La revue de presse du lundi 8 mars

1845
DR.

La CNSS accorde de nouvelles indemnités, les restaurateurs menacent de faire grève, la révolution du football féminin… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi: 

Le Matin

Le Maroc élu à la vice-présidence d’un Congrès de l’ONU.

Le Maroc a été élu à la vice-présidence du 14ème Congrès des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale qui a ouvert ses travaux à Kyoto au Japon. Le congrès en format hybride (présentiel et virtuel) a élu, par acclamation, la ministre de la Justice du Japon Yoko Kamikawa à la présidence de ce 14ème congrès et 21 vice-présidents dont le Maroc en la personne de l’Ambassadeur Représentant du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Vienne, Azzeddine Farhane, indique un communiqué de l’ambassade du Maroc en Autriche. L’élection du Maroc à la vice-présidence de ce congrès des Nations Unies est une reconnaissance de sa contribution substantielle aux efforts internationaux dans la lutte contre le terrorisme dans toutes ses formes et manifestations et dans le domaine de la Prévention du Crime et de la justice pénale.

L’Economiste

Football féminin : la révolution est en marche.

D’abord exclusivement réservé à la gent masculine, le football commence progressivement à se féminiser au Maroc malgré de nombreux préjugés. En témoignent la naissance de la première arbitre femme ou encore le programme récemment lancé par la Fédération royale marocaine de football, lequel servira à structurer une discipline prometteuse bien qu’encore au stade embryonnaire. Parmi les grandes victoires du football féminin marocain au cours de ces dernières années, l’on retient tout d’abord un nom : Bouchra Karboubi: la première femme à avoir été nommée – en octobre dernier – pour arbitrer une rencontre de Botola Pro masculine. Une consécration pour cette arbitre de 32 ans.

Aujourd’hui le Maroc

Indemnité forfaitaire CNSS : nouvelle vague de bénéficiaires.

La CNSS élargit encore le champ des bénéficiaires de l’indemnité forfaitaire mensuelle. La CNSS annonce l’ouverture de la réception des demandes pour plusieurs secteurs notamment les crèches, les salles de sport et les activités culturelles et créatives. Tous ces secteurs peuvent ainsi effectuer les déclarations nécessaires en faveur des salariés éligibles à l’indemnité forfaitaire de la CNSS, financée bien évidemment par le fonds de lutte contre le Covid-19. Il faut préciser dans ce sens que les entreprises concernées doivent remplir les mêmes critères pour rester éligible, à savoir s’engager à maintenir une partie de leurs salariés et stagiaires déclarés à la CNSS au titre du mois de février 2020. Concrètement, les entreprises employant moins de 10 personnes doivent maintenir 80% de leur effectif alors que celles ayant entre 10 et 50 employés doivent conserver 90% de l’effectif et enfin ce taux passe à 95% pour les structures employant plus de 50 employés.

L’Opinion

Les cafetiers et restaurateurs passent à la vitesse supérieure.

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc ont menacé le gouvernement de lancer une grève nationale ou de ne plus se conformer aux décisions, en réponse aux mesures « aléatoires et arbitraires » après l’extension des mesures de prévention sanitaire. L’association nationale des employeurs de cafés et de restaurants a, quant à elle, déclaré que la décision de prolonger les mesures sanitaires, à un moment où les indicateurs épidémiologiques ont diminué, est « injustifiée ».

Rissalat Al Oumma

Sahara marocain: La position de la Zambie toujours « constante » et « positive ».

La position de la République de Zambie vis-à-vis de la question du Sahara marocain est toujours « constante » et « positive », et conforme au droit international et aux intérêts du Royaume du Maroc, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue zambien, Joseph Malanji, qui effectue une visite de travail au Maroc, Bourita a tenu à remercier la Zambie pour ce soutien « actif » et « constant » aux positions légitimes du Maroc.

Akhbar Al Yaoum

La CMR paralysée par une grève.

Les services des retraités de la Caisse marocaine des retraites devraient être perturbés dans les prochains jours après l’escalade décidée par le Syndicat national des employés de la Caisse marocaine des retraites », affilié à l’UGTM, qui a annoncé un programme d’actions progressives s’étalant sur un mois, à partir du 10 mars contre l’administration. Ce programme prendra la forme d’une grève d’avertissement et d’un arrêt complet de travail. Ainsi une grève nationale de 24 heures sera décrétée le 10 mars, suivie d’une grève les 17 et 18 courant, puis une autre le 23, le 24 et le 25 du même mois. Une dernière grève de trois jours sera observée du 30 mars au 1 avril prochains. Ces grèves ont été décidées comme une riposte à l’attitude de l’administration, accusée d’avoir fait peu de cas des revendications des employés de la CMR.