La position de l’Espagne sur le Sahara, une « politique d’Etat »

1149
Arancha González Laya, nouvelle ministre des afffaires étrangères, nommée par Pedro Sanchez./DR

La position du Royaume d’Espagne sur la question du Sahara « reste toujours inchangée » parce qu’il s’agit d’une « politique d’Etat », a affirmé la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha Sanchez Laya.

« Au sein d’un gouvernement de coalition comme le nôtre il peut y avoir des opinions différentes et des sensibilités différentes. Toutefois, notre position sur la question du Sahara demeure inchangée. Il s’agit d’une politique d’Etat », a souligné Mme Sanchez Laya qui était l’invitée, jeudi, d’une émission sur la radio nationale espagnole (RNE).

« La politique extérieure de l’Espagne est fixée par le ministère des Affaires étrangères en coordination avec le président du gouvernement », a relevé la cheffe de la diplomatie espagnole, faisant observer que la position de son pays sur la question du Sahara « est constante et n’a subi aucun changement ».

 

Lire aussi: Sahara: l’ambassadeur du Maroc en Russie s’engage au respect du cessez-le-feu

Mme Gonzalez Laya avait réitéré la semaine dernière que son pays plaide pour un « soutien total » au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, afin qu’il puisse « garantir le maintien du cessez-le-feu » au Sahara et faire avancer « une négociation qui permette une solution politique, négociée, juste et durable conforme aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU ».

« Pour l’Espagne, l’important, ce sont les résolutions des Nations unies. Toutes. La dernière, en octobre de cette année, exprime clairement les paramètres de cette négociation », avait clarifié Mme Sanchez Laya.

Dans ce sens, elle avait indiqué avoir transmis, elle-même, cette position lors de « nombreux contacts maintenus ces derniers jours avec le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie et le Secrétaire général des Nations unies, pour promouvoir cette voie de dialogue ».