La revue de presse de ce mardi 1er décembre

1561
DR.

L’ambitieux projet des zones industrielles, masques obligatoires dès le CP dans les missions françaises, l’impératif de la réforme de la TVA…Voici les principaux titres développés par la presse nationale ce mardi 1er décembre. 

 

Aujourd’hui le Maroc
Zones industrielles: Le Maroc voit grand

Le Royaume voit grand pour son secteur industriel. Des milliers d’hectares de nouvelles zones et la mise à niveau de celles existantes, tel est l’objectif dès l’année 2021. Le plan d’action 2021 prévoit plusieurs chantiers concernant les infrastructures industrielles, commerciales, technologiques et R&D (recherche et développement). Concrètement, les responsables annoncent la zone d’activités économiques Ksar Abjir sur une superficie totale de 20,5 ha. Il sera question de la signature de la convention de partenariat relative à la réalisation du projet ainsi que le lancement de la procédure de mobilisation du foncier et les travaux d’aménagement. L’autre projet phare concerne la ville Mohammed VI Tanger Tech sur une superficie totale de 100 ha. A l’horizon 2028, le gouvernement table sur la création de 10 nouvelles zones d’accélération industrielle orientées vers les IDE (investissements directs étrangers) et les exportations, soit 1.000 ha supplémentaires.

L’Opinion
Mission française: le port du masque obligatoire pour tous les élèves dès le CP

Après les injonctions du ministère de l’Education nationale quant au respect des mesures sanitaires, certains établissements scolaires relevant de la Mission française semblent avoir reçu le message. Un lycée à Rabat a rendu obligatoire le port du masque pour tous les élèves, excepté pour ceux de la maternelle, après avoir avisé les parents par une lettre, envoyée lundi 30 novembre. L’établissement français a justifié cette décision par une circulaire des autorités compétentes. Ainsi, cet appel à la discipline sanitaire semble une réaction au rappel à l’ordre conjoint des ministères de l’Education nationale et de la Santé, lesquels ont menacé de fermer tout établissement ne respectant pas assidûment le protocole sanitaire, en l’occurrence le port du masque et la distanciation physique.

Akhbar Al Yaoum
La réforme de la TVA, un impératif « majeur » et « urgent »

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue un impératif « majeur » et « urgent » au regard des difficultés de trésorerie que connaissent les entreprises, a souligné, jeudi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. « La trésorerie des entreprises pâtit fortement de la crise. Donc pour nous, il est logique et primordial de recouvrer les créances dues par l’État, avant de s’orienter vers d’autres financements. Pour cela, la réforme de la TVA est un impératif majeur et urgent », a expliqué M. Alj lors d’une rencontre avec le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, tenue sous le thème « la loi de finances 2021 face à l’impératif de la relance ». En outre, le président de la CGEM a relevé que le renforcement des structures financières des entreprises devra être fait dans un premier temps par la récupération de ces créances, y compris celle envers l’État, ce qui permettra à ces entreprises de résorber le manque de liquidité auquel elles font face depuis des mois et d’honorer leurs engagements vis-à-vis de leurs parties prenantes, à savoir leurs fournisseurs et leurs salariés.

Al Alam
Santé: Une capacité litière supplémentaire de 2.260 lits en 2021

Les nouveaux projets hospitaliers prévus au titre de l’année 2021 seront dotés d’une capacité litière supplémentaires de 2.260 lits, a fait savoir le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. Il s’agit de la reconstruction du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) Ibn Sina de Rabat, la construction de huit centres hospitaliers provinciaux, la construction d’un centre hospitalier régional à Oujda et la construction de 11 hôpitaux de proximité, a précisé Ait Taleb lors de la présentation du projet de budget de son département devant la commission de l’enseignement et des affaires culturelle et sociale à la Chambre des conseillers. Le programme d’action comprend également, selon le ministre, l’élargissement de la couverture médicale de base dans la perspective d’une couverture sanitaire universelle d’ici la fin de 2022, le renforcement des programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies, la mobilisation des ressources humaines, ainsi que la consolidation de la gouvernance du secteur entre autres. Ait Taleb a précisé que le budget alloué à son département s’élève à 19,774 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2021, soulignant à cet égard le caractère prioritaire de l’élargissement de la couverture médicale de base.