La revue de presse du samedi 26 décembre

8478
DR.

Maroc-Israël, investissements américains au Sahara, l’Union européenne aide le Maroc… Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire de ce samedi:

Le Temps

Maroc/Israël: Et l’histoire reprend son cours.

Le vol « LY555 » de la compagnie aérienne israélienne El Al, le 22 décembre courant, n’était pas un vol ordinaire comme les autres dans les annales du transporteur. Il s’agit d’un vol politique et hautement symbolique pour un pays, Israël, qui compte dans son gouvernement une dizaine de ministres aux origines marocaines et dont 10% de la population ont des racines qui plongent profondément dans l’histoire du Royaume du Maroc. A bord de l’avion, une nombreuse délégation américano-israélienne conduite par Jared Kushner, Conseiller Spécial du Président américain Donald Trump, Avi Berkovich, Assistant du Président américain et Représentant Spécial pour les négociations internationale, Meir Ben Shabbat, Conseiller à la Sécurité nationale d’Israël, et Haim Regev, Chef d’État-major adjoint à la Sécurité nationale d’Israël. La délégation a été reçue par SM le Roi Mohammed VI au Palais Royal de Rabat ou des accords ont été signés entre le Maroc et les États-Unis d’une part, et entre le Royaume et l’État d’Israël d’autre part. Une déclaration conjointe et tripartite a scellé l’événement.

Challenge

Maroc-Etats-Unis-Israël: des accords signés et des domaines d’investissement identifiés.

Conduite par le Conseiller principal du Président Américain Donald Trump, Jared Kushner et le Conseiller à la sécurité nationale d’Israël, Meier Ben Shabbat, la délégation américano-israélienne en visite au Maroc avait, au-delà du volet politique, signé plusieurs accords. C’est ainsi qu’un Mémorandum d’entente (MoU) conclu par le Maroc et les Etats Unis d’Amérique, a identifié les domaines d’investissement prioritaires, avec une prédilection pour les énergies renouvelables, la santé et le tourisme. Dans ce document, les deux pays ont fait part de leur volonté commune de promouvoir les investissements, tout en veillant à renforcer les initiatives en faveur des pays du continent africain. Le mémorandum d’entente a été signé entre la Société américaine de financement du développement international (DFC) et le gouvernement du Maroc, dans l’objectif de combler le déficit d’investissement dans les domaines d’intervention identifiés.

La Nouvelle Tribune

Lutte contre le coronavirus: l’UE mobilise une aide de 169 millions d’euros en faveur du Maroc.

L’Union européenne (UE) a annoncé, mercredi, avoir décaissé 169 millions d’euros en faveur du Maroc afin d’aider les autorités du pays à renforcer la réponse médicale à la pandémie de coronavirus et à mettre en place des mesures visant à atténuer son impact socio-économique. « Ce dernier paiement s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UE de mobiliser 450 millions d’euros en faveur du Maroc dans le cadre de la lutte contre le coronavirus », indique un communiqué de la Commission européenne. Un montant précédent de 264 millions d’euros a été versé au Maroc au début du mois de mars, précise l’exécutif européen, notant que « cette aide a permis au Royaume à la fois de renforcer sa réponse médicale à la pandémie de Covid-19 et de mettre en place des mesures visant à atténuer les effets sociaux et économiques de la pandémie ».

Maroc Hebdo

Les investisseurs saoudiens de retour au Maroc.

La coopération économique maroco-saoudienne se prépare à connaître un développement important pendant les années à venir. Le Conseil d’affaires maroco-saoudien a tenu sa première réunion du côté saoudien, mardi 22 décembre 2020 au siège de cette instance. Cette réunion a été consacrée à la présentation du plan que le conseil a établi pour promouvoir les investissements maroco-saoudiens et doper les flux commerciaux entre les deux pays. Lors de cette session, le secrétaire général du Conseil des Chambres saoudiennes, Khaled Othman Al-Yahya a affirmé que l’instance œuvre à appuyer les Conseils d’affaires mixtes via nombre de programmes et plans afin de leur permettre de jouer pleinement leurs rôles, d’étendre l’éventail de leurs investissements et de prospecter des opportunités commerciales conformément à la vision 2030 de l’Arabie Saoudite.

La Vie Éco

Près de 32 milliards de DH décaissés par la Banque mondiale au Maroc à fin novembre.

Le 22 décembre, la Banque mondiale (BM) a approuvé une nouvelle enveloppe de financement de 800 millions de dollars, soit environ 8,4 milliards de DH. Elle sera canalisée pour limiter les effets négatifs de la crise sanitaire, améliorer l’inclusion financière des jeunes en milieu rural, stimuler les investissements dans le secteur agroalimentaire et renforcer les infrastructures de transports urbains. Les financements concernent le Projet de réponse d’urgence de la protection sociale face à la Covid-19 (400 millions de dollars), le Programme Génération Green (250 millions de dollars) et le Financement additionnel du programme d’appui au secteur des déplacements urbains (150 millions de dollars). Ces trois financements viennent s’ajouter aux prêts approuvés par l’institution mondiale en faveur du Royaume. Sur les 5 dernières années, la Banque mondiale approuve chaque année entre 500 millions de dollars et 1 milliard de dollars de prêt pour le Royaume. A fin novembre, les montants décaissés avoisinent les 3 milliards de dollars selon les statistiques actualisées de l’antenne de la BM au Maroc, soit environ 32 milliards de DH.