La revue de presse du lundi 22 mars

1896

Retard des vaccins AstraZeneca, 84.000 entreprises créées en 2020, Dakhla championne du tourisme post-covid… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi: 

Le Matin

Emploi: la Mauritanie souhaite tirer profit de l’expérience marocaine « pionnière ».

La Mauritanie souhaite tirer profit de l’expérience marocaine « pionnière » dans les domaines de l’emploi et de la formation, a indiqué le ministre mauritanien de l’Emploi, de la jeunesse et des sports Taleb Ould Sid’Ahmed. « Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle Mohamed Amakraz nous a présenté les différents programmes en cours d’exécution dans le domaine de l’emploi, mais aussi en matière de formation », a souligné Sid’Ahmed à l’issue d’un entretien avec son homologue marocain. Le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle Mohamed Amakraz a de son côté indiqué avoir discuté avec son homologue mauritanien des programmes initiés dans les secteurs du travail, de l’emploi et de la protection sociale dont le programme Intelaka, une idée marocaine innovante lancée par SM le Roi, mais aussi du plan national de l’emploi et le vaste programme de protection sociale dans lequel s’engage le Royaume.

Aujourd’hui Le Maroc

Vaccin Astrazeneca : les livraisons retardées au Maroc.

C’est un remake de la pénurie des masques et gel au début de la pandémie. Une forte demande sur les vaccins contre le Covid-19 risque de perturber les chaînes d’approvisionnement. Le Maroc ne déroge pas à la règle. L’agence de presse britannique vient d’annoncer une perturbation dans le calendrier de livraison du vaccin du laboratoire britanico-sué-dois, Astrazeneca fabriqué en Inde par l’India Serum Institute. Ce dernier aurait déjà informé trois pays en l’occurrence le Brésil, l’Arabie Saoudite et bien évidemment le Maroc d’un chamboulement dans son calendrier de livraison en raison d’une forte demande en interne. L’Inde qui fait partie des pays les plus touchés au niveau mondial mène également une large campagne de vaccination. Aussi, des travaux pour porter la capacité de production du fabricant indien de 60 millions de doses par mois et 100 millions mensuellement est également pour beaucoup dans ce retard de livraison.

Al Bayane

La Réunion du CPS de l’UA sur le Sahara, un « non-événement » pour le Maroc.

Le Maroc ne se sent ni concerné ni intéressé par le communiqué qui a sanctionné la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA), tenue le 9 mars 2021 sur la question du Sahara marocain, a affirmé, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Il s’agit d’un «non-événement» pour le Maroc, qui continue à travailler au sein de l’UA dans le cadre de la décision 693 de l’Union, a précisé Bourita, lors d’un point de presse à l’issue d’entretiens avec son homologue guinéen, Ibrahim Khalil Kaba. «Ce communiqué est le fruit de manœuvres et d’irrégularités qui ont entaché la procédure d’adoption», a souligné Bourita, qui a rappelé dans ce contexte que la réunion du CPS a eu lieu le 9 mars, alors que le document est sorti le 19 du mois.

Libération

Plus de 84.000 entreprises créées en 2020.

Le nombre d’entreprises créées au Maroc durant l’année écoulée s’est établi à 83.806, selon l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). Ces entreprises se répartissent entre personnes morales (54.691) et personnes physiques (29.115), précise l’OMPIC dans son baromètre des créations d’entreprises. Pour les entreprises personnes morales, dont le total a été de 697.400 en 2020, la répartition sectorielle fait ressortir la domination du commerce avec une part de 32,51%, suivi du Bâtiment et travaux public (BTP) et activités immobilières (24,37%) et des services divers (17,07%), fait savoir la même source.

Assahra Al Maghribiya

Dakhla renoue avec le tourisme plus rapidement que des destinations nationales et internationales célèbres.

La ville de Dakhla renoue avec le tourisme plus rapidement que des destinations nationales et internationales célèbres, a souligné samedi la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui. En ouverture d’une rencontre avec les professionnels du secteur du tourisme et de l’artisanat dans la région Dakhla-Oued Eddahab, Mme Fettah Alaoui a indiqué que la perle du Sud a pu maintenir ses activités touristiques malgré les contraintes liées à la pandémie de la Covid-19, une crise qui a eu un impact négatif sur le secteur du tourisme partout dans le monde.

Bayane Al Yaoum

Rabat: les autorités locales entament la démolition des constructions illégales sur la plage.

Elles ont notamment démoli des cafés et des bâtiments construits sans autorisation sur la plage de la capitale. Les autorités locales de Rabat ont également détruit des écoles de surf privées ainsi que toutes les constructions qui, bâties sans autorisation, ont défiguré la plage, empiété sur les cimetières et entraîné la démolition d’un mur historique datant de 1757.