H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Important, inattendu, inespéré… le discours du roi Mohammed VI prononcé vendredi à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du roi et du peuple est largement commenté par la presse ibérique, y voyant des signes clairs d’apaisement après des mois de crise entre les deux pays voisins.

    Dans son discours prononcé vendredi à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi Mohammed VI a montré les signes clairs d’un apaisement des relations entre le Maroc et l’Espagne.

    Les réactions de l’autre côté du détroit n’ont pas tardé. El Pais, quotidien le plus diffusé en Espagne affirme que «le roi du Maroc, Mohamed VI, a mis fin ce vendredi soir, de manière tout à fait inattendue, à la crise diplomatique» entre le Maroc et l’Espagne. Une crise qui a éclaté mi-mai et qui est «l’une des plus importantes de ces dernière années», souligne le quotidien, notant qu’elle est due à l’hospitalisation en catimini du chef du Polisario en Espagne.

    Le quotidien El Mundo évoque pour sa part un «revirement dans la crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc», rappelant le souhait du roi Mohammed VI «d’œuvrer avec le gouvernement espagnol et son président, Son Excellence Pedro Sanchez, afin d’inaugurer une étape inédite dans les relations entre nos deux pays».

     

    Lire aussi: Élections, Pegasus et relations Maroc-Espagne au cœur du discours royal

     

    Des relations qui devront reposer «sur la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements», soulignait le roi cité par le quotidien. «Le discours du roi Mohamed VI confirme que le travail du ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares , commence à donner des résultats palpables, après avoir été nommé il y a un peu plus d’un mois à la tête de la diplomatie espagnole avec pour objectif principal de réorienter la crise provoquée à l’époque de Ministre Arancha González Laya», écrit El Mundo.

    Par ailleurs, le discours du roi Mohammed VI «suggère que le Maroc se sent habilité à imposer certains changements ou nuances. Le tout dans un contexte de politique étrangère renouvelée, désormais bien plus agressive qu’auparavant, depuis que le président américain de l’époque Donald Trump a reconnu la souveraineté marocaine sur le Sahara», poursuit la même source.

    Le quotidien La Vanguardia rappelle pour sa part le rôle du roi d’Espagne Felipe VI dans cet apaisement. Le monarque espagnol a également adressé des félicitations à l’occasion du 22e anniversaire de son couronnement à Mohammed VI en son propre nom et «au nom du gouvernement espagnol».

    Share.

    Comments are closed.