La FGD annonce son soutien à la campagne de boycott

1622
Crédit: DR.

La Fédération de la gauche démocratique a annoncé son soutien à la campagne de boycott. La FGD appelle à «la démission des responsables qui ont insulté les citoyens à travers des déclarations qui méprisent le peuple marocain».
La Fédération de la gauche démocratique (FGD), composée de trois partis politiques, a publié un communiqué dans lequel elle déclare son soutien à la campagne de boycott qui vise trois produits. Le FGD considère que la campagne de boycott des produits de consommation est «une forme de protestation pacifique contre la détérioration des conditions de vie de l’écrasante majorité».
Pour l’alliance composée du PSU, CNI, et le PADS, cette campagne constitue «une réaction légitime face aux hausses successives des prix depuis le début de la libéralisation des prix depuis le précédent gouvernement et la poursuite des mêmes choix sous le gouvernement actuel et le report continu des réformes».
Selon le communiqué de la FGD, le boycott est un véritable exercice démocratique qui constitue une continuité du mouvement du 20 février. «C’est un cri face à l’exploitation et à la brutalité du capitalisme qui redoute ce boycott» peut-on lire sur le communiqué. Selon la FGD, le peuple marocain a fait preuve d’une grande maturité et d’un haut niveau de civisme.
La FGD accuse l’état et le gouvernement d’approfondir la crise économique et sociale et d’élargir la fracture sociale dans ses diverses manifestations et dimensions. Pour la FGD cela est dû «à la mise en œuvre de politiques non démocratiques et populaires aux antécédents néo-libéraux sauvages» et cela est devenu une menace pour la société.
Le communiqué déclare également que «la position naturelle des forces de gauche et des forces démocratiques est la participation consciente à toute bataille publique visant à défendre la liberté, la dignité, la justice sociale, la lutte contre les rentes et la corruption».
A la fin du communiqué, la FGD appelle toutes les forces de gauche et démocratiques à coordonner leurs efforts et à développer une approche commune pour traiter de manière positive tous les derniers développements dans le contexte de la lutte démocratique globale.