Les principaux titres de la presse quotidienne de ce mardi 30 mars

1192

Approbation d’un projet de décret relatif aux amendes fiscales sur les chèques, élargissement de la couverture sociale à de nouvelles populations, forte croissance en 2020 des noms de domaine.ma, simplification des procédures administratives pour les promoteurs immobiliers… Voici quelques-uns des principaux titres développés par la presse nationale ce mardi:

Aujourd’hui le Maroc
Nouvelles stratégies de financement des ODD: une étude sur les rails

• L’Unicef au Maroc en partenariat avec le HCP vient de lancer un appel à consultation pour la réalisation d’une étude sur l’analyse des stratégies et de la soutenabilité du financement des Objectifs de développement durable (ODD) au Maroc. Le bureau d’étude devra analyser les stratégies et recommander comment trouver, combiner et adapter des nouveaux instruments et de nouvelles stratégies de financement pour accroître à la fois le montant et l’impact des investissements de l’aide publique au développement, des institutions financières internationales, des collectivités territoriales mais aussi du secteur privé pour un financement durable des ODD. Ces stratégies et instruments devront tenir compte des besoins spécifiques du Maroc ainsi que des contraintes liées à la crise sanitaire et des contraintes réglementaires et budgétaires du pays.

 

Le Matin
La CNSS élargit la couverture sociale à de nouvelles populations

•. Dans un premier temps, il sera question d’élargir l’assurance maladie obligatoire pour englober les travailleurs non salariés et indépendants, avant que cette couverture ne soit généralisée aux autres parties de la population entre 2021 et 2022, a affirmé Reda Ben Amar, directeur du Pôle études, communication et développement au sein de la CNSS. La CNSS procédera ainsi à l’intégration des travailleurs non salariés avant d’intégrer par la suite dans un système assurantiel les bénéficiaires de Ramed . En principe, 22 millions de Marocains supplémentaires bénéficieront de la couverture médicale sous sa forme assurantielle. Ce chiffre viendra s’ajouter à celui du nombre d’assurés que compte actuellement la CNSS, et qui est de 8 millions de salariés, ainsi que les quatre millions de fonctionnaires assurés affiliés à la CNOPS. Cela portera ainsi le nombre des Marocains et résidents au Maroc bénéficiant d’un système assurantiel à 34 millions de personnes, a précisé Amar.

 

Un sénateur français demande que la France et l’UE soutiennent la marocanité du Sahara

• Claude Kern, sénateur du Bas-Rhin, vice-président de la Commission des affaires européennes au Sénat français, a souligné lundi qu’il est grand temps que la France et l’Union européenne (UE) soutiennent le Maroc dans sa position concernant le Sahara. «Le Maroc est aujourd’hui, pour la France et l’Europe, un véritable pont avec l’Afrique», a-t-il affirmé dans une déclaration à l’issue d’un entretien qu’il a eu avec le consul général du Maroc à Strasbourg, Driss El Kaïssi. Kern, également membre de la délégation française au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), a souligné que le Maroc est aussi un partenaire clé de l’Europe dans les domaines sécuritaire et de la migration, appelant le gouvernement de son pays à soutenir le Royaume afin de renforcer sa position sur la question du Sahara.

 

L’Economiste
Noms de domaine.ma: forte croissance du parc en 2020

• A fin 2020, le parc .ma s’est élevé à 93.506 noms de domaine, soit une augmentation de 19,37% par rapport à la même période en 2019. Selon les statistiques de l’Observatoire annuel des noms de domaines de l’ANRT, «30.559 nouveaux noms de domaine .ma ont été enregistrés en 2020, contre 20.245 en 2019, avec une moyenne mensuelle de 2.506 enregistrements sur une année». A l’échelle mondiale, le marché des noms de domaine représente quelque 370,7 millions d’adresses sous différentes extensions.

 

L’Opinion
Vers la fin des plaintes des promoteurs immobiliers contre la bureaucratie?

