La revue de presse du jeudi 19 novembre

1692
DR.

Bientôt une mosquée à El Guerguarat, le marché de l’immobilier reprend des couleurs, le vaccin anti-covid est efficace… Voici les principaux titres développés par la presse quotidienne de ce jeudi 19 novembre:

Aujourd’hui le Maroc

Bientôt une grande mosquée à El Guerguarat.

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va ériger une grande mosquée au poste-frontière El Guerguarat, pour un coût estimé à 8,8 millions de DH. Les travaux de construction de cette mosquée, qui ouvrira ses portes devant les fidèles dans 12 mois, ont été lancés mercredi par le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari, à l’occasion du 65ème anniversaire de l’indépendance du Royaume. Ce projet, qui sera réalisé sur une superficie de 3767 m2, comprend une salle de prières pour hommes et une autre pour femmes, des salles d’ablution, un minaret et un logement pour l’imam. Dans une déclaration à la MAP, le délégué du ministère des Habous et des Affaires islamiques dans la région Dakhla Oued Eddahab, Abdelkader Alioui a indiqué que la construction de cette mosquée répond au souci de permettre aux fidèles d’accomplir leurs devoirs religieux dans de bonnes conditions et d’accompagner la dynamique de développement urbain que connaît le poste-frontière El Guerguarat et la commune de Bir Guendouz.

L’Economiste

Immobilier: le marché efface quasiment le passage à vide du 1er semestre.

Les dégâts de la pandémie du Coronavirus sur le pouvoir d’achat des ménages a fait craindre des reports ou annulations massifs des projets immobiliers. Après l’effondrement des transactions entre avril et juin en raison du confinement, elles se sont nettement redressées au troisième trimestre, revenant pratiquement à leur niveau d’avant-crise. Elles ont bondi de 117% sur les trois mois confirmant les premiers retours du terrain en juillet. “Il n’y a pas eu d’annulations massives des préventes. De nombreux acquéreurs ont finalisé leurs transactions à la sortie du confinement”, avait confié au journal, Idriss Bensmail, membre du directoire, directeur général adjoint BMCI. Malgré le sursaut, l’activité reste 9,5% en dessous de son niveau au troisième trimestre 2019.

Maroc le Jour

Cliniques privées: la demande d’un chèque de garantie est illégale.

La demande d’un chèque de garantie dans les cliniques privées est une pratique illégale, a affirmé le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. En réponse à une question orale sur « la demande de chèques de garantie dans les cliniques privées » présentée par le groupe de l’UMT à la Chambre des conseillers, Ait Taleb a souligné que sur le plan juridique, il est interdit pour la clinique, en cas de tiers payant, de demander aux personnes assurées ou à leurs ayants droit une garantie en espèces, par chèque ou tout autre moyen de paiement en dehors de la part restant à leur charge, en vertu de l’article 75 de la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine. Il a dans ce sens expliqué que conformément à l’article 316 du Code du commerce, »toute personne, en connaissance de cause, qui accepte de recevoir ou d’endosser un chèque à la condition qu’il ne soit pas encaissé immédiatement et qu’il soit conservé à titre de garantie, est punie d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 2.000 à 10.000 de DH ».

Al Ahdath Al Maghribiya

Vaccination anti-Covid: « très positifs », les résultats des essais cliniques démontrent l’efficacité du vaccin attendu.

Les résultats des essais cliniques auxquels ont participé 600 volontaires marocains se sont avérés « très positifs » et révèlent la sécurité, l’efficacité et l’immunité du vaccin attendu anti-Covid19. En réponse à une question orale sur « la participation marocaine aux essais cliniques pour parvenir à un vaccin contre la pandémie du coronavirus » présentée par le groupe de la Justice et du développement à la Chambre des conseillers, le ministre a expliqué que « tous les indicateurs affirment que les essais cliniques ont permis d’obtenir des résultats positifs, confirmant la sécurité, l’efficacité et l’immunité du vaccin sur lequel le Royaume a misé sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI ». La convention-cadre signée pour participer aux essais sur le vaccin ouvre la voie pour le transfert au Maroc d’expertises en la matière surtout que, « pour la première fois dans l’histoire, sont menés des essais cliniques sur un vaccin contre le coronavirus », a-t-il indiqué, notant que ce vaccin sera produit au Maroc dans un futur proche.

Al Yaoum Al Maghribi

Ait Taleb: 80% des ressources humaines sont centrées dans certaines régions.

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a estimé que le déficit en ressources humaines nécessite une révision du système de Santé. Après avoir appelé à repenser le système sanitaire au Royaume dans sa globalité, Ait Taleb a souligné qu’il est nécessaire de poursuivre la répartition équitable des postes, puisque 80% des ressources humaines sont centrées dans certaines régions. La gouvernance en matière de santé doit se baser sur des fondements liés notamment à l’élaboration d’un programme médical régional, a-t-il estimé, expliquant à cet égard que l’approche régionale se veut le seul moyen à même d’assurer le succès du système de santé.