Les Unes de vos quotidiens, ce vendredi 5 juin

DR.

Sécurité sanitaire des aliments, tests généralisés dans les entreprises, le retour des dentistes, la préparation de l’après-confinement…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

 

Le Matin
Sécurité sanitaire des aliments : le CESE plaide pour la protection du consommateur

• Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui s’est auto-saisi autour du sujet de la sécurité sanitaire des aliments (SSA), a souligné la nécessité de doter le pays d’une politique publique dédiée à ce domaine, « permettant d’assurer la santé des citoyens ». Dans son avis intitulé « Pour une véritable politique publique de sécurité sanitaire des aliments (SSA) axée sur la protection des consommateurs et favorisant une compétitivité durable de l’entreprise au niveau national et international », le CESE considère qu’il y a lieu de « changer de paradigme, en dotant le pays d’une politique publique de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires, permettant d’assurer la santé des citoyens, à travers des recommandations stratégiques et une feuille de route pour accompagner la conduite de changement ». L’avis recommande cette politique « au regard des risques inhérents à la non sécurité des aliments, entre autres, en termes de santé publique, de destruction de valeur économique et de fragilisation des populations qui en vivent », rapporte un communiqué du CESE.

 

L’Economiste
Casa-Settat: le Wali Ahmidouch anticipe l’après-confinement

• Le wali de la région, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, vient de donner le coup d’envoi du Comité de veille économique de la Région Casa-Settat. «Il s’agit là de la première réunion du CVE régional pour élaborer des mécanismes, dresser le bilan et établir un diagnostic détaillé de la situation économique de la Région Casa-Settat. Le comité de veille régional vient aussi servir de force de propositions avec un plan d’actions et une série de mesures concrètes afin d’accompagner la reprise économique et la relance des activités des entreprises de la région», explique d’emblée le wali Ahmidouch. L’enjeu étant d’évaluer les effets de la crise Covid-19 secteur par secteur et mettre en place un plan d’actions décliné en mesures censées atténuer l’impact de la pandémie et surtout faciliter la relance de l’activité économique.

 

Les médecins dentistes veulent retourner au travail

• Le secteur de la médecine dentaire figure parmi ceux les plus impactés par la crise sanitaire actuelle. Particulièrement exposés au coronavirus, les dentistes ont été contraints de baisser le rideau depuis le début de la propagation du virus dans le pays. La Fédération nationale des syndicats des médecins dentistes du secteur privé se sont penchés sur les effets du confinement sur l’activité à travers une enquête menée auprès de 1.600 professionnels. Il en ressort que 93% des médecins dentistes sont en arrêt total de travail. En effet, 9 dentistes sur 10 confient ne pas pouvoir supporter les dommages liés à cet arrêt de travail et au confinement au-delà de trois mois. D’autant plus que la quasi-majorité exerce sous forme de TPE.

 

Aujourd’hui le Maroc
12 milliards en un mois: le cash explose !

• Le Maroc est en train d’exploser tous les records en matière de circulation d’argent fiduciaire. La crise du coronavirus étant passée par là, les Marocains ont eu tendance durant les derniers mois à procéder à des retraits massifs de l’argent liquide. Selon les dernières statistiques monétaires disponibles de Bank Al-Maghrib (BAM). L’encours de l’argent fiduciaire en circulation est passé durant le seul mois d’avril de 266 milliards de dirhams à 278,5 milliards de dirhams. Durant ce même mois d’avril, pas moins de 12 milliards DH ont été donc retirés. En tout cas, la situation risque d’empirer durant les mois et semaines à venir. Et pour cause. L’arrivée des vacances d’été et le déconfinement progressif en plus de l’avènement de l’Aid Al Adha pourraient faire monter les retraits du cash et l’argent fiduciaire en circulation encore à des niveaux stratosphériques.

 

L’Opinion
Le marché pharmaceutique marocain 2ème en Afrique

• Le marché national des médicaments est le deuxième en Afrique avec un chiffre d’affaires de 14,5 milliards de dirhams, a indiqué Abdelmounim Belalia, professeur de management stratégique. Il compte une cinquantaine d’unités et répond à environ 60% de la demande intérieure. L’importation couvre 40% de la demande alors que seulement 10% de la production est destinée à l’export (Afrique subsaharienne, région MENA, Europe et Asie). L’industrie a produit en 2018 environ 430 millions d’unités dont 337,7 millions pour le marché privé. Par ailleurs, la consommation moyenne interne en médicaments est de l’ordre de 430 dirhams par an par habitant, ce qui reste « très faible par rapport à des pays voisins ».

 

Solidarité au profit de Marocains en Tunisie

• Plus de 800 familles marocaines ont bénéficié d’une campagne de solidarité initiée par le tissu des marocains établis en Tunisie au cours des dernières semaines afin qu’ils puissent surmonter les conséquences de la crise engendrée par la Covid-19. En coordination avec les services du Consulat général du Royaume, le tissu associatif des Marocains établis en Tunisie a également initié un programme de suivi médical au profit des Marocains bloqués en Tunisie en raison de la suspension des vols entre les deux pays dans le cadre des mesures pour prévenir la propagation du nouveau Coronavirus.

