La revue de presse de ce lundi 17 février

DR.

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

Le Matin

Le Maroc est un modèle de véritable coopération. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, qui entame aujourd’hui une visite de travail dans le Royaume, a déclaré que « le Maroc était un modèle de véritable coopération entre le FMI et ses pays membres, précisant que l’assemblée annuelle, prévue l’an prochain à Marrakech, « constituera un jalon important pour le Maroc et le FMI, et nous permettra de réaffirmer notre partenariat étroit ». Évoquant l’agenda de sa visite, la première depuis sa prise de fonction à la tête du FMI en octobre 2019, elle a indiqué qu’elle chercherait à « mettre en avant le solide partenariat » qui existe entre le Maroc et le FMI, ainsi qu’à préparer avec les autorités marocaines l’assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale qui se tiendra en 2021 à Marrakech.

L’Economiste

Résultats annuels: IAM fait preuve de résilience. Avec l’’intégration de Tigo Tchad, Maroc Telecom porte sa clientèle à 67,5 millions d’abonnés. Face à un contexte concurrentiel et réglementaire difficile, l’opérateur historique, désormais présent dans dix pays africains, fait preuve de résilience. Profitant de la dynamique de la data mobile, le groupe réalise des performances dans le vert, avec un chiffre d’affaires de 36,5 milliards de DH en 2019. Pour 2020, malgré la sanction dont il a écopé de l’ANRT, l’opérateur prévoit des résultats toujours stables.

Marchés publics: 220 plaintes en 2018-2019. Installée en janvier 2018, la Commission nationale de la commande publique vient de boucler ses deux premières années d’activité. Elle a reçu 260 saisines en 2018-2019. Ce qui représente une moyenne annuelle de 130 dossiers. Les saisines sont réparties entre les réclamations des entreprises (220) et les demandes d’avis. Pour la Commission, le nombre des plaintes reste faible au vu du volume des marchés publics, 41.233 recensés en 2018. Deux secteurs sont largement dépendants de la commande publique: les BTP y réalisent 70% de chiffre d’affaires contre 80% pour l’ingénierie.

Aujourd’hui le Maroc

La baisse des prix des médicaments se poursuit. Le ministère de la santé vient de publier dans le BO n° 6854 du 6 février une nouvelle liste de princeps et génériques dont le prix a baissé. Cette régression concerne particulièrement les vaccins, notamment contre l’hépatite A, l’hépatite B, la grippe… La plus forte baisse a été enregistrée pour le médicament Gadovist 1 mmo/ml qui sera vendu à 999 DH au lieu de 1.344 DH. Par ailleurs, le ministère de la Santé avait déjà baissé le 16 janvier 2020, le prix de 19 médicaments. Cette baisse avait ciblé principalement les antibiotiques, ainsi que des antiépileptiques et des diurétiques.

Les efforts déployés par le gouvernement pour réduire le nombre de morts sur nos routes restent insuffisants. Le Maroc est encore loin des objectifs de la stratégie nationale de la sécurité routière qui vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de la route en 2021 et de 50% à l’horizon 2026. Ce fléau entraîne une perte économique et matérielle annuelle de près de 2,5% du PIB. En 2019, il y a eu plus d’accidents sur nos routes mais moins de morts. Selon les statistiques provisoires du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, le nombre des tués s’est établi à 3.384 en 2019, enregistrant une baisse de 2,90% par comparaison à l’année 2018.

L’Opinion

Les USA, 3ème partenaire commercial du Maroc. Les Etats-Unis se hissent au rang de 3ème partenaire commercial, le Maroc ayant échangé avec eux l’équivalent de 51,1 milliards de DH (MMDH) en 2018 (soit 6,8% de ses échanges). La Chine occupe, quant à elle, la 4ème position, ses transactions commerciales avec le Royaume s’étant élevées à 49,8 MMDH en 2018 (soit 6,6% des échanges du Maroc). En comparaison des exportations marocaines qui ont diminué de 14,7%, les importations en provenance de Chine ont fortement augmenté en un an (+19,5). La ventilation du solde commercial par pays laisse apparaître en 2018 un déficit élevé vis-à-vis de la Chine (44,7 MMDH), suivie des Etats-Unis (25,3 MMDH), de la Turquie (16 MMDH) et de l’Italie (15,1 MMDH).

