La revue de presse de ce lundi 10 août

3801
DR.

Tourisme: les restaurants veulent être intégrés dans le contrat-programme, le doute plane toujours concernant la rentrée scolaire, a Cour constitutionnelle refuse de statuer sur le règlement intérieur de la Chambre des Conseillers… Voici les principaux titres développés par la presse nationale aujourd’hui. 

 

L’Économiste
Tourisme: Les oubliés du contrat-programme

Le contrat-programme pour le tourisme a limité l’indemnité de 2.000 DH uniquement aux établissements d’hébergement classés, aux voyagistes, aux transporteurs touristiques et aux guides, alors que le secteur est un écosystème plus large. Parmi les filières laissées à l’écart, les restaurants touristiques représentant un maillon dynamique de la chaîne. Cette exclusion est d’autant plus contradictoire qu’ils sont classés et répertoriés par le ministère. La Confédération nationale du tourisme négocie actuellement une solution pour les intégrer.

Port du masque, distanciation… Les autorités durcissent les contrôles

Face à l’inquiétante évolution de la propagation du virus, le gouvernement a durci le contrôle du respect des mesures de prévention et des gestes barrières. Désormais, le non-port du masque ou l’irrespect des mesures de distanciation sociale sont passibles d’une amende de 300 DH, à payer sur place. Le décret instaurant cette amende forfaitaire a été approuvé lors du dernier Conseil de gouvernement. Si les personnes verbalisées par les agents d’autorité ne sont pas en mesure de s’acquitter de ce montant lors de la rédaction du PV, ce dernier est transféré au parquet dans les 24h qui suivent. Néanmoins, avant de procéder à la verbalisation, certains agents d’autorité optent, dans un premier temps, pour la sensibilisation.

Aujourd’hui le Maroc
Rentrée: Inquiétude chez le privé, suspense chez le gouvernement

Le doute plane toujours sur la reprise des cours en présentiel dans les écoles sur fond de recrudescence des cas de contamination au coronavirus. Alors, les écoles privées commencent réellement à s’inquiéter. Pour y voir plus clair, des représentants de l’enseignement privé ont tenu une réunion avec le chef de gouvernement et le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Si les deux parties ont abordé la situation de l’enseignement privé d’une manière générale, la prochaine rentrée scolaire était au centre du débat. Les représentants du secteur de l’enseignement privé ont tout simplement demandé la reprise des cours en présentiel, profitant de l’occasion pour dire tout le mal qu’ils pensent de l’enseignement à distance.

OCP fête son siècle d’existence

Le groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP) a fêté vendredi ses 100 ans d’existence. L’occasion de revenir sur les moments-clés de son histoire et de célébrer toutes celles et ceux qui l’ont marquée comme l’annonce le groupe dans un communiqué. Il y a cent ans, en effet, l’OCP voit le jour. Le premier coup de pioche est, selon la même source, donné en mars 1921 dans les environs de la future ville de Khouribga. «Dans les années 1930 et pendant la seconde guerre mondiale, le groupe était une entreprise publique, et constituait la première cheville ouvrière du pays», précise le groupe. A présent, ce sont 21.000 collaborateurs, 21.000 visages qui font preuve d’une mobilisation sans faille pour accompagner le Groupe dans ses efforts d’expansion, de résilience et de croissance mondiale. Un engagement incontestable qui permet aujourd’hui au Groupe de célébrer son centenaire.

L’Opinion
Les fumeurs, contaminateurs potentiellement majeurs

Des fumeurs entassés dans les cafés, des vapoteurs qui hantent les entreprises et des cafés chicha dont l’odeur entêtante atteint l’autre bout du boulevard. Par ces temps du Coronavirus, ces images devraient vous donner plus d’inquiétude et d’horreur que jamais, car la contamination peut provenir d’un fumeur de cigarette, de chicha, vapoteur ou autre. Le tabac tue et contamine des personnes qui ne fument pas directement, mais inhalent la fumée et se transforment ainsi en fumeurs passifs. Après les études confirmant que les fumeurs sont plus susceptibles de contracter la Covid-19, nous savons aujourd’hui que la fumée transporte des particules du Coronavirus jusqu’à 10 mètres. Ainsi, un fumeur pourrait contaminer toute personne dans ce périmètre.

Akhbar Al Yaoum
La Cour constitutionnelle refuse de statuer sur le règlement intérieur de la Chambre des Conseillers

La Cour constitutionnelle s’est dite incapable de statuer sur des nouvelles dispositions introduites par la Chambre des Conseillers à son règlement intérieur. Et pour cause, le texte intégral dudit règlement doit être inclus dans ces nouvelles dispositions. Parmi les dispositions phares introduites par la deuxième chambre, celle relative au vote à distance. La cour a également considéré que la Chambre des conseillers n’a pas tenu compte de la complémentarité et la cohérence avec la Chambre des représentants lors de l’introduction de ces modifications.