La réaction officielle des partis de la majorité aux condamnations du Hirak

2566

Les chefs des partis politiques qui composent la coalition gouvernementale se sont réunis ce vendredi 29 juin. Ils ont publié un communiqué dans lequel ils réagissent aux verdicts rendus dans le cadre du procès du Hirak du Rif.
Les chefs des partis de la majorité (PJD, RNI, MP, UC, PPS, USFP) se sont réunis aujourd’hui à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani. A la fin de leur réunion, ils ont publié un communiqué dans lequel ils ont réagi aux sentences prononcés contre les leaders du Hirak du Rif.
«En ce qui concerne les décisions judiciaires rendues contre les détenus d’Al Hoceima, les partis de la majorité gouvernementale affirment qu’ils respectent l’indépendance du pouvoir judiciaire et insistent sur les conditions d’un procès équitable», peut-on lire dans le communiqué. Le communiqué ajoute que «le procès des accusés a duré environ neuf mois, et la défense a été autorisée à présenter son point de vue conformément à la loi». La coalition gouvernementale insiste sur le fait que tous les Marocains sont égaux devant la loi et que l’état des institutions s’applique à tous ceux qui ont des droits et des devoirs.
Les partis de la majorité rappellent que ce jugement n’est pas définitif et que les détenus et leur défense ont le droit de recourir en appel, conformément aux procédures judiciaires en vigueur, «ce qui laisse de l’espoir aux accusés et à leurs familles de revoir ces sentences, comme l’espère les partis de la majorité» ajoute le communiqué.
Pour ce qui est du projet «Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit», les partis de la majorité affirment qu’ils ont «réagi positivement aux revendications justes exprimées par les habitants de la région». Le gouvernement  affirme vouloir mettre en œuvre les directives royales visant à compléter ce programme dans les meilleures conditions et dans les délais prescrits.
Le communiqué souligne que «les départements et institutions concernés ont pris les mesures nécessaires, ce qui a permis d’achever de nombreux ateliers et de réaliser des progrès significatifs pour le reste».
Quant au troisième point soulevé lors de cette réunion, le gouvernement annonce le début de nouveaux rounds de négociations avec les syndicats dans le cadre du dialogue social dans les brefs délais. Le but, selon la même source, est de répondre aux attentes des employés et des fonctionnaires et de booster le pouvoir d’achats des citoyens. La prochaine réunion de la majorité parlementaire sera dédiée à la préparation de la loi de finance pour l’exercice 2019.
Enfin, les partis de la majorité soulignent «la nature particulière que traverse le pays, qui nécessite plus de travail afin de maintenir le modèle marocain distingué». La coalition gouvernementale souhaite l’application de tous les partis politiques dans ce chantier conformément à leur fonction constitutionnelle et politique en tant que mécanisme de médiation institutionnelle entre l’Etat et la société.