La revue de presse du matin

1017
DR.

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi:

Aujourd’hui le Maroc

Au Maroc, les femmes sont de loin les plus touchées par l’obésité. Dans son rapport, la Banque mondiale estime que 66% des Marocaines sont obèses ou en surpoids. Ce constat rejoint la dernière enquête épidémiologique de prévalence des facteurs de risque des maladies non transmissibles du ministère de la santé réalisée en collaboration avec l’OMS qui avait révélé que l’obésité a été détectée chez 29% des femmes, soit pratiquement trois fois plus que les hommes (11%). L’enquête du ministère avait également fait état d’une augmentation plus marquée chez le sexe féminin où le taux d’obésité est passé de 19,10% en 2000 à 29% en 2017, ce qui représente une hausse de 10% en 7 ans. Chez les hommes, la hausse a été moins importante, soit 4% (7,20 à 11%).

L’Opinion

Les professionnels du secteur des entreprises privées de transport mortuaire et sanitaire de Casablanca se mobilisent pour organiser un sit-in demain devant la Wilaya. L’objet de la protestation est un projet de cahier des charges pour encadrer la pratique à Casablanca. Selon un communiqué du bureau national des professionnels du transport sanitaire et mortuaire (affilié à l’UGTM), le projet est programmé dans le planning de la commune de Casablanca pour le mois en cours. Les acteurs du secteur protestent contre une «tentative de faire passer» ledit projet «sans concertation» avec les premiers concernés. La même source fustige «une exclusion qui sert les intérêts des lobbies qui veulent s’accaparer le secteur».

Libération

Les accords de libre-échange avec les Etats-Unis, l’Europe et la Turquie enregistrent un « déficit manifeste », a déclaré le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. Citant une étude réalisée par son département, il a indiqué que le déficit entre le Maroc et l’Union européenne se situe entre 75 et 78 milliards de DH (MMDH) par an et qu’il est dû à l’importation de carburant pour plus de 20 MMDH et de voitures (plus de 18 MMDH), tandis que le Maroc exporte vers l’Europe des voitures pour 60 MMDH. Répondant à une question centrale à la Chambre des représentants relative aux « bilans des accords de libre-échange », Moulay Hafid Elalamy a relevé que l’investissement de l’UE représentait plus de 71% du volume des investissements étrangers au Maroc et que le soutien apporté par les pays européens au Royaume s’élevait à 1,4 milliard d’euros entre 2014 et 2020, qualifiant la relation commerciale entre le Maroc et l’Europe de « rentable ».

Al Massae

L’Office National Marocain du Tourisme a récemment lancé un appel d’offres pour la réalisation d’une étude de la demande des touristes étrangers. Le bureau d’études qui effectuera cette prestation, dont le coût s’élève à 7,597 MDH, doit être déjà choisi par l’Office. A travers cette opération, qui se fera sous forme d’enquêtes de terrain, l’ONMT veut avoir une meilleure connaissance des touristes étrangers pour une planification marketing efficace. L’accent sera également mis sur la situation des marchés concurrents dans l’espace méditerranéen.

Al Alam

Les nouvelles cartes biométriques marocaines comporteront plusieurs caractéristiques, notamment un système de sécurité spécial permettant un niveau élevé de protection des données des citoyens, a souligné Antoine Grenier, vice-président des activités Public Security and Identity pour la région Afrique d’IDEMIA. Fabriquées en polycarbonate, les cartes marocaines seront plus solide et leur durée de vie sera prolongé par rapport à la version actuelle.