La revue de presse du mardi 22 décembre

1805
DR.

Nouvelles restrictions anti-covid, 4 millions de séniors au Maroc, chute du trafic aérien… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

Le Matin

Pandémie: Un nouveau tour de vis à partir de mercredi.

Sur la base des recommandations de la Commission scientifique et technique concernant la nécessité de renforcer les procédures de l’état d’urgence sanitaire et de maintenir les mesures et procédures nécessaires pour lutter contre le coronavirus (Covid-19), le gouvernement a décidé de prendre, à partir du mercredi 23 décembre 2020 à 21h00 et pour une durée de trois semaines, les mesures de précaution suivantes: Le gouvernement précise, lundi dans un communiqué, que ces mesures concernent: 1- La fermeture des restaurants, cafés, commerces et grandes surfaces à 20h00; 2- Couvre-feu nocturne de 21h00 à 6h00 à l’échelle nationale, sauf cas exceptionnels; 3- L’interdiction des fêtes et des rassemblements publics ou privés; 4- La fermeture totale des restaurants à Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger pour une durée de trois semaines. Toutes les mesures de précaution annoncées précédemment seront maintenues, conclut le communiqué.

Aujourd’hui le Maroc

Deux agences distinctes pour les Eaux et Forêts et les parcs nationaux !

« Forêts du Maroc 2020-2030 » démarre sur les chapeaux de roue. La stratégie forestière avance à un rythme soutenu. Dans ce sens, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, vient de présider par visioconférence la troisième réunion du Comité de pilotage avec les directeurs centraux du département des Eaux et Forêts. Le ministre a rappelé à cette occasion l’importance de la refonte institutionnelle en cours par la création de l’Agence des eaux et forêts et l’Agence des parcs nationaux. Cette nouvelle gouvernance distinguant le domaine forestier des parcs nationaux permettra d’asseoir un nouveau modèle qui intègre les instances de dialogue avec les acteurs et structures locales, en impliquant les populations d’une manière effective dans la gestion des ressources forestières, en plus d’assurer la mission de conservation et de valorisation des écosystèmes forestiers.

L’Economiste 

Immobilier: rabais sur les droits d’enregistrement.

La loi de finances 2021 reconduit l’avantage fiscal en matière de droit d’enregistrement sur les transactions immobilières. Ainsi, les personnes qui comptent acheter un logement social plafonné à 250.000 DH bénéficieront d’une exonération totale de ces droits. Les achats de biens immeubles ou de foncier destiné à la construction d’une habitation, plafonnés à 4 millions de DH, sont éligibles à une réduction de 50%. Le délai pour bénéficier de cette mesure expire au 30 juin 2021.

L’Opinion 

Classement IDH: le Maroc victime de sa transparence?

Comme d’habitude, le Maroc a stagné à la 121ème place dans l’Indice de développement humain (IDH), comme ce fut le cas dans les années précédentes.Quoique le Maroc ait entrepris des plans de développement tout au long de ces vingt dernières années, cela ne se reflète pas dans son classement. Ainsi, il faut mettre sous la loupe la façon avec laquelle ce genre de rapports est confectionné, et savoir s’ils reflètent la réalité de tous les pays étudiés. Qu’est-ce qui justifie, par exemple, que le Royaume soit devancé par des pays en situation de guerre comme la Libye, de faillite financière comme le Liban (92ème rang), ou de crise sociale acerbe comme la Tunisie? « Le Maroc est transparent vis-à-vis des institutions internationales, à l’opposé de plusieurs pays qui livrent des statistiques erronées sur leur situation socioéconomique », estime Mohammed Chiguer, économiste, professeur et ancien directeur des études et du contrôle de gestion à la Caisse de Dépôt et de Gestion.

Akhbar Al Yaoum

4 millions de séniors au Maroc, 88% sans couverture sanitaire.

Lors d’un Conseil de gouvernement, la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille, Jamila El Moussali, a présenté un exposé sur le projet du programme intégré 2020-2030 de promotion de la situation des personnes âgées. Ce projet est passé par un processus de concertation et de consultation avec tous les intervenants, a précisé la ministre, relevant qu’il s’inscrit dans le cadre de politique publique intégrée pour la promotion de la situation des personnes âgées. Cette politique est régie par une vision stratégique axée notamment sur « l’autonomisation des personnes âgées et leur participation sociale, économique et culturelle ». Le Maroc compte 4 millions de personnes âgées d’au moins 60 ans, et qui souffrent de ségrégation sociale et maltraitance. 64.4% de ces personnes souffrent d’au moins une maladie chronique, alors que 88% parmi elles ne bénéficient d’aucune couverture sanitaire. Selon des données officielles, 33% des séniors souffrent d’un handicap, 83% sont analphabètes et 80% sont dans une situation de pauvreté.

Libération

Le trafic aérien chute de plus de 71% à fin novembre.

Les aéroports marocains ont accueilli 6.523.369 passagers à l’issue des onze premiers mois de l’année 2020, en chute de 71,68% par rapport à fin novembre 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA). L’aéroport Mohammed V a enregistré 2.689.222 passagers, en baisse de 71,57%, tandis que celui de Marrakech-Menara a accueilli 144.688 passagers (-75,41) et d’Agadir-Al Massira 551 533 passagers (-70,13%), précise l’ONDA dans un communiqué. Pour le seul mois de novembre, les aéroports du Royaume ont enregistré une baisse du trafic aérien de 81,24% à 374.731 passagers. L’aéroport Mohammed V a accueilli 45% environ de ce trafic, soit 168.313 passagers, en régression de 78,21%.