Revue de presse: les principaux titres de vos journaux, ce jeudi 11 juin

2929
DR.

Mise en œuvre du plan d’assouplissement du plan sanitaire, le marché immobilier face à l’arrêt des transactions, l’industrie pharmaceutique atteinte aussi, les aéroports se préparent… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

 

Le Matin
Mise en œuvre progressive, à partir du 11 juin, du plan d’assouplissement du confinement sanitaire

• Les ministères de l’Intérieur et de la Santé ont annoncé, dans un communiqué conjoint, que les autorités publiques ont décidé de mettre en œuvre le plan d’assouplissement des mesures de confinement sanitaire selon la situation épidémiologique de chaque préfecture ou province de manière progressive, à partir du 11 juin 2020. »Afin de préserver les acquis réalisés par notre pays en matière de contrôle de l’épidémie de la Covid-19, et tenant compte du risque en cours de propagation du virus, et afin de préserver la santé des citoyens et des citoyennes, le Conseil de gouvernement a adopté mardi 9 juin 2020 le décret n° 2.20.406 portant prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans l’ensemble du territoire national pour une durée d’un mois, à compter du 10 juin 2020 à 18H00 jusqu’au vendredi 10 juillet à 18H00 et ce, afin de lutter contre la propagation du coronavirus », précise le communiqué.

 

L’Economiste
Transactions immobilières, le grand désert

• Presque 3 mois d’inactivité dans le marché immobilier. Et ça continue! Promoteurs et notaires sont dans l’expectative. Malgré la réouverture des études notariales, la reprise n’est pas au rendez-vous. La crise sanitaire a frappé de plein fouet le secteur et ses acteurs. Les clients se font rares à cause de l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis le 20 mars et les mesures de confinement obligatoire. La crise sanitaire s’ajoute ainsi aux autres maux du secteur immobilier. A l’instar des autres auxiliaires de justice, les notaires ont plongé dans un thriller socioéconomique.

 

L’industrie pharmaceutique trinque aussi

• Sur les deux derniers mois de confinement, la chaîne de l’industrie pharmaceutique a essuyé une chute d’activité de 50%, selon l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP). «Nous avons besoin d’une clarification urgente de la vision de nos pouvoirs publics pour une réglementation adaptée à la situation actuelle, avec des mesures d’accompagnement pour soutenir la contribution socioéconomique de notre industrie», insiste Ali Sedrati, président de l’AMIP. Le secteur fait en plus face, depuis quelques années, à un recul des investissements de groupes internationaux, voire à des désinvestissements, a-t-il ajouté. Du côté des spécialistes des médicaments génériques, la baisse de chiffre d’affaires s’est située à 40% entre janvier et avril 2020.

 

Aujourd’hui le Maroc
Brexit: le deal Maroc-Grande Bretagne sur les rails .

• Un accord d’association entre Rabat et Londres mis sur le circuit d’adoption. Les responsables des deux côtés veulent ainsi accélérer l’entrée en vigueur de cet accord dévoilé fin octobre 2019. Dans ce sens, le Conseil de gouvernement de ce jeudi programme l’adoption dudit accord pour le transmettre au Parlement. Le deal maroco-britanique devra assurer la continuité des échanges bilatéraux après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Il doit également assurer une transition harmonieuse, qui maintient la fluidité des échanges et garantit leur sécurité. A noter que le Maroc est le deuxième pays africain et le troisième pays arabe à signer cet accord avec le Royaume-Uni.

 

L’Opinion
Casablanca: l’aéroport Mohammed V se prépare au retour des passagers

• Près de 3 mois après la suspension des vols internationaux en raison de la crise sanitaire, l’Aéroport Mohammed V de Casablanca est à pied d’œuvre pour accueillir les passagers, dans le strict respect des mesures de distanciation sociale. En perspective de la reprise des activités, la première plateforme aéroportuaire du Royaume a déployé un dispositif draconien basé sur la gestion des risques, pour garantir un environnement sain et rassurant aux passagers transitant par ce hub aérien. Désinfection intensive, distanciation physique, circuits tracés et caméras thermiques dernier cri, l’aéroport de la métropole ne lésine pas sur les moyens pour garantir aux passagers une expérience de voyage saine et confortable et restaurer la confiance dans le transport aérien, un des secteurs économiques qui paie le plus lourd tribut de la crise sanitaire.

 

Frais de scolarité : L’AREF joue la médiation

• Une rencontre de médiation a été organisée par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra entre les représentants des associations professionnelles de l’enseignement privé et les associations des parents et tuteurs d’élèves. La réunion avait pour objectif de résoudre les problèmes entre les deux parties en raison des incidences de la pandémie du nouveau Coronavirus. Elles ont convenu de poursuivre les cours à distance à tous les élèves, afin d’assurer la continuité pédagogique, tout en rappelant l’application des lois en vigueur contre les manquements au devoir de poursuivre les services éducatifs jusqu’à la fin de l’année scolaire.

