La revue de presse du samedi 6 juin 2020

DR.

Gestion de la crise sanitaire, pistes de relance économiques, la loi de Finance rectificative, les ambitions du secteur touristique…Voici les principaux sujets traités par la presse nationale de ce samedi 6 juin.

Al Bayane
Tourisme: Le Maroc en tête des pays à visiter dans l’après Covid-19

Le Maroc arrive en tête des destinations touristiques mondiales sûres pour partir en vacances une fois la pandémie de coronavirus terminée, affirme le magazine spécialisé Travel Daily News (TDN). Dans un article publié dans le dernier numéro du magazine intitulé « où partir en vacances après la pandémie », Travel Daily News souligne que le Maroc est une destination touristique de choix, riche et diversifiée, qui regorge d’innombrables atouts naturels, citant notamment les côtes « magnifiques » du Royaume, ses montagnes qui révèlent des paysages attrayants et ses dunes de sable. L’auteur cite à titre d’exemple les sites historiques ainsi que les paysages somptueux des montagnes de l’Atlas ou du Rif, ajoutant que grâce à ses divers atouts, le Royaume présente une offre touristique diversifiée qui incite les visiteurs à profiter des plages paradisiaques citant notamment les plages et sports de surf à Essaouira, et à admirer la magie des lieux et la splendeur des paysages, notamment les dunes de sables ou les randonnées à dos de chameaux. L’auteur de l’article a également évoqué la beauté de la ville de Marrakech et son incontournable médina.

Akhbar Al Yaoum
Mission accomplie pour les cliniques privées

Après la succession des indicateurs positifs dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, les cliniques privées ont été appelées à récupérer leurs équipes, leurs locaux et leurs équipements, qui ont été mis à la disposition des services du ministère de la Santé, depuis mars dernier, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L’Association nationale des cliniques privées a rappelé qu’elle avait mobilisé toutes ses ressources et moyens pour faire face à la pandémie, indiquant à titre d’exemple qu’environ 40 respirateurs artificiels ont été mobilisés dans les hôpitaux de Casablanca, en plus de 20 lits de réanimation au sein de l’hôpital Moulay Youssef dans la même ville.

Post-Covid-19: les proposition de l’Istiqlal et du PPS

Dans un mémorandum adressé au chef du gouvernement, le parti de la balance propose un plan de relance responsable à dimension sociétale, qui s’articule autour de six axes stratégiques. Selon une newsletter du parti de l’Istiqlal, les axes de ce plan se déclinent en six chantiers, portant sur la consolidation de la souveraineté nationale, le renforcement de la cohésion sociétale, le remaniement du système éducatif actuel, la réforme du secteur de la santé, la création d’emplois et la transition écologique. De son côté, le PPS a soumis au chef de l’Exécutif un document pour faire face à l’étape post-corona et des actions à mettre en œuvre pour la relance et l’essor économique. Le document contient aussi des propositions au sujet des nouvelles politiques publiques que cette relance requiert pour permettre à notre pays de faire face aux conséquences de la pandémie et d’aller de l’avant dans le processus du développement, de la justice sociale et du renforcement de la construction démocratique.

Al Massae
Dernières retouches sur LFR

Très attendue par les acteurs économiques, les grandes lignes de la loi de finance rectificative (LFR) devraient être approuvées dans les prochains jours en Conseil des ministres. Des sources sures indiquent que le projet de loi est presque prêt, précisant qu’il prévoit d’apporter un soutien à un ensemble de fonds d’investissement. En effet, le gouvernement mise sur les investissements publics, estimés à 198 MMDH, pour relancer l’économie nationale.

Casablanca: Interpellation d’un individu soupçonné d’incitation à la haine

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont procédé, jeudi, à l’interpellation d’un individu, âgé de 28 ans, soupçonné d’incitation à la haine et à la commission de crimes contre des personnes et des biens à travers la publication via les systèmes informatiques de contenus numériques. Les services de veille informatique relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avaient repéré des publications diffusées sur les plateformes de réseaux sociaux dans lesquels le suspect incitait une personne à commettre des meurtres contre des catégories précises de citoyens, sur la base de critères discriminatoires fondés sur le sexe et la couleur, indique un communiqué de la DGSN.

