Les principaux titres de la presse quotidienne de ce mardi 10 novembre

1581
DR.

Marrakech et les investisseurs, le fossé entre salaires du public et du privé, campagne anti-déchets à Casablanca, El Otmani et la flambée des cas Covid, la niche des produits bio… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

 

L’Économiste
Marrakech continue d’attirer les investisseurs

• En dépit de la situation de crise actuelle due à la Covid, Marrakech attire toujours les investisseurs. Les Commissions régionales unifiées d’investissement de Marrakech-Safi ont statué sur 137 projets d’investissement depuis janvier 2020 et ont accordé des avis favorables à 36 dossiers. Au total, ces projets devraient mobiliser des investissements évalués à 20,6 milliards de DH et permettre de créer quelques 7.200 emplois, peut-on lire dans le bilan du Centre régional d’investissement (CRI). Une forte évolution par rapport à l’année 2019 qui avait été marquée par un faible taux d’investissement dans la région.

 

Casablanca : 20% des déchets inertes éliminés

• La campagne anti-déchets inertes se poursuit à Casablanca. Et ce n’est pas une mince affaire. Près de 1,3 million de tonnes de déchets inertes sont éparpillés sur les 16 arrondissements de Casablanca. Et quelque 3.510 points noirs de rebuts de construction et de démolition ont été recensés selon le dernier décompte en août dernier. Depuis, une partie de ces sites (20%) ont été nettoyés. « Certains arrondissements ont eu recours à l’aide des délégataires de la propreté, d’autres les ont éliminés par leur propre moyens », assure une source bien informée. Initiée en avril dernier, en pleine période de confinement, cette campagne n’est pas venue à bout de tous les déchets, qui ne sont pas inclus dans le périmètre du contrat de gestion déléguée de la propreté.

 

Aujourd’hui le Maroc
Retraites CNSS : La pension moyenne est de 1.648 DH

• En 2019, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a servi plus de 20 milliards DH de prestations (hors AMO), un chiffre en progression de 14,7% par rapport à 2018. C’est ce qu’indique le rapport d’activité du régime général de la CNSS au titre de l’année 2019. Cette hausse est due à la croissance des allocations familiales de 32,7% suite à la revalorisation du montant des allocations familiales en juillet 2019. S’agissant des pensions, l’effectif des pensionnés a enregistré une hausse de 5,5% entre 2018 et 2019 et une augmentation annuelle moyenne de 4,4% entre 2015 et 2019 passant de 490.882 à 600.318 pensionnés. La pension de retraite moyenne servie par la CNSS en 2019 s’est élevée à 1.648 DH. L’effectif des retraités percevant la pension minimale représente 22% de l’ensemble des retraités. L’année 2019 a connu l’arrivée de 44.354 nouveaux pensionnés, dont 74% sont des retraités.

 

Al Massae
Flambée des cas Covid : El Otmani sonne l’alerte

• La courbe croissante des cas de contamination au Covid-19, notamment ceux en situation critique, et la hausse des nombre de décès liés à la pandémie, sonnent une alerte nationale, a déclaré le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani, cité par un communiqué du Parti de la Justice et du développement. En effet, selon les données du ministère de la Santé, le nombre des personnes décédées à cause du Covid-19 depuis le 2 mars dernier a atteint 4.272, alors que 75 décès ont été enregistrés en 24 heures du 7 au 8 novembre à 18h. Le taux de létalité s’est, ainsi, établi à 1,7%, alors que le nombre des cas critiques ne cesse d’augmenter tous les jours. Ces cas sévères sont au nombre de 933, dont 73 placés sous intubation. Le taux d’occupation des lits de réanimation dédiés au COVID-19 s’élève à 36%.

 

Al Bayane
Salaires du public et du privé: Le fossé continue de se creuser

• L’écart entre les salaires perçus dans la fonction publique et ceux dans le secteur privé n’a cessé de se creuser durant ces dernières années et ce, malgré les efforts consentis pour réduire ce gap qui est susceptible de s’approfondir davantage avec les répercussions de la crise sanitaire actuelle liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19). Le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique a, en effet, atteint 8.147 dirhams en 2020, en hausse de 1,84% par rapport à l’année écoulée, en raison notamment de la revalorisation des salaires du personnel de l’Etat, décidée dans le cadre de la deuxième tranche des augmentations conformément à l’accord du dialogue social conclu le 25 avril 2019 entre le gouvernement et les partenaires économiques et sociaux. Ce salaire a grimpé de 24,38% au cours de cette dernière décennie, avec une hausse annuelle moyenne de 2,21%, d’après le rapport sur les ressources humaines accompagnant le PLF-2021, qui fait également savoir que le niveau du salaire net moyen varie d’un département à l’autre.

 

L’Opinion
Réanimation: des services qui fonctionnent à flux tendu

•  Autant le nombre de personnes infectées par le Coronavirus continue d’augmenter, autant celui des malades graves, qui nécessitent une admission en réanimation, continue à prendre de l’ampleur. Même si le gouvernement avait annoncé plusieurs milliers de nouveaux lits en réanimation, cette ambition n’a manifestement pas encore été concrétisée complètement. Entre le marteau du travail à accomplir et l’enclume des moyens et des ressources humaines limitées, la majeure partie des services de réanimation du Royaume fonctionne à flux tendu. Si le ministère de la Santé a annoncé un taux d’occupation des lits de réanimation qui est encore en deçà du seuil critique, la courbe des infections et l’hiver aux portes augurent des semaines difficiles à venir.

 

Bac libre 2021: les candidatures ouvertes jusqu’au 4 décembre

• . Les candidatures au baccalauréat libre, au titre de la session 2021, sont ouvertes du 4 novembre au 4 décembre, exclusivement via le portail électronique du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La liste provisoire des candidats libres admis à passer les examens du baccalauréat sera publiée avant le 24 décembre 2020, indique mercredi un communiqué du ministère, notant que la période allant du 26 décembre au 3 janvier sera consacrée à la présentation, par les candidats non-retenus, de leurs recours auprès des délégations provinciales et des demandes d’annulation de candidatures, pour ceux qui le souhaitent. Selon la même source, la liste finale des candidats libres retenus pour passer l’examen du baccalauréat au titre de l’année 2021 sera publiée le 31 janvier 2021, ajoutant que les candidats inscrits auront la possibilité de faire le suivi de leurs dossiers de candidature via le portail électronique du ministère « www.men.gov.ma ».

 

Libération
Produits bio : une niche où le savoir-faire marocain peut être rentabilisé

• Le bio jouit d’une certification qui oblige l’agriculteur à respecter des techniques de productions contraignantes, mais en contrepartie il offre un marché porteur et en pleine croissance, a indiqué Imane Thami Alami, Directrice de recherche à l’INRA, expliquant qu’il existe d’ores et déjà une forte demande des produits bio, ce qui représente une niche où le savoir-faire de l’agriculteur marocain peut être valorisé et rentabilisé, et l’investissement dans cette niche peut être encouragé. Par ailleurs, Mme Thami Alami a relevé que la recherche agronomique peut faire beaucoup de choses pour soutenir la filière bio au Maroc. « C’est notre rôle d’accompagner la consolidation des filières dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 », a-t-elle soutenu.