La revue de presse du mercredi 26 mai

1991

Plus de 21.000 étudiants étrangers au Maroc; Le Maroc et la Russie coopèrent dans le domaine des droits de l’Homme; près de 100.000 prêts aux entreprises garantis par l’Etat… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

L’Economiste
Étudiants internationaux : 21.000 Africains inscrits au Maroc.

En Afrique, le Maroc est la 3ème destination étudiante. Actuellement, quelque 21.000 étudiants du reste du continent sont inscrits dans des établissements supérieurs marocains. Au niveau de la formation professionnelle, près de 3.000 stagiaires africains poursuivent des cursus professionnalisants au Maroc. Sur le continent, le Royaume compte 48 accords de coopération en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, signés depuis 1960. Le département de l’Enseignement Supérieur a partagé ces chiffres hier à l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique.

Maroc le Jour 

Droits de l’Homme: le Maroc et la Russie examinent les perspectives de coopération.

Le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, s’est entretenu, par visioconférence, avec la Commissaire aux droits de l’Homme de la Fédération de Russie, Tatyana Moskalkova, des moyens et perspectives de coopération entre les deux institutions. A cette occasion, les deux parties ont fait part de leur « volonté de tisser des relations de coopération et de partenariat », indique l’Institution du Médiateur du Royaume dans un communiqué, notant qu’elles ont passé en revue les compétences de leurs institutions respectives, leur potentiel, outre leur prolongement sur le plan régional. Cette réunion a également permis de faire le point sur la situation sanitaire dans les deux pays.

Al Massae
Appui aux entreprises: 96.000 prêts garantis par l’Etat pour près de 67 MMDH.

Un total de 96.000 prêts ont été garantis par l’Etat pour un montant de près de 67 milliards de dirhams (MMDH), notamment dans le cadre des programmes « Damane Oxygène » et la « garantie auto-entrepreneurs Covid-19 », a indiqué le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. « En ce qui concerne le soutien à la trésorerie des entreprises, il a été procédé à la mise en place de Damane Oxygène, de la garantie auto-entrepreneurs Covid-19. A ce jour, un total de 96.000 prêts ont été garantis par l’Etat pour un montant de près de 67 MMDH », a indiqué le ministre dans sa réponse à une question orale autour des « mesures prises par le gouvernement pour surmonter les effets négatifs de la pandémie sur l’économie nationale et les finances publiques », présentée par le groupe de la Justice et du développement à la Chambre des représentants.

Assahraa Al Maghribiya
ONU: Hilale dénonce l’accointance idéologique et l’aveuglement politique de l’Afrique du Sud sur le Sahara marocain

L’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a dénoncé au Conseil de sécurité l’accointance idéologique et l’aveuglement politique de l’Afrique du Sud sur le Sahara marocain. « L’accointance idéologique de l’Afrique du Sud avec le séparatisme du « polisario » ne saurait pardonner l’aveuglement politique de ce pays sur le différend concernant le Sahara marocain. De même, son soutien inconditionnel à ce groupe armé ne saurait justifier son silence complice sur les crimes perpétrés contre les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, y compris par le « chef » de cette milice, le dénommé Brahim Ghali, poursuivi en Espagne pour des crimes de guerre et contre l’humanité, actes terroristes et viols », a dénoncé M. Hilale, dans une lettre adressée lundi au président du Conseil de Sécurité et au Secrétaire général de l’ONU, en réaction à la transmission par la Représentante permanente de l’Afrique du Sud d’une lettre du « polisario » au Conseil. L’ambassadeur Hilale a exprimé les profonds regrets du Royaume du Maroc que « l’Afrique du Sud persiste dans son rôle de messager d’un imposteur prétendant jouir d’une accréditation de soi-disant +ambassadeur représentant du polisario à l’ONU+, ce que l’Organisation ne lui a jamais reconnu ».

Bayane Al Yaoum
Abdennabaoui insiste sur le rôle de la numérisation dans l’efficience judiciaire

Le président de la Cour de Cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui, a insisté sur le rôle croissant de la numérisation dans l’efficacité, l’efficience et la célérité du travail de la Justice. Abdennabaoui, qui intervenait lors de la cérémonie de sortie de la 43ème promotion des attachés de justice, a mis l’accent sur l’utilisation des outils numériques dans l’optimisation de l’action judiciaire, incitant les nouveaux lauréats à continuer les efforts d’acquisition des connaissances que ce soit dans le cadre des recherches requises par le travail de magistrat ou les jugements qu’il est appelé à rendre. Tout en appelant les nouveaux magistrats à l’application stricte de la loi et au respect de l’indépendance de la Justice, il a souligné que l’application saine des textes juridiques est tributaire d’une formation de qualité, de la recherche et la maîtrise de la jurisprudence.