La BNPJ convoque et défère le journaliste Omar Radi devant le procureur du roi

DR.

Convoqué une nouvelle fois par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), le jeudi 26 décembre 2019, le journaliste Omar Radi a été déféré devant le procureur du roi près le tribunal correctionnel d’Aïn Sebaa, a confié son avocat Said Benhammani à H24info.

La comparution d’Omar Radi, ce jeudi 26 décembre, devant le procureur du roi près la tribunal de première instance de Casablanca intervient dans le sillage de l’enquête ordonnée par le parquet, en avril dernier, au sujet d’une série de tweets que le journaliste et militant a partagés et dans lesquels il commentait les jugements prononcés par le juge Lahcen Tolfi dans le procès du Hirak du Rif, nous a expliqué Me Said Benhammani, avocat désigné par la section de Casablanca de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) pour défendre le militant.

Le journaliste a reçu une convocation orale via téléphone le mardi 24 décembre avant de recevoir une autre écrite, mercredi 25, de la part de la BNPJ.

 

 

Le tweet de Omar Radi a été suivi d’un thread critiquant un article du magazine Telquel brossant le portrait du juge Lahcen Tolfi.

Le militant y critiquait le magazine ainsi que ledit juge en mettant en doute son indépendance. Omar Radi a été interrogé sur ce point-là précisément.