• Les responsables de la Fédération Nationale des Promoteurs Immobiliers (FNPI) ont salué, avec beaucoup d’optimisme, la décision d’activer les dispositions de la loi n°55.19 relative à la simplification des procédures et formalités administratives, à partir de la fin du mois de mars. Pour la Fédération, la loi n°55.19 contribuera à insuffler une nouvelle vie à de nombreux secteurs économiques, y compris le secteur immobilier. Selon son communiqué, la mise en place d’un espace dédié à l’utilisateur constituerait également une véritable révolution dans le domaine de l’investissement immobilier, car elle permet de mener à bien des démarches administratives intégrées, depuis le dépôt électronique du dossier jusqu’à la réception du récépissé de dépôt.

 

Maroc Le Jour
Climat: le Marocain Abid sacré lauréat de la décennie par le Département d’Etat américain

• Le Marocain Saâd Abid, fondateur de l’association Bahri et créateur de contenus sur les réseaux sociaux, a été sacré lauréat de la décennie par l’organisation Global Ties U.S, mandatée par le département d’Etat pour discerner le prix « IVLP Alumni Decade of Social Innovation and Change Award » (Prix IVLP de la décennie pour l’innovation sociale et le changement). Seul marocain et africain à recevoir ce prix prestigieux, Saâd Abid partage cette distinction avec une autre lauréate du programme d’échange International Professional Visitor Program (IVLP), Raisa Banfield du Panama. Tous les deux ont été félicités pour leurs actions contre le changement climatique et pour la protection de l’environnement, indique un communiqué du Consulat Général des Etats-Unis à Casablanca.

 

Libération
L’entrepreneuriat féminin, un levier de croissance, « encore inexploité »

•. L’entrepreneuriat féminin constitue un levier de croissance « encore inexploité », à cause de plusieurs freins, a souligné, vendredi, la présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), Leila Doukkali. Intervenant lors d’un webinaire sous le thème: « Inclusion financière: Quel accès des femmes au financement? », Doukkali a relevé que l’un des freins pour la création des entreprises par la femme marocaine est l’accès au financement dans la mesure où celle-ci est rarement prioritaire. Elle a, dans ce sens, indiqué que les banques devraient se diriger davantage aux entreprises gérées par les femmes, compte tenu du fait que la femme est généralement plus solvable et rigoureuse en matière de remboursement de dettes.

 

Marché monétaire: atténuation du déficit de la liquidité bancaire

• Le déficit de la liquidité bancaire s’est légèrement atténué, au cours de la semaine allant du 18 au 24 mars, passant de 68,3 milliards de dirhams (MMDH) à 67 MMDH en moyenne, en lien probablement avec le reflux conjoncturel de la circulation fiduciaire, indique BMCE Capital Research (BKR). Face à cette situation et comme prévu, Bank Al Maghrib (BAM) a relevé ses interventions en avances à 7 jours au niveau du marché monétaire à près de 26,77 MMDH, soit 650 millions de dirhams (MDH) de plus par rapport à leur niveau une semaine plus tôt, précise BKR dans sa lettre monétaire et obligataire pour la semaine allant du 18 au 24 mars.

 

Al Massae
Le gouvernement approuve un projet de décret relatif aux amendes fiscales sur les chèques

• Le Conseil de gouvernement a approuvé jeudi un projet de décret édictant des mesures exceptionnelles relatives aux amendes fiscales à payer pour rétablir la possibilité d’émettre des chèques. Le projet de décret n° 2.21.190 porte sur la prolongation des délais prévus dans le premier article du décret-loi n°2.20.690 édictant des mesures exceptionnelles relatives aux amendes fiscales à payer pour rétablir la possibilité d’émettre des chèques. Il s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la situation épidémique et de l’état d’urgence sanitaire au Maroc et des dommages causés, par conséquent, aux commerçants et aux entrepreneurs. Ce projet intervient aussi suite aux résultats positifs réalisés par l’opération de réduction des amendes à payer pour rétablir la possibilité d’émettre des chèques, a affirmé le porte-parole du gouvernement, Saïd Amzazi.