Al Ahdath Al Maghribia
Vers un dépistage massif des citoyens après la levée du confinement

En vue de la levée du confinement, les citoyens qui doutent de leur éventuelle infection par la Covid-19 pourront se rendre dans un laboratoire privé pour effectuer un test de dépistage, à condition d’en assumer les frais, qui ne doivent pas dépasser 250 DH. Le test de dépistage est essentiel pour freiner la propagation de l’épidémie, selon notre source. Ainsi, le ministère de la Santé attribuera des licences spéciales aux laboratoires qui répondent aux critères scientifiques et techniques pour effectuer des tests de type PCR.

Les AREEF préparent les espaces réservés aux examens

Les Académies sont à pied d’oeuvre pour préparer les centres d’examens et les espaces qui accueilleront les candidats aux examens du baccalauréat à partir du 03 juillet prochain. Il sera procédé au contrôle du respect des mesures préventives, en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Les services des académies procèdent régulièrement au nettoyage et à la désinfection des établissements d’enseignement. Dans ce sens, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour a annoncé que plus de 15 gymnases seront mobilisés pour accueillir les examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2020, exceptionnellement prévus pour juillet en raison de la Covid-19.

La Vie éco
Tourisme : Les opérateurs tentent de séduire les locaux tout en lorgnant l’ouverture des frontières

Le tourisme national est dans le flou. Alors que le déconfinement, qui sera certainement progressif, est sur le point d’être entamé, l’ouverture des frontières se fait attendre, surtout par les opérateurs touristiques. Malgré cela, les opérateurs ont déjà l’œil sur les marchés concurrents, où des signes de reprise commencent à pointer. Avec la campagne en ligne lancée par l’ONMT fin avril, où il met en avant les régions marocaines, le tourisme national a annoncé la couleur. Cette campagne cible ouvertement le segment des clients nationaux. Ce segment est-il en mesure de s’ériger en réelle alternative au tourisme international ? Non, pense Faouzi Zemrani, vice-président général de la Confédération nationale du tourisme CNT. Le tourisme international permet une entrée de devises précieuse à l’économie nationale. Ce que ne peuvent pas apporter les touristes marocains, à part les MRE.

Près de 1,5 milliard de DH pour l’amélioration de la mobilité à Agadir

Dans le programme d’envergure de développement urbain d’Agadir, le projet de rocade Nord-Est et la voie express du Grand Agadir sont indéniablement deux projets qui transformeront le visage de la métropole. D’une longueur de 40,5 km, la future rocade ou voie de contournement Nord-Est va dévier le trafic de transit Nord/Sud et Nord/Sud/port de la route nationale actuelle devenue urbaine. Le projet de la voie express urbaine également au programme devrait pour sa part être achevé en mars 2024. Il permettra aussi de fluidifier la circulation au niveau des grandes artères du Grand Agadir et d’une multitude de giratoires. Programmée sur une longueur de 20 km, la future voie express reliera l’aéroport Agadir Al Massira au port d’Agadir après un investissement de 632 millions de DH.

Challenge
Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Coronavirus

En deux semaines à peine, le Maroc s’est hissé au deuxième rang africain en matière de dépistage du Coronavirus en devançant l’Égypte et le Ghana. En effet, avec un total en date du 1er juin 2020 de 221.554 tests (contre à peine un peu plus de 100.000 tests au 19 mai 2020 et moins de 16.000 tests un mois plus tôt). Il faut dire qu’au cours du dernier mois, le Maroc a fourni un effort aussi substantiel que louable pour accélérer la cadence des tests administrés à sa population en dépassant, depuis peu, la barre quotidienne de 10.000 tests PCR (contre 20.000 pour l’Afrique du Sud), qui est le type de test virologique le plus fiable jusqu’à présent au niveau mondial.