 

Al Bayane
Le Chili annonce la fermeture de ses ambassades en Algérie et dans quatre autres pays

• Le Chili procédera à la fermeture dès fin 2020 de ses ambassades en Algérie, en Syrie, en Roumanie, au Danemark et en Grèce afin de renforcer d’autres représentations diplomatiques jugées « plus stratégiques », a rapporté le quotidien « El Mercurio ». Le ministère des Relations extérieures a notifié, dès vendredi dernier, à ses ambassadeurs en Algérie, en Syrie, au Danemark, en Grèce et en Roumanie de procéder au traitement de toutes les affaires en suspens avant la fin de l’année, souligne le grand tirage, ajoutant que cette démarche permettra au Chili de renforcer ses représentations diplomatiques dans des « pays plus stratégiques comme la Belgique et l’Autriche ». La fermeture de ces cinq ambassades permettra également au Chili d’économiser entre 3 et 4 milliards de pesos, en plus d’accorder une plus grande attention aux pays stratégiques pour le Chili, écrit « El Mercurio ».

 

Libération
Groupe Renault: 55,5% de part de marché en mai

• Le Groupe Renault a réalisé une part de marché de 55,5% au cours du mois de mai, dans la continuité de mars et d’avril, dans un marché en baisse très significative de -82%, selon les résultats commerciaux mensuels du constructeur automobile. Cette réalisation est due au plan de continuité d’activité et des services innovants du Groupe, pour s’adapter aux contraintes de ses clients dans ce contexte particulier, comme les commandes en ligne et la livraison à domicile, précise Renault dans un communiqué, ajoutant que la captive financière du Groupe, RCI Finance Maroc, a su également proposer des solutions de financement sur mesure adaptées au contexte actuel.

Akhbar Al Yaoum
Les partis politiques exposent leurs visions pour le post-Covid

• Le PJD et le MP ont présenté leurs visions pour l’étape post-confinement. Le parti de la lampe a préconisé le renforcement du système de santé national, en lui permettant de développer sa compétence et augmenter sa capacité d’accueil en termes de lits de réanimation, en plus de l’acquisition de nouveaux équipements médicaux. S’agissant de l’enseignement, le PJD a souligné la nécessité d’adopter un projet global de l’enseignement à distance, développer un modèle de l’école et de l’université virtuelles, insistant sur l’impératif de doter les élèves issues de milieux pauvres des outils nécessaires à cette opération. De son côté, le parti du Mouvement populaire a appelé à la résolution des problèmes des finances publiques en investissant dans la création des richesses au lieu de se contenter de les répartir. Le MP insiste également sur la bonne gouvernance, l’équité sociale, le renforcement de l’immunité de l’économie nationale et sur la place du capital humain en tant qu’axe du nouveau modèle de développement.

 

 Al Massae
Covid-19: L’ONDA dévoile son plan de reprise de l’activité des aéroports

•L’Office national des aéroports (ONDA) a mis en place un plan de reprise de l’activité des aéroports du Maroc, pour garantir un accueil sécurisé et rassurant pour les passagers aériens. Ce plan de reprise, qui intervient suite à la crise sanitaire induite par Covid-19, est basé sur la gestion des risques. Il a pour priorité absolue de protéger les passagers, le personnel et tout usager des aéroports, de restaurer la confiance de chacun et d’accompagner la reprise dans les meilleures conditions. Ainsi, l’expérience passager intègre désormais une nouvelle dimension, celle d’assurer un accueil sain et rassurant et un parcours « healthy » dans les aéroports et ce, à travers un dispositif réadaptant les processus et les process de gestion aéroportuaire.

 

Levée de l’état d’urgence sanitaire: le ministère de la Santé se prépare

• Dans une nouvelle mesure visant à contenir la propagation du Coronavirus, Khalid Ait Taleb a nommé une commission interne au sein du ministère de la Santé afin d’appliquer les mesures de prévention sanitaires contre la Covid-19 dans les départements administratifs du ministère et ce, après la levée de l’état d’urgence sanitaire. Ladite commission, présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé, veillera à l’aménagement et la mise en place des dispositifs et équipements nécessaires à cette fin, l’élaboration d’un plan d’action selon l’évolution de la situation épidémiologique et d’un plan de communication ad hoc.

Bayane Al Yaoum
L’Opération Marhaba abordée dans le respect des exigences de la pandémie de Covid-19

• L’Opération Marhaba devra être abordée à la lumière des exigences en lien avec la pandémie du nouveau coronavirus « Covid-19 », a affirmé mardi à Rabat le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. S’exprimant lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, Bourita a souligné que la date du début de l’opération qu’est le 4 juin se trouve déjà dépassée. Cette opération doit ainsi être considérée en fonction des circonstances actuelles, a-t-il noté, relevant que d’abord les conditions dans lesquelles elle se déroule font défaut aujourd’hui. L’autre considération, a poursuivi le ministre, se rapporte aux frontières dont la date d’ouverture n’est pas encore connue avec précision.

 

Aïd al-Adha: plus de 4,5 millions de têtes d’ovins et caprins identifiées

• Plus de 4,5 millions de têtes d’ovins et caprins ont été identifiées entre le 22 avril et le 6 juin 2020, dans le cadre des préparatifs de Aïd al-Adha 1441, a annoncé mercredi l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA). Cette opération d’identification consiste, à l’instar des deux dernières années, en la pose, sur l’une des oreilles de l’animal, d’une boucle de couleur jaune, portant un numéro de série unique pour chaque animal, en plus de la mention « عيد األضحى », indique un communiqué de l’ONSSA, ajoutant que l’opération d’identification se poursuit dans toutes les régions du Royaume.