La revue de presse du jeudi 1er avril

2160

Amnistie sur les chèques en bois, l’état d’urgence serait prolongé jusqu’au 10 mai, entretiens entre Bourita et le MAE belge… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Aujourd’hui Le Maroc

Assurance inclusive: tout savoir sur les chantiers à venir.

Après un arrêt forcé en 2020, le Rendez-vous de Casablanca de l’assurance est de retour. Cette 7ème édition dont le coup d’envoi a été donné mercredi 31 mars traite d’inclusion en assurance et résilience aux pandémies. Cette thématique d’actualité enclenche la réflexion autour d’un nouveau modèle assurantiel adapté aux enjeux de l’ère Covid. «Malheureusement, la crise économique provoquée par la pandémie n’a pas épargné le secteur des assurances. Bien qu’il semble aujourd’hui moins impacté que d’autres secteurs d’activité, nous ne ressentirons probablement les répercussions réelles de cette crise sanitaire que plusieurs mois, voire plusieurs années après», souligne dans ce sens Mohamed Hassan Bensaleh, président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance.

L’Economiste

L’amnistie sur les chèques en bois prorogée.

Pour permettre aux opérateurs économiques de faire face aux impacts de la crise sanitaire, le gouvernement a décidé de proroger l’amnistie sur les chèques en bois jusqu’à la fin de l’état d’urgence. La mesure devait arriver à échéance, mercredi. Elle a donc été maintenue sur proposition du ministre de l’Industrie et du Commerce. Le principe de cette nouvelle amnistie, qui intervient après celle de 2020, consiste à permettre aux opérateurs interdits de chéquiers de pouvoir de nouveau émettre des chèques moyennant le paiement d’une amende fiscale. Le barème est exceptionnel, surtout pour les personnes qui en sont déjà à leur troisième incident de paiement, voire plus (Voir tableau). En effet, elles pourront s’acquitter de 1,5% du montant du chèque au lieu de 20%.

Libération

Covid-19: les Industries Agricoles et Alimentaires ont prouvé leur résilience (Association).

Le secteur des Industries Agricoles et Alimentaires (IAA) a montré sa vitalité et prouvé sa résilience pendant la crise économique et sanitaire liée à la propagation du Coronavirus, a indiqué la présidente de l’Association des Elèves Ingénieurs en Industries Agricoles et Alimentaires (ASSELEING IAA) de l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan II, Meryem Boukhalkhal. Le secteur des IAA a approuvé fortement sa résilience pendant la crise sanitaire mondiale en matière de production, de valorisation et d’approvisionnement des marchés en produits agricoles et alimentaires, a-t-elle dit.

Al Yaoum Al Maghribi

La micro-assurance, levier majeur de l’inclusion financière.

L’assurance inclusive, et plus particulièrement la micro-assurance, constitue l’un des principaux leviers de l’inclusion financière, a souligné, mercredi, le ministre de l’Economie, des finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. S’exprimant à l’ouverture de la 7ème édition du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Benchaâboun a indiqué que la micro-assurance peut avoir des visées sociales de protection des catégories n’ayant historiquement pas accès aux assurances traditionnelles et qui sont de surcroît les plus vulnérables aux risques.

Al Ahdath Al Maghribia

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 mai?

L’état d’urgence sanitaire serait prolongé jusqu’au 10 mai prochain sur tout le territoire national afin de faire face à l’épidémie de coronavirus pendant un autre mois, selon les sources du journal. L’état d’urgence imposé dans le Royaume depuis mars de l’année dernière est un cadre juridique pour prendre des mesures exceptionnelles visant à enrayer la propagation du Covid-19. En ce qui concerne les déplacements entre villes, le Comité scientifique et technique a proposé de modifier la procédure d’octroi de l’autorisation de déplacement actuellement en vigueur. Il a ainsi souligné la nécessité pour la personne qui veut se déplacer d’une ville à l’autre de disposer d’un certificat de vaccination délivré par les autorités après l’administration de la deuxième dose du vaccin.

Rissalat Al Oumma

Bourita s’entretient avec son homologue belge.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita a eu, mardi, un entretien téléphonique avec la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes, du Commerce extérieur et des Institutions culturelles fédérales du Royaume de Belgique, Sophie Wilmès. Les deux ministres se sont félicités, à cette occasion, des liens d’amitié qui lient les deux Familles Royales, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Ils ont aussi souligné l’excellence du partenariat entre les deux pays et de la densité de leurs relations, empreintes d’amitié et de respect mutuel.