La Minurso demande à l’ONU d’enquêter sur les risques terroristes à Tindouf

2156
Image d'illustration./DR

Le chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO), Colin Stewart, a demandé à l’ONU d’enquêter sur les menaces terroristes qui planeraient sur les camps de Tindouf, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du mercredi 11 décembre.

Cette demande fait suite aux déclarations du gouvernement algérien, qui avait émis un avertissement concernant le risque d’enlèvements dans la région. Elles ont été par la suite démenties par le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif, qui aurait accusé le wali de Tindouf d’avoir envoyé cette alerte à la Minurso, note le quotidien arabophone.

 

Lire aussi: Menaces d’enlèvements à Tindouf: l’Algérie dément, l’Espagne persiste

 

Néanmoins, du côté espagnol le ministère espagnol de la Défense affirmait, il y a quelques jours, qu’il s’agit «d’une menace réelle confirmée par les services de renseignements étrangers opérant dans la région».

 

Lire aussi: L’Espagne met en garde contre le risque d’attentats terroristes contre ses ressortissants à Tindouf

 

Le MAE espagnol avait même recommandé à tous les voyageurs  espagnols «de quitter au plus vite » la région des camps de Tindouf et ce face à des risques «imminents d’enlèvements et d’attaques contre des Espagnols».