 

Al Bayane
Le Maroc a eu raison en faisant passer ses ressources humaines avant son économie

•  Le Maroc a eu raison de faire passer ses ressources humaines avant son économie malgré les différents défis imposés par le confinement, instauré il y a près de trois mois, a souligné le sociologue et professeur à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à Sala Al Jadida, Ali Chaabani. « Sacrifiant son économie pour la santé de ses citoyens, le Royaume a pris des mesures positives, qui ont été saluées au niveau international, en dépit des répercussions socio-économiques et psychologiques du confinement », a assuré le chercheur dans un entretien. Par ailleurs, le sociologue a affirmé que la gestion de l’étape post-coronavirus pose une problématique majeure et complexe pour le monde entier, en ce sens que toutes les sociétés connaîtront de multiples changements économiques, sociales et comportementales.

 

Akhbar Al Yaoum
Addoha: le premier trimestre 2020 sauvé par les activités en Afrique

•  A fin mars, les préventes du groupe Addoha se sont stabilisées grâce à la bonne dynamique commerciale en Afrique de l’Ouest qui compense partiellement le recul des préventes au niveau national. En matière de production, le nombre d’unités en cours de production sur le 1er trimestre est de près de 3 900 unités, dont près de 30% en Afrique de l’Ouest. Ainsi, le nombre total des préventes durant le premier trimestre 2020 a été de 1.819 unités, dont 1.492 unités en Eco et Moyen Standing , 327 unités Haut Standing contre un total de 1.865 unités au premier trimestre 2019, dont 1.605 unités en Eco et MS, 260 unités en HS.

Al Massae
Les trains de ligne bientôt de retour

• Après un arrêt forcé des trains de ligne depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire au Maroc, l’ONCF s’apprête à une reprise du service. En effet, après le renforcement du service des TNR, une reprise progressive des trains de ligne est prévue par l’Office dès le 11 juin. Des sources sures indiquent que cette date peut changer en fonction de la décision définitive des autorités publiques, précisant que l’ONCF a procédé, ces derniers jours, aux essais nécessaires pour s’assurer de la sécurité des équipements avant la reprise des services, qu’il s’agisse des trains de ligne ou de la LGV.

 

Al Ahdath Al Maghribia
Vers un dépistage massif des citoyens après la levée du confinement

• En vue de la levée du confinement, les citoyens qui doutent de leur éventuelle infection par la Covid-19 pourront se rendre dans un laboratoire privé pour effectuer un test de dépistage, à condition d’en assumer les frais, qui ne doivent pas dépasser 250 DH. Le test de dépistage est essentiel pour freiner la propagation de l’épidémie, selon notre source. Ainsi, le ministère de la Santé attribuera des licences spéciales aux laboratoires qui répondent aux critères scientifiques et techniques pour effectuer des tests de type PCR.

 

Les AREEF préparent les espaces réservés aux examens

• Les Académies sont à pied d’oeuvre pour préparer les centres d’examens et les espaces qui accueilleront les candidats aux examens du baccalauréat à partir du 03 juillet prochain. Il sera procédé au contrôle du respect des mesures préventives, en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Les services des académies procèdent régulièrement au nettoyage et à la désinfection des établissements d’enseignement. Dans ce sens, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour a annoncé que plus de 15 gymnases seront mobilisés pour accueillir les examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2020, exceptionnellement prévus pour juillet en raison de la Covid-19.

 

Asahraa Al Maghribiya
Le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l’après covid-19.

• Le Maroc arrive en tête des destinations touristiques mondiales sûres pour partir en vacances une fois la pandémie de coronavirus terminée, affirme le magazine spécialisé « Travel Daily News ». Dans un article publié dans le dernier numéro du magazine intitulé « où partir en vacances après la pandémie », Travel Daily News souligne que le Maroc est une destination touristique de choix, riche et diversifiée, qui regorge d’innombrables atouts naturels, citant notamment les côtes « magnifiques » du Royaume, ses montagnes qui révèlent des paysages attrayants et ses dunes de sable. L’auteur cite à titre d’exemple les sites historiques ainsi que les paysages somptueux des montagnes de l’Atlas ou du Rif, une destination de prédilection pour les amateurs du tourisme de montagne et des amoureux de la nature, ajoutant que grâce à ses divers atouts, le Royaume présente une offre touristique diversifiée qui incite les visiteurs à profiter des plages paradisiaques citant notamment les plages et sports de surf à Essaouira, et à admirer la magie des lieux et la splendeur des paysages, notamment les dunes de sables ou les randonnées à dos de chameaux.

 

Al Ittihad Al Ichtiraki
Dépistage du coronavirus : 21.000 tests pour les salariés du secteur privé.

• Sur Hautes Instructions Royales, la CGEM et le ministère de la Santé vont déployer une action de dépistage massif ciblant les employés du secteur privé dans le cadre participatif de gestion de la pandémie du Covid 19. Selon les sources du journal, 21.000 tests de dépistage du coronavirus sont prévus, à cet effet, pour les salariés du secteur privé, dont 5.000 analyses de laboratoires pour le compte de la région de Casablanca-Settat. Menée en partenariat entre les ministères de la Santé et de l’Intérieur, cette opération permettra aux chefs d’entreprises de protéger les salariés et de limiter le risque de propagation du virus en appliquant des tests de dépistage à leurs employés et ce à l’instar de l’opération de dépistage massif menée depuis le 16 mai dans les établissements bancaires en partenariat entre le ministère de la santé et le GPBM et qui a donné d’excellents résultats par la découverte de seulement 2 cas infectés sur plus de 8.100 tests effectués à ce jour.

BO