La revue de presse du mercredi 3 février

2372
DR.

Les ventes de voitures en hausse en janvier, le Maroc veut réduire ses importations, bientôt un institut des sciences du sport à Settat… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

Aujourd’hui le Maroc

Augmentation des cotisations sociales: le niet syndical.

Les esprits s’échauffent entre partenaires sociaux. Si les syndicats critiquent « le gel du dialogue social », la tension risque de monter d’un cran au sujet des cotisations sociales. Le gouvernement projette de revoir la valeur de ces cotisations. C’est le cas notamment pour la couverture médicale où des informations se font de plus en plus nombreuses concernant un projet de revoir la valeur des cotisations. Un projet qui ne semble pas plaire en tout cas du côté des centrales syndicales. C’est le cas notamment de la CDT qui rejette le projet. « Le syndicat refuse l’augmentation du plafond des cotisations prélevées sur les salaires des fonctionnaires, car elle est de nature à porter un sérieux coup aux indemnités des familles de la classe moyenne », annonce le comité exécutif de la centrale syndicale.

Maroc le jour

Settat: 150 MDH pour un institut des sciences du sport.

Les travaux de construction de l’Institut des sciences du sport à Settat ont été lancés, lundi, par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi. La réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre de la diversification de l’offre pédagogique de l’Université Hassan 1er de Settat et la promotion des métiers du sport, indique un communiqué du ministère. Le futur institut, premier établissement du genre relevant de ladite université, assurera des formations pour l’obtention des diplômes du Bachelor, Master et Doctorat en éducation physique et la gestion du sport, en plus de formations professionnelles dans le domaine de la gouvernance du sport et des organisations sportives. Ce projet, dont le coût est estimé à 150 millions de dirhams, sera réalisé à proximité du complexe universitaire de la ville de Settat sur un terrain mis à la disposition de l’Université par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte Contre la désertification.

Al Massae

Exploitation des enfants dans la mendicité: 142 affaires traitées à Rabat, Salé et Témara.

Quelque 142 affaires relatives à l’exploitation des enfants dans la mendicité ont été traitées dans les villes de Rabat, Salé et Témara, grâce à la coopération entre les parties prenantes au plan national de protection des enfants contre ce phénomène, lancé en décembre 2019, a annoncé le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui. Les décisions adéquates ont été prises selon les cas et varient entre la remise de l’enfant à son milieu familial et l’admission à un établissement de prise en charge sociale, le cas échéant, a précisé Abdennabaoui lors de la réunion du comité de pilotage du plan de protection des enfants contre l’exploitation dans la mendicité, consacrée au bilan annuel de l’expérience pilote de l’équipe de terrain s’activant à Rabat, Salé et Témara. De même, il a été procédé à la vérification de l’identité de certains enfants et à leur inscription aux registres de l’état civil, afin de permettre leur scolarisation, en plus de la coordination avec les cellules d’assistance sociale relevant de l’Entraide nationale pour appuyer les familles nécessiteuses exploitant leurs enfants dans la mendicité, a souligné le responsable.

Al Alam

Le Maroc veut réduire ses importations annuelles.

Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a indiqué que l’exécutif œuvre à rehausser la valeur ajoutée du produit national, dans le but de ramener les importations annuelles de 183 milliards de DH (MMDH) à 149 MMDH à fin 2023. Le gouvernement oeuvre à rehausser la valeur ajoutée du produit national, à travers la substitution des importations par la production locale, avec comme but de ramener les importations de 183 MMDH actuellement à 149 MMDH annuellement, soit 34 MMDH d’importations substituées à fin 2023, a affirmé El Otmani lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants. Répondant à une question centrale sur « la politique gouvernementale d’appui au produit national », El Otmani a souligné que ce chantier vise à accompagner quelques 500 projets productifs pour atteindre cet objectif, précisant que le ministère de tutelle a reçu 634 projets, dont 259 retenus, représentant une opportunité de substitution à des importations d’une valeur de 17,4 MMDH, soit 51% de l’objectif fixé.

Al AhdathAl Maghribiya

Automobile: les ventes augmentent de 6,65% en janvier.

Les ventes de voitures neuves se sont situées à 13.335 unités au terme du premier mois de cette année, en progression de 6,65% par rapport à janvier 2020, selon l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM). Ces ventes se répartissent sur les voitures particulières (11.679 unités, en hausse de 4,38%) et les véhicules utilitaires légers (1.656 unités, +25,93%), précise l’AIVAM. Dans le détail, la marque Dacia continue de dominer le segment des voitures particulières (VP) avec une part de 30,92%, soit 3.611 immatriculations (+6,46%), suivie de Renault (1.411 unités écoulées et une part de 12,08%) et de Hyundai (1.089 unités et 9,32%), fait savoir la même source. Parallèlement, Citroën et Fiat ont progressé de 16,1% à 577 unités et de 1,47% à 414 unités, alors que les marques Opel et Skoda ont enregistré des hausses spectaculaires de 100,3% et 70,1%.