H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Où en est le Maroc en matière de voitures électriques, le niveau d’endettement des TPME préoccupant, 15 ans le libre-échange Maroc-USA… Voici les principaux titres développés par la presse nationale hebdomadaire de ce samedi:

    Challenge

    Voitures hybrides et électriques: où en est le Maroc?

    Aujourd’hui, le secteur automobile dans le monde a opéré à marche forcée sa mutation écologique capitalisant majoritairement pour l’instant sur les véhicules hybrides et électriques. Un contexte auquel devra faire face le Maroc, d’autant que la presque totalité des futurs véhicules neufs importés de l’étranger auprès des constructeurs automobiles mondiaux s’inscrira dans le cadre de cette mobilité propre inéluctable. Le Royaume devra également anticiper et prévoir les adaptations nécessaires en matière de production d’équipements dédiés à la voiture électrique, notamment les bornes de recharge. Les ventes de ce type de véhicules ne représentent même pas 1% du marché global pour l’exercice commercial 2020. Modèle de développement: les quatre « nœuds » systémiques explicatifs. Les principales causes expliquant la faible mobilisation du potentiel de développement au Maroc résideraient, selon le rapport de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement, sur quatre «nœuds» d’ordre systémique. Ces derniers auraient ainsi contribué à creuser le décalage entre les promesses des politiques publiques et le vécu quotidien des citoyens. Il s’agit d’un manque de cohérence entre la vision et les politiques publiques annoncées, de la lenteur de la transformation structurelle de l’économie, d’une capacité limitée du secteur public de conception et de mise en œuvre des politiques et services publics de qualité ainsi que du sentiment d’insécurité et d’imprévisibilité qui limite les initiatives.

    Finances news hebdo

    Le niveau d’endettement des TPME, préoccupant?

    Interrogé sur le niveau d’endettement des entreprises, Zakaria Fahim, expert-comptable et Managing partner du cabinet BDO Maroc, estime que le” surendettement” affecte beaucoup d’entreprises depuis très longtemps. “L’ampleur du phénomène est beaucoup plus importante si l’on intègre les crédits inter-entreprises non pris en compte par certains chiffres officiels”, explique-t-il. En se référant à la dernière Revue mensuelle de Bank Al Maghrib portant sur la conjoncture économique, monétaire et financière de mai 2021, l’on s’aperçoit que les créances en souffrance ont augmenté de 8,6% pour les entreprises non financières privées, avec un ratio de 11,4% (contre 9,9% pour les ménages en avril 2021). Le ratio des crédits en souffrance renseigne sur les difficultés des entreprises à honorer leurs engagements en matière de remboursement de prêts bancaires.

    La Nouvelle Tribune

    Élections 2021: les cinq mesures phares du programme des Indépendants.

    Lors de sa tournée, le RNI a dévoilé de nouveaux détails concernant les grandes orientations de son programme. Celui-ci repose sur 5 engagements prioritaires à savoir : une protection sociale contre les aléas de la vie, un système de santé digne, des emplois pour tous, une école de l’égalité et une administration à l’écoute. « Ces engagements, qui constituent la base du contrat politique du RNI avec ses concitoyens, ont été formulés suite aux différentes tournées d’écoutes organisées lors des cinq dernières années auprès de plus de 300 000 citoyens et au recueil des mesures réalisables et prioritaires », dit-on auprès des Indépendants.

    Le Reporter

    Maroc-USA: 15 ans de libre-échange et ce n’est que le début!

    Jamais les relations diplomatiques et économiques entre le Maroc et les USA n’ont été aussi fortes. Ce niveau de coopération est appelé à se consolider davantage dans le futur, surtout après la reconnaissance par les Américains de la souveraineté du Royaume sur l’ensemble de son Sahara. Une position qui ne pourra en effet que donner un coup de fouet aux échanges commerciaux entre les deux pays. Déjà l’accord de libre-échange entre les deux pays dans sa mouture actuelle a permis au Maroc de devenir une plateforme industrielle et commerciale performante, permettant aux investissements industriels américains d’accéder à des marchés de plus d’un milliard de consommateurs potentiels, allant de l’Europe au Moyen-Orient ou encore en Afrique du Nord ou subsaharienne, et aux industriels marocains d’accéder au gigantesque marché américain et ses millions de consommateurs.

    La Vie Éco

    Le projet de loi sur le volontariat contractuel voit enfin le jour.

    Réclamé depuis des années par le Collectif marocain du volontariat et considéré par le gouvernement comme le cadre juridique relatif au volontariat contractuel, ce projet est en passe de devenir réalité. Le projet de loi 06-18 vient en effet d’être adopté par le conseil du gouvernement lors de sa réunion du jeudi. Presque une délivrance pour les acteurs de ce secteur, d’autant plus que cette adoption intervient après 15 ans de l’élaboration de ce texte. Toutefois pour être enfin appliqué, il faut qu’il accomplisse le processus législatif. Ce qui n’est pas évident, puisqu’en principe l’actuelle session parlementaire, et donc la législature en cours, devrait prendre fin dans un peu plus d’un mois, vers mi-juillet.

     

    Share.

    Comments are closed.