H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Bornes de recharge marocaines: la production démarre !, Transport touristique: les opérateurs au bord de la faillite, Les médecins étrangers devront toujours justifier l’équivalence de leur diplôme, Abdennabaoui s’intéresse de près au patrimoine des magistrats…Voici quelques-uns des principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

    L’Economiste
    Bornes de recharge marocaines: la production démarre !

    Le 5 juillet prochain, l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables (IRESEN) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) lanceront la première ligne de production industrielle de la borne de recharge ISMART à Benguerir. Totalement conçue et développée par des ingénieurs marocains, elle comprend des caractéristiques techniques adaptées pour le marché local. Elle présente une capacité allant de 7 à 22 kW. L’usine pourrait produire jusqu’à 5.000 bornes par an.

    Aujourd’hui Le Maroc
    Transport touristique: les opérateurs au bord de la faillite

    Si un vent d’optimisme commence à souffler sur le secteur touristique, certains acteurs de cet écosystème restent sceptiques quant à un redémarrage immédiat de leurs activités. Tel est le cas pour les transporteurs touristiques qui depuis le déclenchement de la crise sanitaire au niveau national étaient à l’arrêt. Le secteur ne devrait reprendre des couleurs que dans 12 mois pour les plus optimistes d’entre eux et dans 24 mois si l’on se réfère à un scénario plus pessimiste. Pour Othmane Cherif Alami, président de la Fédération nationale du transport touristique (FNTT), la reprise de ce secteur n’est pas pour bientôt. Il faut ainsi attendre jusqu’à avril 2022 pour reprendre un rythme d’activité équilibré. Et pour ce faire, le porte-parole des transporteurs touristiques appelle le département de l’économie et des finances à une mobilisation urgente en faveur de ce tissu.

    Al Massae
    Les médecins étrangers devront toujours justifier l’équivalence de leur diplôme

    Le ministre de la Santé dissipe les craintes des médecins sur la suppression du critère de l’équivalence du diplôme pour les médecins étrangers. Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a apporté des éclaircissements visant à dissiper les craintes des médecins sur l’annulation de l’équivalence du diplôme comme condition pour les médecins étrangers afin d’exercer la profession de médecin au Maroc. Pour Ait Taleb, dispenser les médecins étrangers inscrits au tableau de l’Ordre des médecins de l’équivalence du diplôme ne constitue pas une menace pour le système de santé, étant donné qu’ils ont les qualifications et compétences nécessaires sur la base desquelles ils ont été inscrits au tableau des Ordres étrangers.

    Rissalat Al Oumma
    Abdennabaoui s’intéresse de près au patrimoine des magistrats

    Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a décidé d’activer le travail de la commission prévue par le Statut de la magistrature chargée d’examiner les déclarations de patrimoine des magistrats soumises au Conseil. Il a notamment examiné certaines situations professionnelles individuelles des magistrats, ainsi que les préparatifs des élections des représentants des magistrats au CSPJ pour le deuxième mandat (2022-2026). Le CSPJ a, à cet effet, souligné la nécessité d’assurer les conditions appropriées pour garantir la transparence de ces échéances, permettre aux candidats de se présenter dans la dignité et l’honneur qui échoient à la justice.

    L’Opinion
    Les PME souffrent de problèmes de sous-capitalisation

    Les PME représentent près de 93% du tissu productif national et contribuent à hauteur de 40% des investissements privés et à 30% des exportations et créent environ 37% de valeur ajoutée. Mais elles restent «confrontées à de nombreuses contraintes qui déstabilisent le processus de leur financement, à savoir la fragilité de leurs structures, la sous-capitalisation, la complexité de la procédure d’accès au financement, le manque de garanties. C’est ce qui ressort d’une récente étude, élaborée par deux chercheurs à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Mohammed V de Rabat.

    Al Yaoum Al Maghribi
    Plasturgie: Le « Made in Morocco », un enjeu clé pour accélérer l’investissement

    Le « Made in Morocco » constitue un enjeu majeur pour booster l’investissement dans le secteur de la plasturgie, a affirmé, mercredi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. S’exprimant lors de la 9e édition du Forum-Exposition international de la Plasturgie, organisée par la Fédération Marocaine de la Plasturgie (FMP) sous le thème « la plasturgie marocaine: relance post crise sanitaire, souveraineté industrielle et économie circulaire », Alj a indiqué que « la valorisation du +Made in Morocco+ représente un enjeu clé pour accélérer l’investissement et la création d’emploi dans le secteur de la plasturgie ».

    Assahra Al Maghribia
    ONDA: 15 aéroports obtiennent le label « Airport Health Accreditation » de l’ACI

    Le Conseil international des Aéroports (ACI) a attribué la certification sanitaire « Airport Health Accreditation » (AHA) à 15 aéroports marocains, après avoir évalué les mesures mises en place pour faire face à la pandémie, selon l’Office national des Aéroports (ONDA). Il s’agit de Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Ménara, Agadir-Al Massira, Rabat-Salé, Oujda-Angads, Fès-Saïs, Tanger- Ibn Batouta, Ouarzazate, Nador-El Aroui, Essaouira-Mogador, Al Hoceima-Chérif El Idrissi, Errachidia-Moulay Ali Chérif, Tétouan-Saniat R’mel, Dakhla et Laâyoune-Hassan 1er, indique l’ONDA dans un communiqué.

    Al Bayane
    Le Maroc, premier pays arabe et africain à obtenir le statut de « membre associé » auprès de la SEAMEO

    Le Maroc a obtenu, à l’unanimité, le statut de membre associé auprès de l’Organisation des Ministres de l’Education d’Asie du Sud-Est (SEAMEO), lors de la 51e Conférence du Conseil de cette Organisation, tenue jeudi par visioconférence, avec la participation de l’ambassadeur du Maroc en Thaïlande, au Cambodge, au Laos et au Myanmar, Abdelilah El Housni. Le Maroc devient ainsi le premier pays arabe et africain à obtenir ce statut, confortant sa position en tant qu’interlocuteur privilégié dans la région pour les pays d’Asie du Sud-Est.

    Share.

    Comments are closed.