La revue de presse du samedi 20 février

3217
DR.

Bientôt un nouveau parc éolien à Tanger, il faut sauver le paiement mobile, 400 procès à distance tenus en une semaine… Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaires de ce samedi 20 février: 

La Vie Éco

L’huile d’olive conditionnée, emballée et étiquetée ne représente que 15% de la commercialisation globale.

Alors que la consommation moyenne de l’huile d’olive est de 3 litres/habitant/an au Maroc, elle atteint 12 litres en Espagne, 15 en Italie et 18 en Grèce, a indiqué Rachid Benali, président de l’interprofession marocaine de l’olive (Interprolive). Par contre, le Maroc dépasse ces pays en termes de consommation d’huile végétale où il est à 12 L/hab/an, a nuancé Benali, ajoutant que l’huile d’olive conditionnée, emballée et étiquetée ne représente que 15% de la commercialisation globale. « Le reste, soit 85%, est vendu en vrac, alors que la filière compte plus de 100 marques commercialisées sur le marché, 11.000 unités traditionnels et 940 unités modernes », a-t-il dit dans un entretien.

Challenge

Bientôt un nouveau Parc éolien à Tanger.

Si l’activité secondaire à Tanger broie du noir à cause de la crise sanitaire qui a assombri le ciel des trois industries phares de la région (Automobile, Aéronautique et Textile), la ville du détroit a toujours le vent en poupe pour ce qui est des énergies renouvelables. En effet, un énième projet d’une ferme éolienne vient d’y obtenir l’autorisation du Ministère de l’Energie, huit ans après sa mise en branle par ses actionnaires. Il s’agit du projet porté par Écologia, un développeur d’énergies renouvelables créé en 2012 par CFG Bank pour profiter des perspectives prometteuses que laissait entrevoir à l’époque, la récente publication de la Loi 13-09 qui a libéralisé la production d’électricité au Maroc. Aussi, cette filiale à 100% de la banque créée en 1992 a franchi une étape importante de développement d’un parc éolien de 50 MW dans la région de Tanger après avoir validé au préalable les études environnementales préliminaires.

Finances News Hebdo

Paiement mobile: gare à ne pas tuer le projet dans l’œuf.

Si les chantiers technique et réglementaire sont bouclés, c’est plus un travail de communication et de sensibilisation qui attend les opérateurs maintenant en matière de paiement mobile. Le but étant d’installer une confiance auprès des futurs usagers. L’enrôlement des commerçants, d’une part, et le développement du réseau d’acceptation, de l’autre, restent les deux défis à surmonter par les établissements de paiement. Les transferts via « m-wallet » sont opérationnels depuis décembre 2018. Il s’agit maintenant de développer les autres types d’opérations que couvre la solution, à savoir le cash-on, cash-out et surtout le paiement commerçant. De plus, tant que les paiements en cash seront moins chers, tant que les retraits au guichet seront gratuits et que les commerçants auront la latitude de choisir d’encaisser et de payer en cash leurs achats, ils n’auront aucune raison pour aller à l’acceptation mobile, qui entraîne un coût.

La Nouvelle Tribune 

Justice digitale: 400 procès tenus en une semaine.

Un total de 400 audiences ont été tenues à distance dans les différents tribunaux du Royaume, du 8 au 12 février, au cours desquelles 8.428 affaires ont été mises au rôle, a indiqué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Le conseil a précisé, dans un communiqué, que 9.868 détenus ont bénéficié du dispositif de procès à distance durant la même période, sans avoir à se déplacer aux tribunaux. Ce chantier dont les résultats sont très significatifs intervient en consécration des valeurs d’ouverture et de communication autour des mesures adoptées par le CSPJ afin d’enrayer la propagation du coronavirus au Maroc, a-t-il ajouté.