La DGAPR dément le décès d’une détenue dans la prison de Marrakech

L’information sur le décès d’une détenue (Z.H) à la prison locale de Loudaya à Marrakech est « fausse et dénuée de tout fondement », a indiqué, mardi, l’administration de cet établissement relevant de la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR).

Dans une mise au point en réaction aux informations véhiculées par certains sites électroniques et des pages des réseaux sociaux au sujet du « décès d’une détenue à la prison locale Loudaya à Marrakech », l’administration de cet établissement affirme que cette détenue, atteinte d’une maladie chronique, bénéficie de l’assistance médicale nécessaire et « son état de santé est normal ».

La diffusion de ces allégations mensongères vise à semer la zizanie parmi les détenus et leurs familles en particulier et à induire en erreur l’opinion publique, souligne-t-on de même source, mettant en garde contre ces pratiques honteuses qui n’ont aucun lien avec le métier du journalisme.