La revue de presse du mardi 12 janvier

2317
DR.

La DFC ouvrira une antenne à Dakhla, des précipitations records à Rabat, numérisation de la justice… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

Aujourd’hui Le Maroc 

En sept jours Rabat a reçu 80% des précipitations d’une année.

Plusieurs communes au Maroc sont entrées en état d’alerte maximale en raison des intempéries que connaît le Maroc depuis le 5 janvier. Selon les données pluviométriques officielles, les villes les plus touchées, ayant connu des chutes de pluie dépassant les 100 mm sont notamment Rabat (417 mm), Chefchaouen (233 mm), Mohammedia (228 mm) et Casa-Anfa (211), Tétouan (162)… La capitale a reçu en l’espace de sept jours la part de 80% de la pluviométrie totale d’une année normale. Par ailleurs, ces dernières intempéries ont occasionné dans ces villes de grands dégâts matériels à des biens publics et privés. Elles ont ainsi causé des pertes au niveau des logements et des commerces, mais aussi des perturbations au niveau de la circulation à l’intérieur comme à l’extérieur des villes. Casablanca demeure la plus touchée par les dernières pluies torrentielles avec, entre autres, l’effondrement de trois maisons et un four traditionnel.

L’Economiste 

Fès-Meknès: le dispositif vaccinal mis en place.

Tout porte à croire que la campagne de vaccination anti-Covid-19 est imminente au niveau de Fès-Meknès. Les autorités de cette région mettent les bouchées doubles pour réussir cette opération. Il en est de même pour la direction régionale de la Santé (DRS) qui s’apprête à mobiliser plus de 2500 professionnels de santé, outre 1652 points de vaccination fixes et mobiles. “Selon les explications qui nous ont été fournies, lors d’une réunion présidée par le wali de la région, plus de 980.000 personnes seront concernées par la campagne de vaccination. Le tiers de cette population bénéficiera du vaccin dès la première phase”, rapporte un responsable universitaire. Pour réussir l’opération, un comité de pilotage, présidé par le wali, est institué. Celui-ci a entamé ses travaux par une visite à l’entrepôt, aménagé et équipé par le ministère de la Santé, pour stocker les doses du vaccin.

Libération 

Numérisation de la Justice: mémorandum d’entente entre le ministère et l’Ordre des avocats de Nador.

Le ministère de la Justice et l’Ordre des avocats de Nador ont signé un mémorandum d’entente pour la formation à l’utilisation des technologies numériques et la gestion de la plateforme d’échange électronique des avocats. Ce mémorandum d’entente a été signé à la Maison de l’avocat de Nador par le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, et le bâtonnier de Nador, Abdelkader El Benyahiati, en présence des membres de cet ordre et de responsables judiciaires. Il s’agit de renforcer la coopération entre les deux parties, particulièrement en matière de formation des avocats à l’utilisation de cette plateforme, en vue de faciliter l’échange électronique des documents entre les avocats et les tribunaux en confirmant leur authenticité via une signature électronique. La plateforme permet aussi d’archiver par voie électronique les dossiers des avocats, en leur permettant de les consulter à tout moment, dans le but d’atteindre l’objectif d’une justice simplifiée et efficace, à travers le recours à la technologie moderne.

Al Ahdath Al Maghribiya 

Intempéries: le FSEC prêt à remplir pleinement sa mission.

Le Fonds de solidarité contre les événements catastrophiques (FSEC) est prêt à remplir pleinement sa mission au cas où les intempéries que connaît le Royaume depuis le 5 janvier sont qualifiées « d’événement catastrophique » par arrêté du Chef du gouvernement. Le Fonds a souligné, lundi dans un communiqué, qu’il « suit avec beaucoup d’intérêt et préoccupation les intempéries que connaît le Royaume depuis le 5 janvier 2021 et les dégâts subis par les citoyens, en particulier dans la ville de Casablanca ». « Les équipes du FSEC, à côté des partenaires, sont mobilisées pour recueillir toutes les informations sur cet événement pour se préparer à remplir pleinement leur mission conformément aux dispositions de la loi n° 110-14 », lit-on au communiqué.

Al Alam 

Les vaccins anti-Covid se font attendre à cause des spéculations.

L’achat de millions de doses de vaccin anti-Covid ne signifie pas forcément la réception de ces doses et le lancement de l’opération de vaccination, a indiqué le membre de la commission scientifique et technique sur la pandémie de Covid-19 Azeddine Ibrahimi, expliquant que l’acheminement des vaccins et la mise en place d’un plan de vaccination massive reste tributaire de la situation sur le plan international et les spéculations sur ces produits. Si le Maroc n’a pas encore reçu les vaccins, c’est notamment en raison de la capacité de production limitée au niveau mondial car toutes les entreprises impliquées dans ce domaine ne pourront produire les 10 milliards de doses nécessaires pour assurer une immunité collective, a-t-il ajouté, notant que les pays ayant développé les vaccins ont acheté toutes les doses, à l’image des USA et des pays européens. D’autres part, ces vaccins et toutes les matières premières nécessaires à leur fabrication sont produits en Inde et en Chine, a noté M. Ibrahimi, faisant observer qu’il est, de facto, difficile de recevoir un quelconque vaccin avant que ces deux pays ne vaccinent leurs populations.

Al Ittihad Al Ichtiraki 

La DFC ouvrira une antenne à Dakhla comme plateforme africaine.

La Société américaine de financement du développement international (DFC) ouvrira une antenne dans la ville de Dakhla qui servira de point de départ de toutes ses opérations vers le continent africain, a annoncé dimanche le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Cette initiative vient confirmer la vocation de Dakhla en tant que point de liaison entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne et un pôle économique majeur, comme Sa Majesté le Roi Mohammed VI l’a voulu dans le cadre du modèle de développement des provinces du sud, a indiqué M. Bourita qui s’exprimait à l’occasion de la visite effectuée par une délégation américaine de haut niveau dans les locaux du futur Consulat général US à Dakhla. Le ministre a noté que cette position claire des Etats-Unis, ainsi que d’autres pays amis, vient conforter la confiance du Maroc dans la légitimité de sa cause nationale, rappelant la décision US de reconnaître la pleine souveraineté du Royaume sur l’ensemble de son Sahara.