La prise en charge des maladies cancéreuses pour les moins de cinq ans est désormais gratuite

473
Crédit: DR

Le ministère de la Santé a annoncé, ce jeudi 26 décembre, que la prise en charge des traitements des maladies cancéreuses chez les enfants de moins de cinq ans sera dorénavant gratuite.

Le ministère de la Santé a décidé d’institutionnaliser la prise en charge gratuite des maladies cancéreuses pour les enfants de moins de cinq ans qui ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie obligatoire. C’est ce qui ressort d’un communiqué du département dirigé Khalid Ait Taleb parvenu à H24info.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des « efforts déployés par le Maroc au niveau normatif, notamment, en termes d’harmonisation de la législation nationale avec les normes internationales des droits de l’Homme notamment la Convention relative aux droits de l’Enfant et ses protocoles facultatifs », ajoute le communiqué.

Cette décision a aussi émergé à l’issue de la 16ème édition du Congrès national des droits de l’Enfant, tenu du 20 au 23 novembre 2019, à Marrakech.

 

Lire aussi: Vidéo. Hatim Ammor à sa femme atteinte de cancer: «Je t’aime»

 

Pendant cet évènement la nécessité d’ériger l’enfant en priorité nationale a été « mise en exergue ». La princesse Lalla Meryem, qui a présidé le congrès en question avait appelé « toutes les parties prenantes à plus d’engagement et à l’adoption d’une nouvelle approche qui devra être axée sur les résultats avec pour objectif de faire de l’enfant, qui est la première richesse du pays, un levier de développement humain ».

Dans ce sillage, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a adressé une circulaire à l’ensemble des responsables de la santé publique afin de prendre les mesures nécessaires et adéquates pour faciliter l’accès gratuit aux soins préventifs, curatifs et à la prise en charge dans toutes ses dimensions y compris les séjours à l’hôpital du jour, la réanimation, et le transfert à tous les enfants de moins de cinq ans atteints de maladies cancéreuses.

Il a ainsi, inviter tous les intervenants à procéder à la mise en place de l’institutionnalisation de la gratuité de la prise en charge des maladies cancéreuses pour l’enfant de moins de cinq, accorder plus d’intérêt à la promotion de la prévention chez les enfants de moins de cinq ans selon les directives des programmes de santé en vigueur.