La revue de presse de ce lundi 8 juin 2020

DR.

 La CNDP lance un bulletin de confiance numérique, les déboires du secteur du textile, l’administration qui planifie son déconfinement…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi. 

Le Matin
La CNDP lance un bulletin sur la confiance numérique au Maroc

La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) va publier, à partir de lundi prochain, un bulletin sur la confiance numérique au Maroc, a indiqué son président Omar Seghrouchni lors d’une rencontre-débat organisée par la Fondation diplomatique. Cette publication vise à contribuer à la promotion d’une culture digitale à travers la promotion du civisme et d’une prise de conscience généralisée, l’objectif étant pour la CNDP d’assurer la protection de la vie privée du citoyen en général et particulièrement au sein de l’écosystème numérique, a-t-il souligné au cours de ce débat par visioconférence sous le thème « la pandémie de la Covid-19 et ses implications sur la protection de la vie privée ».

L’Économiste
Textile: Bagarre générale

Les producteurs de masques réutilisables ont du mal à écouler leurs stocks à l’export. «Nous ne recevons plus aucune commande du marché français. Seuls le Portugal et l’Espagne sont encore demandeurs de nos masques et en petites quantités», indique Mouhsine Idrissi, président de l’Amith Fès-Meknès. En effet, une soixantaine d’unités s’étaient lancées, en urgence, dans la confection de masques pour lutter contre le Covid-19, constituer un stock de sécurité (de 15 millions de masques), et exporter 50% de leur production. Mais désormais les stocks s’accumulent et le retour à une certaine accalmie mondiale réduit les commandes. Face à cette situation, le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, esquisse des pistes de relance pour l’export du textile. Il cible principalement «l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne», confie-t-il à L’Economiste. Dans cette phase, «l’essentiel pour nous est que le redémarrage des unités industrielles puisse se faire dans l’ordre, la sérénité et le sérieux», dit-il, les appelant «à adapter leur environnement de travail en déployant des mesures sanitaires irréprochables qui garantissent la sécurité de leur personnel».

Dépistage: Les laboratoires privés mis à contribution

Dès le début de la pandémie du Covid-19, les laboratoires d’analyses médicales privés avaient proposé leur service pour participer au dépistage. Jusqu’à présent, seuls l’Institut Pasteur, l’Institut d’hygiène de Rabat et l’hôpital militaire étaient habilités à effectuer ces tests. Le ministre de la Santé vient d’étendre cette habilitation aux laboratoires d’analyses biologiques privés. Ces derniers pourront dorénavant procéder au dépistage Covid à partir des échantillons qui leur seront envoyés par les établissements de soins publics. Ils exerceront cette mission en position de sous-traitants à titre bénévole, insiste le président de la Chambre syndicale des biologistes, Adnane Rhazali. Pour participer au dépistage, le laboratoire doit formuler une demande. Il faut ensuite remplir les conditions qui seront vérifiées par une inspection des services du ministère de la Santé. Il s’agit d’une infrastructure convenable, de locaux correctement agencés, calibration du matériel utilisé, protection du personnel, des patients, du nombre de techniciens…

Aujourd’hui le Maroc
L’Administration prépare son déconfinement

Alors que la date du 10 juin approche, tous les Marocains attendent impatiemment la décision des autorités concernant le prolongement ou pas du confinement ainsi que de l’état d’urgence. Une chose est sûre en tout cas. L’administration s’y prépare dès maintenant pour être au rendez-vous après l’annonce officielle de la décision des autorités. Plusieurs circulaires ont été diffusés par plusieurs départements pour préparer la reprise. C’est le cas notamment du parquet général. Mohamed Abdennabaoui, procureur du Roi et président du parquet général, avait évoqué les mesures de travail après la fin de l’état d’urgence sanitaire. Concrètement, le parquet prévoit une reprise progressive tout en veillant à ce qu’il y ait le moins de rassemblements possible dans les enceintes des tribunaux.

CDG Prévoyance rouvre ses agences

La Caisse de dépôt et de gestion (CDG) Prévoyance, en charge de la gestion de la Caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA) et du Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR), a annoncé la réouverture de ses agences.«Toute visite doit respecter les exigences de sécurité mises en place par CDG Prévoyance. Toutefois, nous rappelons que notre plateforme digitale et notre bureau d’ordre électronique restent à la disposition des clients et partenaires de CDG Prévoyance et que le déplacement en agence n’est conseillé qu’en cas de nécessité avérée», indique la même source dans un communiqué. Ainsi, CDG Prévoyance recommande aux clients d’utiliser, à l’avance, le service «Prise de Rendez-vous» opérationnel depuis 2016 et ce, via ses sites web et centre d’appels.«Nos applications mobiles SMART RCAR et SMART CNRA (iOS et Android), notre centre d’appels et nos sites web www.cnra.ma & www.rcar.ma, permettent d’accéder aux mêmes services et opérations disponibles en agence (demande d’information, réclamation, attestations, simulations, etc.)», fait savoir CDG Prévoyance.

Akhbar Al Yaoum
Le Coronavirus annule les colonies de vacances

Coronavirus oblige, l’édition 2020 du programme des colonies de vacances ne pourra pas avoir lieu. En revanche, la Fédération nationale des colonies de vacances propose des colonies alternatives dans les zones urbaines. De son côté, le ministère de la jeunesse et des sports ne s’est pas encore prononcé sur le sort des colonies de vacances. Il faut attendre le projet de loi de finance rectificative, qui sera bientôt soumis au parlementaires, pour voir si les fonds alloués au programme national de colonies de vacances seront maintenus ou revus à la baisse.

Al Massae
Covid-19: les tests de dépistage coûtent entre 100 DH et 500 DH

Les tests Covid-19 des salariés du privé ne seront pas gratuits. Ce sont les entreprises qui prendront en charge les frais de ces tests après les Hautes instructions royales de déployer une opération de dépistage massif des travailleurs du secteur privé en vue d’une reprise de l’activité économique au Maroc. Il est ainsi proposé aux entreprises un panel de tests de dépistage comprenant le diagnostic de référence par PCR à 500 Dh par collaborateur, ainsi que la sérologie à titre complémentaire, au prix de 100 Dh par collaborateur.

Al Ahdath Al Maghribia
CNIE : forte mobilisation des préfectures de police

L’opération exceptionnelle de délivrance de Cartes nationales d’identité électronique (CNIE) se poursuit au profit des candidats aux examens de baccalauréat et des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les centres d’enregistrement de données d’identité enregistrent un flux quotidien d’élèves et de MRE désirant renouveler leur passeports, ce qui nécessite d’abord l’obtention d’une CNIE. En application des directives du directeur général de la sûreté nationale, les préfectures de police ont mis en place une série de mesures préventives, qui prévoient notamment le respect de la distance de sécurité, le port des masques sanitaires et l’utilisation des désinfectants.