Fonds de lutte contre le cancer: l’Union fait la force! Vendredi 14 février est une date mémorable pour les défenseurs de la création d’un fonds spécial auprès de la trésorerie publique pour la couverture complète des patients atteints de cancer. Il s’agit de la date de présentation de la pétition signée par 50.000 personnes, en moins de deux mois, au Chef du gouvernement. Un premier pas vers la gratuité des médicaments et du traitement des patients atteints de cancer.

Al Massae

Arrêté par erreur et placé en garde à vue, un agent de sécurité s’est vu indemniser à hauteur de 50.000DH par le tribunal de commerce de Meknès. L’individu en question était poursuivi pour émission de chèque sans provision, alors qu’il était lui même victime d’une usurpation d’identité. En effet, son agence avait émis un carnet de chèques en son nom et l’a remis à un autre individu qui l’a frauduleusement utilisé. Ainsi, pour réparer le préjudice subi par la victime, en raison de son placement en garde à vue et des frais de déplacements et absences du travail endendrés, le tribunal de commerce a ordonné son indemnisation à hauteur de 5 millions de centimes.

Akhbar Al Yaoum

Programme intégré d’appui et de financement de l’entrepreneuriat: les compagnies d’assurance emboîtent le pas aux banques.Une convention visant à baisser les primes d’assurance « décès/invalidité totale-emprunteur » au profit des bénéficiaires du programme « Intelaka » a été signée dans le cadre de la mise en œuvre du programme intégré d’appui et de financement de l’entrepreneuriat. Ladite convention a été signée par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboune, le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, le Président de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), Hassan Boubrik et le Président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance, Mohamed Hassan Bensalah. Les assureurs s’engagent, ainsi, à appliquer un taux de prime maximum de 0,10%.

L’apurement des fonciers pourrait prendre des siècles. Les participants à une table ronde à Tanger sur « La contribution du foncier apuré dans le développement économique régional et la réussite des investissements », ont signalé que l’apurement des fonciers pour les mettre à la disposition des projets d’investissements pourrait prendre des siècles à cause de la méthodologie en vigueur en matière de conservation foncière. Le vice-président du Centre et chercheur universitaire spécialiste du foncier, Rachid Semlali, a relevé qu’il existe plus de 1.760.000 ha de terres dans la Région du Nord mais la part du foncier conservé ou en cours de conservation reste très limitée. De ce fait, ces terrains ne peuvent être exploités ou servir les projets créateurs de richesses et d’emplois. Cette conclusion a été établie par les chercheurs du Centre Ibn Battouta des études et recherches foncières, sur la base de 5 années de travail de l’ANCFCC. Pour eux l’agence a déployé des efforts importants même si le rendement reste faible. Le problème réside, selon Semlali, dans l’aspect juridique de la question, en raison du caractère optionnel et non obligatoire de l’opération de la conservation foncière.

Al Massae

Trois Sit-in en vue à La SAMIR. Suite à sa dernière réunion, le Front syndical à La SAMIR a annoncé la tenue d’un Sit-in vendredi 21 courant au niveau du portail principal de la société, tout en en programmant un autre le 2 mars prochain devant le tribunal de commerce de Casablanca et un troisième devant le siège de la préfecture le 21 mars. Le syndicat a réitéré son appel à l’Etat pour encourager l’investissement dans le raffinage du pétrole et la facilitation de la reprise de la production, mettant en garde contre « une disparition du capital humain et des pertes des droits et de l’argent public ».