La police scientifique a vu son budget croître de près de 300% en 2019

185
.DR

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que l’année 2019 a été marquée par une augmentation significative des crédits budgétaires alloués aux laboratoires et techniciens de la police scientifique et technique, soit une hausse d’environ 290% par rapport à l’année précédente.

Cette augmentation tend à « suivre les évolutions constatées dans le domaine des sciences et technologies modernes et de pouvoir les utiliser au service de la justice et des investigations criminelles », souligne la DGSN dans un communiqué relatif à son bilan au titre de l’année 2019 et à son programme d’action pour 2020.

Le parc de chiens policiers a également été renforcé avec quatre-vingts nouveaux chiens formés dans diverses spécialités de sécurité, y compris le suivi et la surveillance des devises de contrebande, selon la même source, ajoutant que huit groupes techniques ont été acquis pour détecter les explosifs.

Dans le cadre de la rationalisation des dépenses, les services de sécurité ont continué d’établir des mesures de bonne gouvernance qui ont permis de réduire de 45% les coûts d’entretien des véhicules par rapport à l’année précédente et de réaliser un excédent d’épargne de 100% dans l’accord d’approvisionnement de bons d’autoroutes, les dépenses de cette année ayant été couvertes par un excédent de l’année 2018.

Malgré l’augmentation du parc des véhicules de sécurité, qui a été marqué cette année par l’acquisition de 1.095 nouveaux véhicules, dont 915 voitures et 180 motos de grosses cylindres, la moyenne des dépenses de consommation de carburant a connu une stabilité.

Cette situation, poursuit le communiqué-bilan, a permis de renouveler le parc des véhicules à moins de 62%, de généraliser l’identité visuelle des véhicules de police à 1.611 nouveaux véhicules- ce qui porte le nombre total de véhicules soumis au nouveau système de peinture à plus de 95% et d’augmenter le nombre de voitures mises à la disposition des services de police au niveau régional à 3.502 véhicules au cours de ces quatre dernières années.