La revue de presse du mardi 16 juin 2020

2359
DR.

Le refus d’un dépistage covid-19 assimilé à une faute grave, le déficit budgétaire se creuse, le stock de sang menacé par la crise du coronavirus, rien d’officiel pour l’opération Marhaba 2020…Voici les principaux titres développés par la presse nationale aujourd’hui. 

L’Économiste
Dépistage Covid-19: Le refus du salarié assimilé à une faute grave

Un salarié peut-il refuser le test de dépistage du Covid -19 ? Au moment où la campagne de test démarre dans les entreprises, cette question n’est pas sans intérêt d’autant plus qu’elle touche à un domaine très sensible des données personnelles. La réponse est non, précisent des responsables du ministère du Travail pour qui, «le refus de se faire tester du Covid-19 est assimilable à une faute grave». Même si cette notion n’est pas explicite dans la législation, l’employeur peut recourir à l’article 39 du Code du travail: «l’inobservation par le salarié des instructions à suivre pour garantir la sécurité du travail ou de l’établissement ayant causé un dommage considérable». Elle peut donc être considérée comme une faute grave pouvant déclencher le licenciement.

Budget: Les premiers effets du Covid-19

Selon un premier bilan du ministère des Finances, le déficit budgétaire s’est creusé de 20.6 milliards de DH sur le seul mois de mai à 25.5 milliards de DH. Il se situerait à 43.6 milliards de DH hors Fonds de gestion de la pandémie. Mais dans le contexte actuel, surveiller le solde du budget de l’état n’est pas une priorité. L’urgence sociale et la préservation de l’emploi sont bien plus importantes. Jamais autant d’argent public n’aura été mobilisé pour sauvegarder les entreprises. Et ce n’est pas fini. La relance de l’économie nécessitera encore plus de ressources. Quitte à faire tourner la planche à billets, comme l’ont fait les grandes banques centrales.

Aujourd’hui le Maroc
Le paiement mobile sans contact arrive au Maroc

Poser son téléphone et c’est payé. Cette possibilité est désormais introduite au Maroc par le Centre monétique interbancaire (CMI). Selon les responsables, il est désormais possible d’effectuer des transactions par m-wallet mobiles en NFC sans contact, ce qui représente une première au Maroc. Cette nouveauté a été rendue possible grâce à une nouvelle génération de terminaux déployés par le CMI. «Pour permettre aux commerçants d’accepter tous les instruments de paiements digitaux en circulation et privilégier le mode de paiement sans contact, le CMI a déployé une infrastructure globale de paiements mobiles sans contact auprès de la grande distribution et des commerces de proximité», apprend-on auprès des responsables.

Protection sociale: lancement des demandes de subventions au titre de l’exercice 2020

L’Entraide nationale a annoncé le lancement des demandes de subventions au titre de l’exercice 2020 au profit des Établissements de protection sociale (EPS) agréés par le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, conformément à la loi n° 14.05 fixant les conditions d’ouverture et de gestion des EPS. L’annonce et les documents y afférents sont disponibles sur le site web www.entraide.ma, a précisé l’Entraide nationale dans un communiqué, soulignant que les demandes de subventions doivent être déposées auprès de la Coordination régionale de l’Entraide nationale la plus proche ou auprès de ses délégations provinciales, avant le 16 juillet 2020 à 16H30.

L’Opinion
Post-confinement : Les spécialistes s’expriment sur la psychologie des enfants

Le déconfinement approche! Avec le gouvernement qui devrait annoncer, le 20 juin courant, une batterie de mesures dans le cadre de la levée progressive du confinement, de nouveaux défis se présentent. Malgré l’efficacité du confinement dans la gestion pandémique, on ne peut nier qu’il a eu un effet pesant sur la santé psychologique des individus. Pour les enfants, la situation s’avère encore plus contraignante, puisqu’ils n’ont pas la même capacité de compréhension que les adultes. Maintenant qu’une nouvelle phase sera bientôt entamée, il est nécessaire d’accompagner les enfants dans cette réadaptation à la vie normale et le dépassement de cette crise, qui ne sera pas sans séquelles.

Opération Marhaba 2020 : Rien d’officiel pour le moment

Au cours des dernières 24 heures, des informations relayées par plusieurs médias faisaient état de l’élaboration d’un plan concernant la préparation de l’opération «Marhaba 2020», par la Direction de la Marine Marchande (DMM), relevant du ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique. Une source au ministère des transports contactée par le journal a affirmé sous le sceau de l’anonymat qu’aucune information ou plan n’ont été publiés officiellement à ce sujet. “Jusqu’à présent, aucune information officielle n’est publiée concernant l’organisation de l’Opération Marhaba 2020. Ledit plan a été fuité, et n’est ni validé ni valable”, explique la même source, déplorant que « des médias et des personnes continuent de publier ces informations erronées ».

Akhbar Al Yaoum
Le dépistage massif non couvert par les assurances

Lancée le 3 juin sur instructions royales, la campagne de dépistage massif de Covid dans le secteur privé continue de susciter des interrogations, notamment sur son coût et sur la partie qui doit en supporter les frais. Sollicités par les entreprises pour couvrir une partie des frais liés à la campagne de dépistage de Covid lancée dans le secteur privé, les assureurs ont opposé un niet catégorique. Selon eux, cette démarche de dépistage massif est préventive et ne relève donc pas du domaine de l’assurance

Al Massae
Le Coronavirus menace les stocks de sang

Malgré une mobilisation exceptionnelle de toutes les forces vives du Royaume, le don de sang n’a pas été épargné par les répercussions de la crise sanitaire induite par la propagation du Coronavirus (Covid-19), les réserves de poches de sang ayant chuté de 50%. Depuis la déclaration du premier cas au Maroc en mars, les donneurs ont montré une certaine abstention, pour que le nombre de dons chute à 200 le 18 mars, au lieu de 1.000 donneurs quotidiens en temps normal. A cet effet, les centres régionaux de transfusion sanguine ont lancé des appels pour renflouer les stocks de sang et éviter toute situation chaotique.

Visa Schengen : Les demandes toujours en attente !

Alors que l’Union Européenne a fixé le 1er juillet comme date pour la réouverture des frontières devant les étrangers, plusieurs marocains n’ont toujours pas reçus de réponse quant à leurs demandes de visa, déposées il y plus de 3 mois. A cause de la propagation du Coronavirus, les services consulaires n’ont toujours pas restitué les passeports. Les demandeurs de visa sont gagnés par un sentiment d’inquiétude et d’incertitude devant le manque de communication des services consulaires et des centres de demande de visa.