La gare Ouled Ziane, terrain de chasse d’un réseau de proxénétisme et de vente de nourrissons

1433
DR.

La gare routière d’Ouled Ziane à Casablanca serait le terrain de chasse d’un vaste réseau de proxénétisme qui vend les nouveau-nés de jeunes femmes exploités.

Des filles forcées à se prostituer pour tomber enceintes, après quoi leur progéniture leur est arrachée pour être vendue à des étrangers. Cette scandaleuse affaire est révélée par le quotidien Assabah, dans son édition du mardi 10 mars.

Des sources bien informées du quotidien expliquent qu’il s’agit d’un vaste réseau qui exploite de jeunes femmes marocaines, venues «de villes lointaines». Elles seraient sans domicile fixe et certains s’adonnent à la prostitution, précise la même source.

 

Lire aussi: Tétouan: la disparition d’un nourrisson met à jour un trafic de nouveaux-nés avec l’Espagne

 

Le réseau identifiait ces filles vulnérables et les forcer à avoir des rapports sexuels dans les petits recoins de la gare routière. Lorsqu’elles tombaient enceintes, le réseau les prenait en charge en les plaçant dans des maisons closes et des hôpitaux, jusqu’au moment de l’accouchement.

Les victimes percevaient une somme d’argent dérisoire et se voyaient arracher leurs nouveau-nés. Le réseau se chargeait selon la même source, de vendre ces nourrissons à des étrangers. Quant aux filles elles étaient relâchées, avant d’être à nouveau exploitées.

Les mêmes sources ont affirmé qu’après enquête les autorités n’ont toujours pas pu mettre la main sur les coupables, dont les activités n’ont pas cessé.