La revue de presse du lundi 28 décembre

8284
DR.

Bientôt la fin de l’amnistie fiscale, dernière ligne droite pour le vaccin anti-civid, premier film marocain sélectionné aux oscars… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

L’Economiste

Avoirs détenus à l’étranger: 2,5 milliards de DH déclarés.

Dans 96h, plus possible de jouer à cache-cache avec le fisc et l’Office des changes. Les personnes physiques et morales désireuses de souscrire à la contribution libératoire n’ont plus que quatre jours. L’opération de régularisation spontanée au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger, entrée en vigueur le 1er janvier 2020, est la dernière chance pour se mettre en conformité avec la réglementation des changes. Au vendredi 25 décembre, 2,5 milliards de DH ont été déclarés selon les remontées des banques à l’Office des Changes sur un potentiel de 4 à 5 milliards de DH. C’est bien loin des résultats de la première opération menée en 2014, laquelle s’était traduite par la déclaration de 27,85 milliards de DH d’avoirs, toutes natures confondues. Ceci est normal puisqu’une grande partie des contrevenants se sont déjà mis en conformité avec la loi.

L’arrêt du travail touche les ⅔ des ménages.

72,56% des ménages marocains avec enfants ont eu parmi leurs membres un actif occupé qui a été contraint d’arrêter de travailler au temps de confinement, contre 74,5% parmi les ménages sans enfants, indique le HCP. L’arrêt de l’activité d’au moins un membre de ménage avec enfants au temps de confinement était plus marqué parmi ceux des 20% les plus défavorisés que parmi les 20% les plus aisés, précise le HCP qui vient de rendre public un rapport sur l’impact de la crise sanitaire sur la situation sociale, économique et psychologique des enfants, réalisé en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Selon le milieu de résidence, ce pourcentage atteint 72,1% parmi les citadins et 73,3% parmi les ruraux. D’un autre côté, le maintien de l’activité durant la période de confinement a été accompagné dans la majorité des cas par une baisse des revenus plus ressentie parmi les ménages avec enfants que ceux sans enfants.

Aujourd’hui le Maroc

Vaccination anti-Covid: dernière ligne droite.

Les préparatifs vont bon train pour le démarrage de la campagne de vaccination anti-Covid. Les autorités sont, en effet, à pied d’œuvre pour lancer incessamment cette opération, et ce dès réception des vaccins. D’autant plus que le régulateur chinois a approuvé récemment les deux vaccins de Sinopharm dont le Maroc a acquis 65 millions de doses. Le Royaume déploie, actuellement, toute la logistique nécessaire pour réussir cette opération ciblant, gratuitement, 25 millions de personnes sur le territoire national. D’ailleurs, le ministre de tutelle, Khalid Ait Taleb, a assuré lors du dernier Conseil de gouvernement que «les préparatifs sont à un stade avancé». Et de préciser que «les formations sur le terrain ont bénéficié à tous les sites aménagés pour la vaccination des citoyens». L’engagement étant d’entraîner les cadres mobilisés et éviter tout obstacle pouvant surgir lors de la mise en œuvre effective du programme de vaccination.

Akhbar Al Yaoum

« Qu’importe si les bêtes meurent » de Sophia Alaoui, premier court métrage marocain sélectionné aux Oscars.

Après le Grand Prix du jury au festival de Sundance 2020, et la nomination dans la catégorie du meilleur court métrage aux Césars 2021, « Qu’importe si les bêtes meurent » de la réalisatrice Sophia Alaoui vient d’être sélectionné par l’Académie des Oscars afin de concourir à l’Oscar du meilleur court métrage 2021. Seul film marocain ayant participé à la compétition internationale du festival de Sundance (janvier-février 2020), « Qu’importe si les bêtes meurent » a remporté le Grand Prix du jury de ce prestigieux festival considéré comme étant l’un des plus importants évènements du cinéma indépendant au monde, indique un communiqué du Centre cinématographique marocain (CCM). Après Sundance, le film a participé en compétition officielle au Festival international du Film de Court métrage de Clermont Ferrand (février 2020), le plus grand rendez-vous du film de court métrage dans le monde, avant de participer au Festival national du Film à Tanger (février-mars 2020), puis au Festival international du Court métrage de Sao Paolo (août 2020), et au Festival international du Film Francophone de Namur (octobre 2020).

Al Alam

Le CSCA appelle à l’amélioration de l’accessibilité des programmes télévisuels aux personnes sourdes et malentendantes.

Le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle (CSCA) a appelé à l’amélioration de l’accessibilité des programmes télévisuels aux personnes sourdes et malentendantes. Le CSCA indique dans un communiqué qu’à l’issue de sa réunion plénière tenue récemment, il a appelé les sociétés nationales de l’audiovisuel public à intensifier leurs efforts pour améliorer l’accessibilité des programmes télévisuels aux personnes sourdes et malentendantes. Faisant suite aux délibérations du Conseil concernant de nombreuses plaintes reçues à ce propos, cet appel se fonde à la fois sur les garanties constitutionnelles en matière de préservation des droits des personnes en situation de handicap et sur la mission de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle concernant le respect du droit des citoyennes et citoyens à l’information, ajoute le communiqué.

Rissalat Al Oumma

Tanger-Tétouan-Al Hoceima: les retenues des barrages avoisinent les 800 millions m3.

Les retenues des barrages situés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avoisinent, jusqu’au lundi, les 800 millions m3. Selon un rapport du département de l’Eau relevant du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, ces retenues hydrauliques ont atteint 795,36 millions m3, soit 63,78% du taux de remplissage des barrages de la région, qui s’élève à 1.246,86 millions m3. Ainsi, le barrage Oued El Makhazine à Larache, le plus grand barrage de la région, a atteint un taux de remplissage de 86,1% (579,6 millions m3), contre 94,7% (637,2 millions m3) l’an dernier. Au niveau du barrage 9 avril (préfecture Tanger-Assilah), les retenues hydrauliques ont atteint 40,9 millions m3 (13,6%), contre 81,7 millions m3 (27,2%), tandis que le barrage Ibn Battouta a enregistré 3 millions m3 (10,4%) contre 8 millions m3 (27,4%) à la même période de l’année précédente.