H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Rumeurs sur une éventuelle obligation vaccinale; alerte sur les concentrateurs d’oxygène, les ventes de ciment en hausse… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi:

    Le Matin

    Polémique autour de l’obligation vaccinale

    La polémique enclenchée autour de la question d’une éventuelle instauration d’une procédure de vaccination obligatoire au Maroc, à l’instar de certains pays, devrait prendre fin. Le professeur Saïd Moutaouakil, membre de la Commission scientifique et technique pour la lutte contre la Covid-19 vient de démentir cette rumeur dans une déclaration accordée au journal. Le professeur en réanimation a indiqué que le Maroc a opté pour le choix de la persuasion de la population au lieu de l’obligation et qu’il continuera sur la même voie en tablant sur la conscience collective des citoyens. En effet, le scénario de l’instauration d’un système de vaccination obligatoire s’est posé avec acuité au cours de derniers jours, particulièrement avec l’évolution inquiétante de la situation sanitaire et la pression de plus en plus importante exercée sur les structures de santé suite à la hausse du nombre de cas en état grave.

    L’Economiste

    Dispositifs médicaux: alerte sur les concentrateurs d’oxygène

    Les professionnels des dispositifs s’inquiètent. Ils viennent d’attirer l’attention du ministère de la santé sur une pénurie des concentrateurs d’oxygène. “ Il y a un manque alarmant sur le marché dû à la forte demande liée à l’augmentation des cas Covid-19”, selon une missive adressée par l’Association Marocaine des professionnels des dispositifs médicaux (AMPDM). Le recours à ces bouteilles d’oxygène, utilisées à domicile, a connu un pic durant la période de l’Aïd. Résultat : la disponibilité sur le marché est fortement compromise, selon les professionnels. S’y ajoutent la lenteur des procédures administratives pour l’obtention de l’autorisation d’importer ces appareils (notamment la Chine, 1er producteur mondial).

    L’Economiste

    Ciment: Les ventes en hausse de 17,73% à fin juillet 2021.

    Les ventes du ciment se sont chiffrées à 7,7 millions de tonnes (MT) à fin juillet 2021, en hausse de 17,73% par rapport à la même période de 2020, selon le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville. Citant les statistiques de l’Association professionnelle des cimentiers (APC), le ministère indique que pour le seul mois de juillet, les livraisons du ciment ont atteint 0,89 MT, en baisse de 16,32%. Par catégorie, les livraisons destinées aux segments « Distribution » et « Béton prêt à l’emploi » ont totalisé, respectivement, 4,97 MT (+16,57%) et 1,38 MT (+25,08%). En revanche, les écoulements des activités « Préfabriqué » se sont situés à 0,68 MT (+24,07%), alors que ceux relatifs au Bâtiment et Infrastructure se sont établis respectivement à 0,34 MT (+13,4%) et 0,31 MT (+0,37%).

    Al Yaoum Al Maghribi

    Maroc-Israël: Les nouveaux accords de coopération apporteront des opportunités prometteuses pour l’avenir.

    Les nouveaux accords de coopération, signés mercredi à Rabat entre le Maroc et Israël, apporteront innovation et opportunités mutuellement bénéfiques pour les deux pays et pour les générations à venir, a affirmé le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid. « Aujourd’hui nous ne sommes plus que de bons politiciens, mais de bons parents. Aujourd’hui, nous œuvrons pour un monde plus sûr pour nos enfants. Nous leur apprenons le pouvoir de l’espoir », a souligné Lapid à l’occasion de la signature des accords de coopération entre les deux pays.

    Al Massae

    Appel à revoir la fermeture des hammams et à prendre des mesures d’accompagnement.

    La décision de fermer les hammams, adoptée par le gouvernement en raison de la forte incidence de l’épidémie de Coronavirus, soulève encore de nombreuses questions. Des voix s’élèvent en demandant de revoir cette décision, d’autant plus que les hammams, où les températures sont élevées et les professionnels respectent les mesures barrières, ne semblent pas être un lieu favorisant la propagation de l’épidémie. La décision du gouvernement a exaspéré les propriétaires des hammams, qui l’ont qualifiée de « bâclée », tout en reprochant au gouvernement de ne pas les associer à la prise des décisions les concernant.

    Share.

    Comments are closed.