La marche nationale des enseignants contractuels dispersée à Casablanca

Des milliers d’enseignants contractuels ont organisé une marche allant de place la Victoire (Derb Omar) vers la rue prince Moulay Abdellah ce  Derb Omar au quartier Maarif ce mercredi 29 janvier. Les «contractuels», qui ont été interdits de marcher vers le boulevard Mohammed VI, revendiquant l’ouverture d’un «dialogue sérieux» avec le ministère de l’Education nationale.

 

La marche nationale des enseignants contractuels organisée à Casablanca intervient alors qu’ils observent également une grève, du 28 au 31 janvier, pour exiger un dialogue sérieux avec le département de Said Amzazi.

Dans un communiqué publié récemment, la Coordination nationale des enseignants contractuels, annonce ce débrayage de 72 heures, est une forme de protestation contre la politique de la sourde oreille, menée par le ministère de l’Education nationale.

Celui-ci ne semble pas pressé de trouver une issue favorable à la principale revendication relative à l’annulation du système de recrutement par contrat et l’intégration des contractuels dans la fonction publique.

Les enseignants contractuels dénoncent également l’absence d’indemnités familiales et d’indemnités pour le travail dans les régions enclavées.

Ils appellent ainsi le ministère de tutelle à engager un dialogue sérieux en vue d’examiner les moyens de mettre en œuvre les engagements de l’accord du 13 avril et d’annuler le système de contractualisation.