La revue de presse du mardi 7 avril

DR.

L’impact psychologique du confinement, l’ONEE fragilisé par la baisse de la demande, bientôt des tests de dépistage rapide… Voici les principaux titres développés par la presse nationale ce lundi 30 mars. 

Le Matin 

Le gouvernement autorisé à dépasser le plafond des emprunts extérieurs.

Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret-loi N° 2.20.320 relatif au dépassement du plafond des emprunts extérieurs. Ce projet de décret-loi vise à autoriser le gouvernement à dépasser le plafond des financements extérieurs fixé en vertu de l’article 43 de la loi de finances 70-19 pour l’année budgétaire 2020, indique un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sport, porte-parole du gouvernement, rendu public à l’issue du Conseil. Cette mesure vise à permettre au pays d’assurer ses besoins en devises notamment à travers le recours à l’emprunt sur le marché international, étant donné qu’un ensemble de secteurs dont le tourisme, les investissements directs étrangers, les secteurs exportateurs et les transferts des Marocains résidant à l’étranger ont été impactés, ajoute la même source.

L’Économiste 

La baisse de la demande fragilise l’ONEE.

A moins d’un rattrapage rapide, le chiffre d’affaires de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) pourrait plonger cette année. Cet office, qui a terminé l’exercice 2019 sur un déficit de 1,11 milliard de DH après un bénéfice de 1,9 milliard en 2018 se trouvait déjà dans une situation financière fragile. Une fragilité qui risque de s’accentuer avec les répercussions économiques du coronavirus. Les dernières statistiques disponibles sur la consommation d’énergie relèvent une baisse de la demande d’électricité: -15,5% au mardi 31 mars 2020. Avec l’épidémie, plusieurs entreprises sont soit à l’arrêt, soit ont réduit leur activité. C’est le cas par exemple de l’usine Renault à Tanger qui a stoppé les machines en attendant la fin de la crise sanitaire. Plus de 113.000 entreprises ont déclaré un arrêt temporaire d’activité à la CNSS. « Ce recul concerne le tissu industriel au sens large du terme », précise un responsable à l’ONEE.

L’Opinion 

L’impact psychologique du confinement.

Le confinement ne provoque ni laisse de lésions physiques. C’est à la psychologie des individus qu’il s’attaque. Lundi 6 mai, le ministère de la Santé sans doute conscient de la pression psychologique exercée par la pandémie du coronavirus sur les population, et plus encore des ravages des fake news, a lancé un appel important, consistant à mettre en garde la population contre les informations non vérifiées qui circulent et qui peuvent mettre à mal le système immunitaire de la psychologie des uns et des autres. Selon la qualité de l’information en circulation, l’impact psychologique et le retentissement émotionnel sont plus importants. D’où également le combat que mène la DGSN sur internet pour lutter contre les fake news.

Al Alam

Covid-19 : les deux prochaines semaines seront décisives!

Le ministère de la Santé a imputé l’augmentation du nombre de contaminations par le nouveau coronavirus, durant les trois derniers jours, à la transmission du virus au sein de foyers familiaux et aux tests de dépistage Covid-19 réalisés pour des personnes contacts. Des sources du journal indiquent que les deux prochaines semaines s’annoncent décisives pour la lutte contre la propagation de cette pandémie, notant que le rôle des citoyens demeure capital dans le respect des mesures préventives préconisées.

Al Massae

L’ONEE autorise ses clients à communiquer leur index de consommation d’électricité.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a décidé de surseoir au relevé des index des compteurs et à la distribution des factures jusqu’à la fin de l’urgence sanitaire, et d’adopter de nouvelles solutions en vue d’assurer les interactions avec les clients via la téléphonie et internet pour d’éviter le déplacement. Ainsi, les clients ont désormais la possibilité de communiquer eux-mêmes leur index de consommation d’électricité, soit via le site internet en souscrivant au service « Auto-Relevé », soit en contactant le Centre de Relation Clientèle. Autrement, cet index sera, à l’instar de celui correspondant à la consommation de l’eau potable, estimé automatiquement par le système d’information sur la base de l’historique de consommations du client, avec une régularisation dès le prochain relevé réel, indique l’office dans un communiqué.

Akhbar Al Yaoum 

Covid-19: bientôt la phase des tests rapide.

Avec la hausse du nombre des personnes contaminées par le Covid-19, qui ont dépassé la barre des 1000 cas, le Maroc s’apprête à élargir le champ des tests et des analyses pour détecter les porteurs du virus. Des sources du ministère de la Santé indiquent que ce dernier a conclu un accord pour acquisition de milliers de kits de dépistage rapide. Ces kits arriveront de façon progressive durant les prochains jours. Parallèlement le ministère a équipé les CHU des outils nécessaires pour effectuer les tests, ajoute-t-on de même source, précisant que le CHU de Casablanca a été le premier à effectuer les analyses, appuyant ainsi les efforts déployés par l’Institut national de la Santé, l’Institut pasteur et le laboratoire de l’hôpital militaire à Rabat. D’autres CHU à Rabat, Marrakech et Fès commenceront à effectuer les tests une fois leurs cadres formés sur les techniques de ces opérations.