H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    En réaction à l’annonce de suspension de la grève de la faim observée par Soulaimane Raissouni depuis plus de 118 jours, la DGAPR a publié de nouveau un communiqué virulent, fustigeant le «faustian bargain» du journaliste.

    «Pas plus qu’avant-hier, la Délégation Générale a diffusé un communiqué où elle explique pour une énième fois que c’est bien le détenu qui refuse depuis longtemps qu’on prenne ses constantes vitales et de sortir à l’hôpital», a déclaré le Délégué Général à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion, Mohamed Salah Tamek, affirmant que «puisqu’il n’observe pas une véritable grève de la faim (du moment qu’il consomme le miel de façon régulière et d’autres aliments de temps à autre), telles opérations seraient cliniquement injustifiées et que s’il y cédait, son stratagème se dévoilerait».

    Selon Tamek, les avocats qui prétendent que l’état de santé du détenu «exigerait son hospitalisation ont constaté de visu qu’il venait jusqu’au bureau des avocats à pied et tout normalement et qu’il s’engageait avec eux dans des échanges qui duraient jusqu’à plus d’une heure».

    «Pourtant, revoici encore fois une action de martelage médiatique orchestrée par les parties sus-indiquées et d’autres personnes sans scrupules prétendument des activistes des droits de l’homme et les réseaux suspects auxquels elles ont vendu leurs âmes, et par laquelle ils cherchent à faire avaler à l’opinion publique le besoin qu’aurait le détenu en question d’être hospitalisée», a-t-il dit .

    Pour rappel, le journaliste Soulaimane Raissoui, récemment condamné à cinq ans de prison pour « agression sexuelle », a demandé à être hospitalisé pour mettre fin à sa grève de la faim entamée il y a 118 jours, a indiqué mardi à l’AFP son avocat.

    « Il est d’accord pour suspendre sa grève de la faim, mais son état de santé est tellement grave qu’il a besoin d’être hospitalisé », selon son avocat Me Miloud Kandil.

    Share.

    Comments are closed.