ASMEX

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) conclu entre le Maroc et la Turquie, le déficit commercial de ce dernier vis-à-vis d’Ankara n’a fait qu’exploser, s’élevant à plus de 16 milliards de dirhams en 2018. Pour éradiquer ces déséquilibres bilatéraux, l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) propose une stratégie basée sur la maîtrise des risques d’importation, l’encouragement des exportations à travers la facilitation d’accès au marché, le développement de l’investissement à travers l’intégration des chaînes de valeur et la mise en place de mécanismes de financement adaptés et la révision de la typologie de l’accord pour élargir son périmètre et l’inscrire dans les accords de nouvelle génération.

Sécheresse, déjà les premiers feux de forêts

A cause des impacts des changements climatiques et de la sécheresse causée par le manque de précipitations, les feux de forêts ont commencé très tôt cette année. Du 1er janvier au 11 mars 2020, il y a eu au Maroc 18 incendies qui ont totalisé près de 20 hectares incendiés. Les régions les plus touchées sont la zone de l’Oriental et le Rif. Le Royaume est pourtant dans une situation bien meilleure que certains de ses voisins. Nous sommes très loin des 700 hectares ravagés par le feu en Corse février dernier, ou encore des 1.063 hectares brûlés dans les Îles Canaries il y a quelques jours.

Akhbar Al Yaoum
La CIN obligatoire dès 16 ans

Lors du dernier Conseil du gouvernement, le ministère de l’Intérieur a dévoilé le nouveau projet de loi relative à la carte d’identité nationale. Le texte comprend un ensemble de nouveautés dont l’introduction de nouveaux éléments dans le but de mieux sécuriser la CIN. La nouvelle carte offre des solutions qui pourront être utilisées par certaines instances, ce qui lui permettra de remplacer effectivement les documents exigés incessamment par les services administratifs. Les principales nouveautés de ce projet de loi restent la revue à la baisse de l’âge auquel la détention de la carte d’identité devient obligatoire. Il passe ainsi de 18 ans à 16 ans, avec la possibilité pour les tuteurs de demander une carte d’identité pour leurs enfants à partir de 12 ans. La CNIE est une carte à puce sans contact qui répond aux recommandations internationales dans le domaine des documents d’identité.

Lancement la 13ème édition de son programme d’incubation « Tremplin Maroc »

L’association Maroc Entrepreneurs lance la 13ème édition de son programme d’incubation « Tremplin Maroc », apprend-on mardi auprès de l’association basée à Paris. Le concours « Tremplin Maroc » est un programme d’accompagnement à la création d’entreprise permettant à une dizaine d’entrepreneurs de transformer leurs idées de création d’entreprise au Maroc, en un véritable projet, précise l’association dans un communiqué. Ce programme, offert par Maroc Entrepreneurs, comprend un ensemble de sessions de formation dispensées par des professionnels de la création d’entreprise et de l’entrepreneuriat en France et au Maroc, ajoute-t-on, notant que chaque porteur de projet est également conseillé et suivi par deux coachs de Maroc Entrepreneurs, tenu à la confidentialité formelle, qui seront à sa disposition tout durant les 7 mois de formation.