La MAE espagnole désavoue la rencontre de Nacho Alvarez avec les membres du Polisario

DR.

La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, s’est entretenue hier avec son homologue marocain Nasser Bourita, suite à la rencontre contestée entre le secrétaire d’Etat aux Droits sociaux du gouvernement de Pedro Sanchez, Nacho Alvarez, et la présumée ministre sahraouie des Questions sociales, Suilma Hay Enhamed.

A cet effet, la ministre espagnole a affirmé à son homologue marocain que «la position de l’Espagne concernant le Sahara n’a pas changé», soulignant d’autre part que «les articles publiés (après cette rencontre) ne reflètent pas la position du gouvernement» espagnol, écrit-elle sur Twitter.

Elle précise également qu’il s’agit de «politique d’Etat», rappelant dans ce sens «l’Espagne ne reconnaît pas la RASD et que (l’Espagne) soutient les efforts du secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution pacifique dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-elle martelé.

 

Lire aussi: L’intolérable provocation d’un ministre espagnol envers le Maroc (Photos)

 

Pour rappel, le secrétaire d’Etat espagnol aux Droits sociaux, affilié au parti de la gauche radicale Podemos, s’est félicité sur son compte Twitter d’avoir reçu, vendredi, celle qu’il a qualifié de ministre sahraouie des Questions sociales, Suilma Hay Enhamed.

Une première dans l’histoire des gouvernements espagnols depuis le déclenchement du conflit du Sahara. En effet, jamais un membre du gouvernement espagnol ne s’est permis d’inviter un «homologue» du Polisario, encore moins d’exprimer son soutien au «peuple sahraoui».