La revue de presse du mercredi 22 avril

DR.

Voici les principaux titres développés par la presse nationale ce mercredi:

 

L’Economiste 

Mais où sont passés les masques?

Les masques de protection sont quasiment introuvables, que ce soit dans les pharmacies ou chez les épiciers, les deux canaux de vente retenus. Lundi 20 avril quelque 11 millions d’unités ont été distribuées, selon le ministère de l’Industrie, dont 6 millions pour les pharmacies d’officine. Or, les pharmaciens n’en auraient réellement reçu que 1,2 million. Hamza Guédira, président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens, évoque des difficultés logistiques, pour une opération «assez lourde» à gérer. Par ailleurs, le Conseil de l’Ordre assure que dans moins d’une semaine le marché sera suffisamment alimenté. Guédira parle même «d’inonder le marché », avec au moins 3 millions d’unités quotidiennement, uniquement dans les pharmacies.

Aujourd’hui le Maroc 

ONEE: un important projet électrique entre en service.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a mis en service, dimanche, le poste 60/22KV au profit de la société Automotive Induver Morocco (AGC), qui a mobilisé un investissement total d’environ 57 millions de DH. Le projet consiste en la construction d’un poste 60/22KV sur le site de l’usine AGC comportant deux travées départs 60 KV, un jeu de barres 60 KV, deux travées transformateurs 60/22 KV complètes et deux transformateurs de puissance 60/22KV de 25MVA chacun, indique un communiqué de l’Office, soulignant que ce projet s’inscrit dans le cadre des actions menées par l’ONEE en vue d’accompagner le secteur industriel à travers le développement de projets de fourniture de l’énergie électrique.

L’Opinion 

Reprise du dépôt des demandes du renouvellement des autorisations de travail des salariés étrangers.

Le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle indique que ses services compétents de migration et de maintien en service reprendront à partir du 21 avril jusqu’à la fin de l’état d’urgence, la réception des dossiers concernant les demandes de renouvellement des autorisations de travail pour les salariés étrangers, ainsi que les demandes de maintien en service des salariés atteints par la limite d’âge. Cette procédure fait suite au prolongement de l’état d’urgence sanitaire déclaré par le gouvernement en vue de lutter contre les effets et risques de propagation du Coronavirus COVID-19, souligne le ministère dans un communiqué.

Libération

Covid-19: Plus de 200.000 ménages Ramedistes bénéficient des aides financières par jour.

Plus de 200.000 ménages Ramedistes éligibles bénéficient des aides financières par jour, a annoncé le Comité de veille économique (CVE), qui a tenu lundi sa cinquième réunion de travail en mode visioconférence. « Les membres du CVE se sont particulièrement félicités du rythme de distribution soutenu des aides financières qui a permis de servir plus de 200.000 ménages Ramedistes éligibles par jour et ce, dans le respect total des normes sanitaires exigées », a indiqué un communiqué du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration. Cette opération nationale de grande ampleur se poursuit au niveau du monde rural avec un dispositif adapté à la dispersion spatiale des ménages concernés, poursuit la même source.

Akhbar Al Yaoum 

Coronavirus: La CNSS mobilise 3 nouvelles cliniques.

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé la mobilisation de trois nouvelles polycliniques en appui aux efforts de lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Les polycliniques de Tanger (64 lits), Marrakech (54 lits) et Inara à Casablanca (80 lits) ont été mises à la disposition des autorités sanitaires dans les trois villes, indique la CNSS. Il y a quelques jours, la Caisse nationale de sécurité sociale a fait de même avec la polyclinique Ziraoui (144 lits) à Casablanca, mise à la disposition de la direction régionale de la santé, en coordination avec la Wilaya de Casablanca-Settat.

Al Massae

Ecoles privées: Amkraz dénonce certaines pratiques.

Le ministre du travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, a dénoncé certaines pratiques des écoles privées qui, selon lui, ont encaissé les paiements du mois de mars de la part des parents puis ont déclaré qu’elles ont des difficultés pour payer les salaire de leurs employés dont des milliers ont été licenciés. « Au cours du mois de mars dernier, nous avons eu un vrai problème avec les écoles privées », a déclaré Amkraz, expliquant que ces dernières avaient déclaré que plus de 48.000 de leurs salariés ont perdu leur emploi bien que les parents aient payé le mois de mars. Le responsable gouvernemental s’est interrogé devant les députés si de tels comportements de la part des responsables de ces écoles, et aussi de certaines cliniques et pharmacies étaient acceptables, soulignant qu’ils ne peuvent bénéficier des aides financières sans raison aucune.